couv question tv
Crédits photo (creative commons) : x-ray delta one

C'est en voyageant, et en regardant la TV ailleurs, qu'on se rend compte que le fonctionnement du PAF français est dicté par certaines règles, paraissant normales, mais néanmoins extrêmement singulières. Ces règles, qui sont les mêmes depuis notre enfance, n'ont surement pas manqué de provoquer chez vous de nombreuses questions existentielles : "pourquoi il n'y a pas de film ce soir ?" "pourquoi elle dure une plombe cette émission ?" "Mais qui est Vincent Perrot ?". Notre équipe de chercheurs a bien bossé, et Topito est aujourd'hui en mesure de répondre à toutes vos questions. Enfin 8, ce qui est déjà pas mal.

  1. Pourquoi n’y a-t-il jamais de (bons) films certains soirs ?
    Vous espérez voir un bon film à la télé un mercredi, vendredi ou samedi…alors j’espère que vous avez les chaines Canal+. Il s’agit d’une vieille réglementation des années 70 qui interdit aux chaines TV de diffuser des œuvres cinématographiques ces 3 jours de la semaine. Le but étant de ne pas concurrencer les sorties ciné durant ces 3 jours de grande fréquentation. Il existe quelques exceptions : le groupe Canal+ échappe à cette règle du fait de son investissement dans le cinéma via la boite de production « Studio Canal ». La chaîne câblée RTL9 est basée au Luxembourg et échappe donc à cette réglementation. France 4 qui a obtenu une autorisation pour le mercredi soir depuis 2012.
  2. Pourquoi les patrons de chaînes sont-ils obsédés par la « ménagère de -50ans » ?
    Il s’agit de la cible privilégiée des annonceurs, car c’est la catégorie qui consomme le plus. En effet, pendant que Monsieur se tue au boulot, Madame regarde la télé et va faire les courses. Oui les patrons de chaîne vivent encore dans les années 60. Pourquoi les moins de 50 ans ? D’ après leurs études très sérieuses, elles consomment d'avantage avant un certain âge. D’autre part, une femme jeune est susceptible d’avoir des enfants dans le foyer, et est donc disposée à acheter du Yop, et des Kinder Pengui aux jeunes merdeux. Une femme plus âgée a d'autres problèmes : survivre, s'acheter des dents, etc.
  3. Pourquoi les séries ne sont pas toujours diffusées dans l’ordre ?
    Le CSA distingue 2 catégories de séries : le feuilleton où il y a un suivi d’un épisode à l’autre (les feux de l’amour, Plus belle la vie…), et les séries censées être à épisodes indépendants (Les experts, Dr House, Mentalist…). C'est ici que la diffusion peut se faire dans le désordre. Évidemment c'est un peu stupide, car ces séries présentent elles aussi une continuité. Les chaines diffusent donc 2 ou 3 épisodes à la suite , mais s'interdisent de diffuser trop d'inédits d'un coup, afin de les rentabiliser sur un maximum de soirées. Mais la chaîne peut aussi décider d'utiliser cette technique pour mettre l'épisode classé "- de 12 ans" en deuxième partie de soirée, même si celui-ci est plus ancien qu'un autre. Joséphine Ange Gardien n'a évidemment pas de problème. Ouf !
  4. Pourquoi y a-t-il autant de programmes courts entre 19h45 et 20h45 ?
    Il s’agit d’une tranche horaire capitale pour les chaînes de télé. Non seulement l’audience potentielle y est forte, mais il faut aussi garder le téléspectateur pour le prime time de 20h45. Le programme doit donc être très accrocheur, et tout ça en une poignée de minutes, afinde laisser la place à la pub. M6 a vraiment excellé dans cet exercice (Caméra café, Kaamelott, Scènes de ménages…). Toutes les chaines s’y sont mises, même TF1 pour qui la réussite de cet exercice est relativement récente avec l'émission de Nicolas Canteloup.
  5. Pourquoi les émissions de realTV/télé crochet sont-elles encore plus longues que ce top ?
    Prenons l’émission Top Chef qui est un cas d’école : Aucune chance pour les couche-tôt de connaitre le candidat éliminé ; le verdict intervenant autour de minuit. Le format est de 180 minutes, là où toutes les chaines étrangères appliquent un format de 50 m pour le même jeu ! Les producteurs expliquent « hypocritement » que la France est un grand pays culinaire et que le téléspectateur a envie d’avoir les détails des recettes. Bien essayé, mais non. La véritable explication c'est qu'ils tentent d'avoir un boost d'audience sur la deuxième partie de soirée. Ils tiennent en haleine celui qui veut voir le verdict et tentent d’attirer un nouveau public, celui qui va zapper sur M6 quand sa série ou son film est terminé. Et ça marche, si on en croit les très bonnes audiences de la 2e partie de soirée. Il est maintenant de coutume de voir ce genre d’émission faire une suite sous forme de bonus/making of/débriefing pour la fin de soirée.
  6. Pourquoi la pub ne parle que de certains sujets et occultent d'autres ?
    Vous le savez il n'y a plus de pub vantant l'alcool et le tabac à la télévision. D'ailleurs on ne manque jamais de s'étonner lorsqu'on croise une bonne pub marlboro des années 80, drôle d'époque. Il n' y a pas à dire ça fait toujours bizarre. Mais la télévision a aussi interdit d'autres secteurs d'activités, certains sont surprenants. Par exemple, vous ne verrez jamais de pub pour un film en salle à la télévision. Cette interdiction vise à protéger la diversité culturelle. Les autorités ont estimées notamment que les films à gros budgets sont beaucoup plus avantagés que les autres, car seules les grosses boites de productions peuvent se permettre de s'offrir ce genre de campagnes onéreuses. Par contre, les pubs pour les DVD et les Blu-Ray sont autorisées. Longtemps interdite la publicité pour la presse écrite est elle aussi désormais autorisée.
  7. Pourquoi 80% des film et séries sont diffusés en VF
    Cette politique date de la Seconde Guerre mondiale. À l'époque le CNC avait décidé de ne donner son visa qu'aux oeuvres doublés, le doublage était en fait un moyen un poil sournois de censurer les œuvres. Au moment de l'apparition de la télévision dans l’hexagone, le doublage est déjà chose répandue. Si le doublage est très répandu dans les pays d'Europe latine, les pays plus anglo-saxons l'interdisent simplement à la télévision. Aujourd'hui on voit un important développement des versions multilingues donnant le choix aux téléspectateurs, cependant elles sont loin d'être majoritaires, surtout sur les chaines publiques où elles sont quasiment inexistantes. Le doublage a (malheureusement) encore de bonnes heures devant lui, mais devrait s'effacer petit à petit du fait de l'arrivée d'une nouvelle génération de consommateurs.Voici un article de Slate qui explique ceci plus en détail.
  8. Pourquoi y'a-t-il si peu de sports sur les chaines hertziennes ?
    La réponse est simple : parce que l'argent. Les fédérations négocient les droits de retransmission avec les chaines et ils partent aux plus offrants. Pas étonnant alors que le foot par exemple aille vers Canal Plus et Bein sport. La France n'est d'ailleurs pas très réglo là-dessus, car il est un des seuls (le seul en Europe) qui ne diffusera aucun match de ligue des champions en gratuit à part la finale. Les finales disposent d'une immunité légale qui contraint toute finale d'événement sportif majeur à être diffusé gratuitement. Comme ça tout le monde peut voir les Français perdre. Pratique quand même !