Une centrale nucléaire, c’est un truc de maboule et nous on a bien de la chance parce qu’on est le deuxième plus gros producteur d’électricité nucléaire au monde après les Etats-Unis. Avec nos 58 réacteurs répartis sur 19 sites, on est ainsi parvenus à tourner le dos au charbon (mais pas totalement non plus, il en reste encore 4 centrales que Macron s’est engagé à fermer d’ici 2022). Adieu les particules fines ! Bienvenue au nucléaire, la plus propre des énergies !

ATTENTION ON N’EST PAS PHYSICIENS NUCLÉAIRES ! C’est un sujet sensible qui anime les débats autour de de la table. Nous c’est vrai qu’on est plutôt contre le nucléaire pour plusieurs raisons, mais voilà on fait comme tout le monde, on réfléchit, on essaie de se renseigner et plus on se questionne.

Dans le même genre, on vous avait déjà parlé de la radioactivité dans ce top si vous êtes passionné de fission.

1. Comment ça fonctionne ce bordel ?

Le principe d’une centrale (nucléaire ou autre) c’est de faire tourner des turbines avec de la vapeur, cette vapeur va créer de l’électricité. Dans le cas du nucléaire, on n’utilise plus un combustible pour créer de la chaleur, on va plutôt utiliser l’énergie qui se dégage de la fission des atomes d’uranium et de plutonium. Voilà. Maintenant que vous savez ça, vous avez le droit de bosser dans une centrale, yay.

2. Est-ce ça émet moins de gaz à effet de serre ?

Oui. C’est pour ça qu’on a du mal à en sortir. Si l’on regarde d’une point de vue purement climatique, le nucléaire n’a aucun impact. Donc en situation d’urgence climatique, c’est un peu compliqué de prôner le 100 % énergies renouvelables alors qu’on a déjà un parc nucléaire actif permettant de produire assez d’électricité sans émettre de GES.

3. ... Pourquoi leurs déchets font un peu flipper ?

On vous avait parlé il y a quelques temps des déchets radioactifs. Et c’est pas joli joli pour plusieurs raisons :

– En 2018, on faisait état de 1,54 million de mètres cubes de déchets radioactifs sur le territoire français.

– Du coup on les bazarde comme on peut. Grâce au formidable travail du site de traitement de la Hague où on stocke 10 000 tonnes de déchets radioactifs chaque année. Et pour le reste baaaaah, on les enfouit dans la terre par-ci par-là on met un joli tapis dessus et puis on se dit que ça va le faire. Plus concrètement on fait des « piscines » de déchets, il en existe 646 en France et je vous conseille pas d’y piquer une tête.

4. Est-ce que les énergies renouvelables vont nous sauver ?

Commençons par expliquer de quoi il s’agit : ce sont des énergies dont la source se renouvelle suffisamment rapidement pour ne pas être épuisable. Le soleil, l’eau, le vent, la biomasse. Et puis ça a l’air de plaire parce qu’il y a 15 fois plus d’investissements dans les EnR que dans papy nucléaire. Le souci avec les énergies renouvelables c’est qu’elles ne fonctionnent pas tout le temps (vu qu’elle dépendent du soleil et du vent). Par ailleurs à l’heure actuelle, il est impossible de couvrir tout le territoire français avec les énergies renouvelables et donc inenvisageable de tourner le dos du jour au lendemain au nucléaire. Cela dit, ça n’empêche pas de considérer cette option sur le long terme.

5. Pourquoi il y a tout un bail pour fermer les centrales ?

La plupart de nos centrales ont une durée de vie limitée à 40 ans, c’est pas moi qui le dit c’est l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire). Cette durée peut être revue à la hausse.

6. Est-ce qu'on a déjà eu des accidents nucléaires en France ?

EEEEEEh oui. On parle toujours de Tchernobyl et de Fukushima mais il y a déjà eu deux accidents nucléaires chez nous. Et dans la même centrale ! Certes c’étaient des accidents de niveau 4 (contrairement à Tchernobyl et Fuku qui atteignaient le niveau 7).A Saint-Laurent-des-eaux dans le Loir et Cher. D’abord en 1969 date la plus connue, puis en 1980, incident qui est resté quasiment secret jusqu’à ce que Canal + ne le révèle au grand public en 2015 dans ce reportage éclairant : Nucléaire : une politique du mensonge.

7. C'est quoi leur méthode de protection contre des trucs comme le terrorisme par exemple ?

Apparemment c’est pas ouf. Même mon immeuble est plus galère a pénétrer.

8. Est-ce qu'on peut faire de l'énergie nucléaire avec des pets ?

Non. Mais c’est pas parce qu’on n’y arrive pas qu’il ne faut pas continuer d’essayer.

Plus jamais je vous parle de nucléaire.

Sources : Nouvel Obs, L’Express, Le Point, Greenpeace, Nucléaire danger immédiat, de Thierry Gadault et Hugues Demeude (Ed. Flammarion Enquête)