Crédits photo (creative commons) : na_tascha

Le français pratiqué en Suisse a ses spécificités. Outre les "septante" et les "nonante" qui remplacent les pourtant très élégants "soixante-dix" et "quatre-vingt-dix", les Suisses ont une longueur d'avance sur nous autres Français, quand il s'agit de féminiser professions, titres ou fonctions. La preuve avec ce top 10 progressiste et réjouissant.

  1. Maçonne : quelle audace, ces Suisses! Oser un féminin au sein d'une profession virilissime, c'est quand même fort. La "maçonne" est par ailleurs le nom d'une abeille, "velue noire et rousse, elle vole dès le début du printemps à la recherche de petits trous pour y installer ses oeufs". Voilà.
  2. Matelote : la matelote d'anguilles au vin blanc n'a rien à voir dans cette affaire. Non, dans ce pays tellement maritime, la matelote désigne tout simplement une femme d'équipage. Un homme dans chaque port, "du Rhum, des hommes..." et tout le paquetage.
  3. Sapeuse pompière : selon un sondage mené sur un forum de pompiers, la proposition "sapeuse pompière" recueille 9% des suffrages, celle de "sapeur pompier féminin" réunit 65% des votants et la proposition "tu nous saoules avec tes sondages à la con" réunit 24% des voix. C'est pourtant "sapeuse pompière" qui est retenu par le Bureau International du Travail qui, à notre humble avis, a quand même autre chose à foutre que de trouver des noms débiles à nos courageuses "soldates du feu".
  4. Femme grenouille : en l'occurrence, il ne s'agit pas d'une insulte désignant une fille avec de trop longues jambes ou un rire bizarre. Les Suissesses en combinaison de plongée ont elles aussi droit à cette épithète.
  5. Samaritaine : "Samaritain", appellation typiquement suisse pour désigner le secouriste qui se décline aussi au féminin. "Une secouriste" aurait été bien trop simple pour nos voisins suisses.
  6. Demoiselle de buffet : cette barmaid escorte le garçon de bar suisse. Avec l'expérience et l'âge, elle peut devenir "dame de buffet". Elle est également appelée "fille de comptoir", même si ça sonne comme une manière élégante d'insulter une fille aux mœurs légères.
  7. Maitresse de bains : non, pas "maitresse-nageuse", ni "maîtresse en maillot de bain"... Si vous souhaitez apprendre à nager, vous pouvez recourir à ses services. Mais comme nous sommes en Suisse, la maîtresse de bain est également en charge de la propreté et de la température de l'eau de piscine.
  8. Cheffe de gare : on a enfin une insulte pour Nelly Viennot, première arbitre de touche au plus haut niveau.
  9. Abatteuse de volaille : si votre épouse occupe cette fonction, évitez de l'appeler "mon poussin". Et évitez "ma poule" même si elle fait tout autre chose.
  10. Conductrice de balayeuse-brosse : une fonction essentielle dans un pays où la propreté des rues fait l'objet d'une attention maniaque. Et comme la gent féminine est méticuleuse, normal qu'on croise des conductrices de balayeuses-brosses à tous les coins de rue!

Et pour vous, quelle profession faudrait-il féminiser en France ?

Source : le Dictionnaire féminin-masculin des professions, titres et fonctions, écrit par Loïc Depecker.