Alors que le maire FN d’une commune du Gard a fait créer une rue du Brexit pour faire son malin, Topito se fait fort de proposer une liste de noms à destination des élus du Front national qui souhaiteraient marquer de leur empreinte leur odonymie locale. Piochez. N’hésitez pas. Mais lavez-vous les mains, avant.

1. Rue de Le burkini, c'est rien que de la provocation

On y trouve une boutique de lingerie avec des femmes à poil en devanture.

2. Avenue du De toute façon, ce sont des lardons de dinde, dans les pizzas, de nos jours

3 pizzerias tenues par des Algériens qui font semblant d’avoir l’accent italien s’y livrent une concurrence féroce. Ils n’y vendent pas de pizza campagnarde. La pâte est fine.

3. Boulevard de La France, elle a des racines chrétiennes

C’est dans cette rue que la délégation locale des témoins de Jéhovah a installé sa permanence, de même que le fleuriste qui vend essentiellement des pissenlits.

4. Promenade du C'était mieux quand la France était une grande puissance

L’intégralité des commerces de la promenade ont fermé au fil des ans. Ne reste qu’un bar PMU où on joue au Rapido en buvant des galopins et en se plaignant.

5. Rue de Non, la Turquie n'est pas dans l'Europe

Deux kebabs y ont fermé en l’espace de 5 ans.

6. Cours de L'islam n'est pas soluble dans la République

C’est là que se tenait autrefois l’apothicaire, mais l’exode rural a entraîné la fermeture du commerce. Le cours a été ravalé pour y construire des immeubles de 15 étages entièrement peuplés de pauvres. Les riches ont déménagé.

7. Place du C'est pas que y'en a trop, mais quand même y'en a beaucoup

La place est déserte. En été, les arbres ne refleurissent plus.

8. Passage du Un papa, une maman

On y trouve le dernier cinéma X de Bourg-lès-Essonne ainsi que l’auberge de jeunesse locale.

9. Rue du L'euro appauvrit les Français au profit des étrangers

C’est là que s’est installée la première banque du village.

10. Carrefour des Gauchiasses journalopes bobos qu'on va bientôt renverser

Le carrefour le plus impraticable de la région. Les télévisions locales s’y rendent régulièrement à la fin du mois de juillet pour tourner des images à même d’illustrer des sujets sur le grand chassé-croisé des vacances.

Attention à ne pas débaptiser les avenues du Général de Gaulle.