délégués
source photo : Topito

Rappelez-vous: l'école était en ébullition, les sollicitations affluaient de tous les cotés, c'était le moment des élections des délégués de classe. Oh, on se disait que ce n'était pas grand chose, mais au fond, on avait quand même envie d'être élu(e). En bon(ne) politicien(ne), si on se présentait c'est pour gagner. Restait à convaincre les 33 citoyens de la 6emeB. Il fallait donc promettre ce genre de choses.**

  1. Promettre un grenelle du poids du cartable
    Sortir des chiffres pendant les débats de deuxième tour, "Oui Mademoiselle Lucie, je suis en colère quand je vois les chiffres des scolioses dans cet établissement, parce qu'il y a des colères saines!".
  2. Promettre une aide juridique pour tous ceux qui se font gauler à tricher pendant les contrôles. Même les récidivistes.
    Et la possibilité de donner des heures de colle avec sursis. D'abord parce que les salles de colles sont surchargées, et surtout parce que comme Christiane Taubira, vous croyez à la deuxième chance. Même si votre concurrent, situé à droite de la classe n'est pas de cet avis.
  3. Exiger un moratoire sur les épinards à la cantine
    Et une suspension des interros surprises, que vous appellerez "la double peine". Les rapports des organisations des Droits du Collégien épingle régulièrement l'établissement pour ces pratiques d'un autre âge.

    chef
  4. S'engager sur la réouverture de l'enquête sur l'affaire du "mollard dans la trousse de Clément"
    Car il semble bien que le petit Benjamin a servi de bouc-émissaire dans cette affaire.
  5. Proposer des "cours d'avenir"
    Il faut aider les plus jeunes (ceux nés entre octobre et décembre) à s'en sortir. Des cours d'avenir seront donc proposés, financés en partie par la direction pour relancer le taux de passage en classe supérieure, descendu dangereusement autour des 86%. Une mesure d'assistés pour votre concurrent, mais peu importe. Même si au fond vous savez très bien que les 8 heures par semaine promises seront inatteignables. Mais une élection se gagne sur les promesses.
  6. Inverser la "courbe du redoublement"
    Depuis la crise de 2008, les places en classe supérieure se font de plus en plus rares, et les élèves laissés sur le carreau sont de plus en plus nombreux. Ça ne peut plus durer, vous annoncez donc l'inversion de la courbe de redoublement d'ici la fin de l'année. Puis si vous échouez, vous pourrez toujours dire que l'accélération de l'augmentation a baissé. Ou l'accélération de l'accélération.
  7. Faire baisser les chiffres de la violence dans la cour, les "brûlures indiennes" ont augmenté de 17% cette année, les élèves ont droit à la sécurité
    Sans parler de la recrudescence de "wedgie" ou "remontages de slibards". Quoi qu'il en soit, il est urgent de renforcer la sécurité du collège en proposant des caméras de surveillance et un suivi judiciaire des élèves ayant déjà des heures de colle dans leur casier.

    wedgie
  8. Expulser les élèves "sans carnet" (de correspondance)
    Ça devient invivable. Les élèves se plaignent régulièrement de nuisances sonores et de vols de goûters de la part des "sans carnet". Sans parler du bruit, et de l'odeur. Dans ces conditions, l'élève de 6ème, il devient fou.
  9. Promettre le" jeu vidéo pour tous" avec l'achat par l'école d'une console nouvelle génération
    Vu le prix des consoles, tout le monde n'est pas jugé à la même enseigne et ça, c'est inacceptable. Tout le monde a le droit a jouer à la Xbox One, quelques soit la couleur ou le niveau social. Une console sera donc installée dans la classe. Droit Opposable à la Manette.
  10. Être un "délégué normal"
    Assez avec les délégués bling-bling. Arrivée en taxi, fricotage avec les plus riches de l'école, inaccessible à la récré, si à 15 ans t'as pas une doudoune North Face, t'as raté ta vie ... Tout ça c'est terminé. Avec vous le délégué sera normal, prendra le bus scolaire et sera à l'écoute des problèmes périscolaires. Parce qu'après tout, un délégué est avant tout un élève comme les autres. Le changement, c'est maintenant.

** Pour des raisons évidentes, nous n'avons pas évoqué ici la distribution de bonbecs gratos pendant toute la campagne qui relève simplement du bon sens.

Et vous, c'était quoi vos mesures pour être élu(e) ?