Mondialisation oblige, où que l’on roule sa bosse, on ne manquera pas de trouver dans les rayons du supermarché ou dans les restaurants. Si, lors d'un voyage prolongé à l'étranger, vous avez le mal de l'occident, vous pourrez vous rassurer avec ces produits, qui vous rappelleront qu'au final, malgré les différences de culture, les hommes sont finalement un peu tous les mêmes.

  1. De la Vache qui rit
    "The laughing cow" "la vaca que rié", etc. Vous avouerez que "la vache qui rit" en fromage français le plus exporté du monde, ça la fout quand même mal. Si vous êtes en Asie et en manque de votre dose de calcium, vous ne pourrez malheureusement la satisfaire qu'avec de la pâte à tartiner lactée. Omelette au fromage, nan au fromage, etc. N'attendez pas le St-Nectaire, non ce sera toujours à la vache qui rit. Pas sûr que cela suffise à satisfaire vos besoins d'addict. Pendant, ce temps les cartels auvergnats de trafic illégaux de fromages se mettent en place.

    7664299032_cf186727e6_o
    Crédits photo (creative commons) : fdecomite
  2. Des frites
    Les américains ont bien essayé de les rebaptiser "patriotic fries" mais ils n'ont pas pu s'en défaire, les "french fries" (enfin belgian, mais bon s'ils y croient on va pas se plaindre) se trouvent partout . Par contre il en existe de nombreuses variétés (larges, plates, épicées, aux ignames), mais la base reste à peu près la même : beaucoup d'huile, beaucoup de patates.

    89040058_d072db0e26_z
    Crédits photo (creative commons) : ratterrell
  3. Des algues

    Que vous en soyez ou non conscients, vous absorbez chaque année presque 1 kilogramme d’algues fraîches. Et votre consommation excessive de sushi n’est en rien responsable. La plupart des glaces, des pâtisseries, des plats cuisinés et sauces comme la mayonnaise en contiennent. Encore un coup des Japonais qui tentent de nous infliger leur nourriture barbare en douce. Eux ne s'en cachent pas et en mettent dans tout ce qui mange. Alors ok, ils vivent très vieux, mais bon, si c'est pour bouffer des algues pendant 100 piges, est-ce que ça vaut vraiment le coup ?

    677px-Japanese_Raw_Aonori
    Crédits photo (creative commons) : DryPot
  4. Du Coca-Cola
    Citons le poète Maitre Gim's "je connais des bleds ou il n'y a pas d'eau, mais y'a le Mc Do". Triste réalité indéniable. Le Coca-cola est partout. Le Breizh et l'auvergnat Cola tentent bien de s'accrocher, mais bon...hein quoi : "c'est dégueu ?". Oui, voilà.

    3550931330_b24646855b
    Crédits photo (creative commons) : Ciro Boro
  5. Du café soluble

    Ne vous étonnez pas si, en voyage au Kenya ou dans tout autre pays réputé pour son café, on vous offre, en guise de souvenir, un grand pot de café soluble. Dans certaines contrées, la petite poudre noire a meilleure presse que le grain à moudre. On se demande bien pourquoi...

    800px-Instant_coffee
    Crédits photo (creative commons) : Editor at Large
  6. Des chewing-gum
    Arriver à faire d'un truc qui ne se mange pas l'un des aliments les plus populaires du monde, c'est quand même hyper balèze. Pour ça il a fallu faire des efforts publicitaires monstrueux : donner la sensation de se baigner dans une cascade d'Amérique du Sud, soigner vos caries, attirer les bombasses et les hommes aux abdos d'acier à vos pieds, voila ce que le chewing permet d'après la pub. En vrai ça sert à faire semblant de manger et à moins puer de la gueule, ce qui n'est, avouons-le, déjà pas négligeable.

    49471083_79296c50a3_z
    Crédits photo (creative commons) : Jon Rawlinson
  7. Du Tilapia
    Le Tilapia, dont l’élevage remonte à l’Égypte ancienne, est le poisson le plus consommé au monde. Élevé dans près de 80 pays, ce poisson d’eau douce à la chair blanche est pratiquement dépourvu d’arêtes. Très adaptables, ces poissons peuvent devenir très envahissants. Dans le lac Victoria ou au Yucatan, ils sont une menace pour la biodiversité.

    Grilled_tilapia_with_banku
    Crédits photo (creative commons) : sshreeves
  8. Du lait concentré sucré
    Développé aux États-Unis à la fin du XIXe siècle, il se conserve bien plus longtemps que le lait traditionnel. À l’étranger, si vous doutez de la fraicheur de vos aliments ou du bon fonctionnement de la chaine du froid, rabattez-vous sur lui. Ne vous fiez pas aux petits tubes mignons, cette pâte est extrêmement calorique, si les tubes sont si petits il y a une raison.

    800px-Milchmaedchen
    Crédits photo (creative commons) : HV
  9. Des soupes lyophilisées
    Envie de rapporter un petit cadeau original à vos collègues de bureau ? Pensez à ces petites soupes en poudre, qui ne manqueront pas de leur rappeler leurs années étudiantes (ou leurs vies depuis 2008). Une casserole d’eau chaude, un sachet et c’est prêt. Pratique, surtout quand on ne dispose pas de frigo ou d’endroits bien frais pour conserver ses aliments. Cet aliment permet aussi de tester vos aptitudes en badassitude, si vous êtes le genre de personne à mettre toute la petite poudre du sachet, vous avez tout notre respect.

    800px-Instant_sanuke_tempura_udon_1
    Crédits photo (creative commons) : BrokenSphere
  10. Du Nutella
    Quitte à relancer un débat troll géant sur Topito (l'huile de palme pas bien en gros) , le Nutella est bien un aliment qui s'est imposé partout dans le monde. La pâte à tartiner italienne risque d'ailleurs de devenir un produit de luxe. En effet, le sénat a prévu de taxer à plus de 300 % les produits étant principalement constitués d'huile de palme. C'est quand le pot sera à plus de 20 balles qu'on pourra voir qui est accro et qui ne l'est pas.

    146009045_7cb66733e3
    Crédits photo (creative commons) : moogs

source : Guide évasion