La clope, la clope, la clope… On nous tanne sans cesse avec les effets nocifs qu’ont certaines substances sur notre corps sans jamais s’intéresser au bien-être potentiel qu’elle peut nous procurer. Et si l’on accepte de vivre avec la potentialité de choper un cancer des poumons, de voir ses chicots tomber un à un et de laisser son teint jaunir ostensiblement, il y a bien une raison, n’est-ce pas ?

1. L'acétone

Saviez-vous que l’on peut faire fondre des jouets en plastique dans l’acétone sans même avoir besoin de faire réchauffer tout le bordel. C’est dire la puissance de dissolution de cette substance qui se tapisse délicatement dans vos bronches et provoque (forcément) des inflammations.

2. Le formaldéhyde

C’est la forme volatile du formol, substance que l’on utilise pour désinfecter mais également pour limiter la décomposition d’un cadavre en thanatopraxie (= l’embaumement) . D’une certaine façon, vous anticipez cette étape post-mortuaire et c’est presque prudent de votre part, n’est-ce pas ?

3. L'oxyde de propylène

Ce produit est carrément dingue puisqu’on en a détecté des molécules dans l’espaaaaaaace. On en trouve aussi dans les semelles de chaussure, les matières adhésives et, attention c’est assez ouf, les mousses permettant l’isolation des bâtiments. Ça donne envie d’en sniffer des kilomètres.

4. L'ammoniac

C’est un détachant formidable, utile pour nettoyer vos chiottes et les tâches de sang. Alors en avaler une petite quantité quotidiennement est très probablement un bon moyen de se purger de l’intérieur et de bien nettoyer son petit corps en profondeur. (On me dit dans l’oreillette que ce point est à prendre au millième degré…)

5. Le mercure

Sérieusement les gars, vous avez probablement des poussières de planète dans votre organisme, c’est pas un truc de fou furieux ? Pardon je confonds. Vous avez probablement des résidus d’antiseptique interdit à la vente depuis 2006 en France et aux États-Unis, C’EST PAS UN TRUC DE TARÉ ?

6. Le benzène

Ah lalala, cette substance vous rendra très probablement nostalgique puisqu’on la trouve initialement dans la peinture, la colle et l’encre. De quoi vivre une seconde jeunesse à chaque inhalation de cigarette. Ça donne envie.

7. Le chrysène

Et non, ceci n’est pas le nom d’une fleur mais bien celui d’un élément que l’on retrouve dans la composition du goudron, un bon moyen de cimenter vos artères dès le plus jeune âge et de vous assurer de la bonne circulation de produits toxiques et mortels dans votre organisme hihihiihihihihiiiii.

8. L'arsenic

Non mais c’est pas trop la classe d’ingurgiter un truc qui a servi à de vieilles nobles frustrées du XIXe de poison pour buter des pécores qui les auraient regardées de travers ?

9. L'hydrazine

Il est utilisé comme carburant pour les moteurs de fusée. Et ça, ça en jette. Prochaine étape, petit shot de diesel à la station essence histoire de se redonner un peu d’énergie ? Comment ça « c’est une très mauvaise idée ? » Les gens ne savent plus s’amuser…

10. La nicotine

On voit mal comment un produit qui se trouve dans des médocs destinés à aider les fumeurs à arrêter la clope peut être nocif pour ces derniers. Du grand n’importe quoi. Gnagnagna « la dépendance », gnagnagna « toxicité ». (dois-je préciser que je suis ironique ? Peut-être.)

11. Le phénol

On utilise aussi ce produit pour traiter les ongles incarnés. Ce qui donne clairement envie de s’en enduire tout le corps. N’est-ce pas ?

Alors, c’est ti pas magnifique tout ce que ton petit corps absorbe de nocif ? En tout cas, si tu souhaites arrêter la clope, voilà un petit site qui pourrait bien t’aider : Stop Tabac. Courage.

Source Image : Wavebreakmedia/ Shutterstock