Non, Google ne change pas de nom comme vous avez pu le lire parfois, disons simplement que l'immense firme se réorganise et que seule sa branche web conservera le nom de Google, le reste devenant Alphabet. Mais aujourd'hui, alors que le géant californien ouvre une nouvelle page de son histoire, nous avons décidé d'aller faire un tour dans son passé, dans le cimetière des projets Google avortés, abandonnés, dépassés, parce qu'on ne peut pas réussir à tous les coups.

  1. Google Lively - Juillet 2008 -> Décembre 2008
    Sur le papier, un monde virtuel en 3D lancé par Google avait de quoi allécher. Sauf qu'en face il y avait Second Life, beaucoup plus complet (et qui permettait en plus des transactions financières) et que Lively n'a pas fait le poids. Quelques utilisateurs ont un peu fait la gueule à la fermeture mais c'est bien tout, tout le monde a oublié Lively.

    1
    Bizarre, c'était super beau pourtant

    Source photo : lists10

  2. Google Answers - 2002 -> 2006
    Google Answers c'était un Yahoo Answers qui assurait, contrairement à son concurrent, une réponse de professionnel sur un sujet donné. Ces "researchers" étaient payés pour répondre, ce qui explique sûrement le fait que Google Answers n'ait pas vraiment marché. Aujourd'hui à l'heure des réseaux sociaux et des sites spécialisés, les sites du genre ont perdu de leur intérêt, mais Google Answers n'est plus là pour en faire les frais.

    2
    Payer 30 euros pour se faire lire une fiche Wikipédia, aujourd'hui ça ne fonctionnerait pas

    Source photo : googleguide

  3. Dodgeball - 2003 -> 2009
    Dodgeball était un service de géolocalisation créé en 2003 par deux étudiants Dennis Crowley et Alex Rainert, et racheté par Google en 2005. Deux ans plus tard les 2 étudiants se cassent un peu frustrés de leur expérience chez Google et l'un d'eux décide de retenter le coup. Il monte Foursquare et rafle tout sur son passage. Google n'a plus qu'à fermer Dodgeball en 2009. Mais la firme californienne n'a pas dit son dernier mot et retente le coup avec Latitude, qui ne marchera guère mieux. Quand ça veut pas, ça veut pas.

    3
    Regardez-moi ce téléphone à clapet dernier cri

    Source photo : computerandyou

  4. Google Buzz - 2010 -> 2011
    Google Buzz n'a pas duré bien longtemps et il y a pas mal de raisons à ça. Plutôt mal accueilli pour des raisons de paramètres de confidentialité un peu obscures, il est arrivé trop tard dans le game et ne s'est jamais vraiment imposé en tant que réseau social face aux colosses Facebook et Twitter. Le buzz n'a pas pris du tout et fut arrêté moins d'un an après son lancement pour laisser la place à Google + (Un autre franc succès.)

    4
    PLUTÔT GOOGLE BAD BUZZ LOL JAI PAS RAISON ?

    Source photo : webactus

  5. Google Videos - 2006 -> 2011
    Quand on crée un service qui existe déjà sans vraiment de plus value, forcément ça ne fonctionne pas très bien. Quand ils ont vu que sortir un nouveau Youtube c'était foireux, Google a transformé le service en plate-forme de VOD avant de se rendre compte que Netflix avait déjà gagné cette bataille... Une belle foirade qui importe peu puisqu'ils ont racheté Youtube derrière. Faut pas les faire chier Google.

    5
    ET SI ON..PASCAL ECOUTE MOI...ET SI ON FAISAIT COMME YOUTUBE ?

    Source photo : softpedia

  6. Google Wave - 2010 -> 2012
    On aurait adoré prendre la vague du renouveau avec ce service qui allait révolutionner le vieux mail pourri en y incorporant plein de terribles innovations, malheureusement cette vague était un peu trop complexe pour l'utilisateur qui s'y est noyé. Dommage.

    6
    Il me reste une invit' qui la veut ?

    Source photo : mashable

  7. Jaiku - 2006 -> 2012
    Suivant le même schéma que Dodgeball, Google a ici racheté un service de microblogging, Jaiku, comparable en tous points à Twitter. Comme pour Dodgeball, Jaiku n'a pas vraiment décollé. Progressivement abandonné (avant de passer en open-source et d'être définitivement clôt), Jaiku aurait aussi fait les frais de l'arrivée de Google+ que la firme souhaitait vraiment mettre en avant.

    7
    On ne retweet pas ici, on rejaik.

    Source photo : jaiku

  8. Knol - 2008 -> 2012
    Knol (comme Knowledge, le savoir) a été pensé par Google pour s'engouffrer dans la faille des critiques faites à Wikipédia, notamment quant à la fiabilité des informations présentes sur le site. Ici, des rédacteurs étaient payés pour rédiger des articles, mais l'avance monumentale prise par Wikipédia en terme de volume d'articles était telle que Knol est vite tombé dans l'oubli.

    8
    ET SI ON..PASCAL ECOUTE MOI...ET SI ON FAISAIT COMME WIKIPEDIA CETTE FOIS HEIN DIS ?

    Source photo : blogoscoped

  9. Google Notebook - 2006 -> 2009
    Google Notebook (ou Bloc-notes) a été lancé en 2006 et permettait de sauvegarder simplement des textes, des images, des liens, tout cela sur une seule page. Un chouette service qui fut vite remplacé par d'autres plus complets ou pratiques tel Google Docs ou Bookmarks.

    9
    Tout le glamour de 2006 en une image

    Source photo : scissormonkey

  10. Google Page Creator - 2006 -> 2009
    Comme son nom l'indique à merveille, Page Creator servait à créer des pages facilement et sans avoir besoin de savoir coder. C'était tellement simple que le résultat n'était pas bien jojo et c'est peut-être pour cela que le service fut fermé en 2009 pour intégrer le plus complet Google Sites.

    10
    Source photo : googlesystem

Oui, Google aussi a droit à l'erreur.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :