On avait fait un top sur les raisons d’accoucher avec la fameuse péridurale, mais vu qu’on est des gens sympas et qu’on aime bien que tout le monde soit heureux, on ne va pas choisir de camp. L’accouchement dit « naturel » a pas mal d’avantages aussi, on va pas s’mentir. Entendons-nous bien: chacune fait ce qu’elle veut, il n’y a pas de manière meilleures que les autres, et puis au final le résultat sera le même: vous aurez un lardon dans les bras.

1. Vous êtes liiiiibres

Pas de jambes qui ne peuvent plus bouger à cause de l’anesthésie, vous pourrez continuer à vous positionner dans tous les sens, comme ça vous chante, pour faciliter votre accouchement et gérer votre douleur.

2. Vous n’avez pas l’impression d’avoir un accouchement trop « médicalisé »

Etre enceinte n’est pas une maladie, et on peut parfois reprocher le côté trop médicalisé de la grossesse et de l’accouchement. Refuser la péridurale, c’est se libérer un peu de tout ce côté « hôpital = malade ».

Source photo : Giphy

3. Des générations de femmes l’ont fait avant vous

Peut-être votre mère, ou votre grand-mère, et toutes les femmes avant elles, avant que la péri ne soit inventée, ont accouché sans péridurale. Alors oui c’est costaud, on va pas s’mentir, mais c’est faisable.

4. Le début de l’allaitement sera plus simple

La péridurale peut vous rendre somnolente et moins au taquet après votre accouchement, ce qui peut retarder un peu la mise au sein. Le bébé peut lui aussi être un peu désorienté, et avoir un peu plus de mal à téter.

5. La récupération de l’accouchement est plus rapide

Puisque vous n’avez pas eu d’anesthésie, vous n’avez pas tous les effets secondaires qui vont avec, et vous pouvez donc vous en remettre carrément plus vite. Vous pourrez vous lever plus rapidement, et être en pleine conscience de votre corps et de votre esprit.

Source photo : Giphy

6. Vous serez une warrior

Bah ouais faut bien le dire quand même: accoucher sans péridurale, que ce soit volontaire ou pas, c’est quand même un sacré truc. La douleur est horrible, et vous avez l’impression de sortir de votre corps tellement vous avez mal. Pour accoucher sans anesthésie, faut quand même avoir une sacré paire de.. Bah une paire de seins. Ou d’ovaires. Bref faut être bad-ass quoi.

7. Vous ne passerez pas « à côté » de votre accouchement

Sans le côté médical, vous vivrez pleinement cette venue au monde, dans la douleur, la joie, les cris, le contrôle de votre douleur, les sensations de votre corps qui expulse tout de même un rôti d’au moins 3kg. Avec la péri, on peut parfois se dire: j’ai rien senti, du tout.

8. Pas de problème de grosse aiguille

Ce qui peut faire peur à certaines futures mamans dans l’idée de se faire poser une péridurale, c’est la grosse aiguille que l’anesthésiste insère entre les vertèbres. C’est vrai que c’est flippant.

Source photo : Giphy

9. Même si vous la voulez, c’est pas forcément possible

Soit parce que physiquement, vous ne pouvez pas en avoir, soit parce que c’est trop tard, et il va falloir faire sans. Ça peut paraitre flippant, mais c’est faisable ! C’est le moment de vous souvenir de tous vos cours de préparation à l’accouchement et des techniques de respiration pour gérer de la douleur.

10. Vous pourrez repousser vos limites

Un accouchement, c’est comme un marathon. Ça demande une énergie physique ouf, et encore plus sans péridurale. Allez, après votre accouchement, vous pourrez vous inscrire à un raid pour gravir l’Himalaya, ou un truc du genre, maintenant que vous êtes lancée. Non ?

Et vous, vous êtes Team pro-péri ou Team sans-péri ?