Le site Best Health Degrees a recensé les statistiques du ministère de la santé américain pour déterminer les activités physiques plus ou moins classiques les plus susceptibles de faire cesser tout vie dans votre petit coeur et votre petit corps. Autant vous le dire, laissez tomber la boxe.

1. La boxe : 1 chance sur 2.200

En même temps, à force de prendre des coups, y’a forcément un moment où on a du mal à s’en remettre. Après, la probabilité d’avoir le nez pété et les oreilles en chou fleur est quand même bien supérieure à celle de mourir. Peut-être vaut-il mieux mourir avant, mais ça, ça dépend de la valeur que l’on accorde à la vie ou à son intégrité physique.

Source photo : Giphy

2. La bagnole : 1 chance sur 6.700

Vroum vroum fait la voiture quand elle démarrer. Et parfois cling clong paf quand elle rentre dans (rayez les mentions inutiles) un arbre, une autre voiture, un avion ou un champ magnétique extraterrestre capable de détruire l’atmosphère de la planète terre. Et généralement, on ne s’en tire pas indemne.

3. Le canyoning : 1 chance sur 10.000

Se mettre dans une embarcation de fortune au milieu du torrent en se pétant les bras à pagayer et en se cognant à des rochers partout, c’est une drôle d’idée. Et quand on sait qu’en plus on a quand même une bonne chance de mourir, on se dit que c’est vraiment une drôle d’idée.

4. La rando : 1 chance sur 15.700

A force de regarder les paysages d’un air béat en trouvant tout très beau, on ne voit pas la pierre qui tient pas très droit et qui se dérobe sous son pied et hop ça fait des Chocapic, on dérape, on glisse, on rentre directement dans le joli paysage à la vitesse grand V de la pierre qui roule et n’amasse pas mousse et on meurt mais on meurt dans le beau.

Source photo : Giphy

5. La plongée : 1 chance sur 34.400

Imaginez. Imaginez les profondeurs marines. Imaginez la solitude du plongeur, seulement entouré de la nature sauvage et mystérieuse des zones encore insondées par l’homme. Imaginez l’homme seul, émerveillé devant les allées et venues des amphibies et des poissons, tout ébaubi de voir se dérouler sous ses yeux la vie naturelle de ces créatures étranges et pourtant familière. Imaginez cette homme qui a un putain de problème d’arrivée d’oxygène et qui se fait bouffer par les poissons.

6. La danse : 1 chance sur 100.000

Pour être exact, la statistique parle de soirées dansantes, mais la danse doit y avoir son importance, de même à mon avis que l’alcool, parce qu’effectivement on peut mourir en dansant, mais on peut surtout mourir en dansant ivre en étant persuadé qu’on a la classe. C’est ma théorie.

7. Le vélo : 1 chance sur 140.000

Moi qui fais tous les jours du vélo dans Paris, je dois vous avouer que cette statistique me rassure plutôt dans la mesure où j’ai l’impression que je vais crever à peu près tous les jours tellement les bagnoles n’ont qu’une envie, celle de nous renverser. Une chance sur 140.000, ça laisse quand même une bonne marge.

8. La baignade : 1 chance sur 1 million

Une statistique qui inclut tout autant les morts par noyades suite à une dérive incontrôlable que les repas de squales. Bref, on peut a priori aller dans la mer sans trop de risque à moins qu’il y a douze mille panneaux indiquant la présence de requins et de courants très forts, mais dans ce cas si on y va quand même c’est peut-être qu’on mérite.

Source photo : Giphy

9. Le running : 1 chance sur 1 million

La plupart des morts surviennent soit par crise cardiaque soit suite à une chute. Dans les deux cas, on a quand même 999.999 chances sur 1 million de cracher ses poumons en hyperventilant tout en devenant tout rouge mais de s’en tirer quand même. C’est une bonne chose ? Je sais pas.

10. Le ski : 1 chance sur 1,4 million

Et encore, je doute qu’ils aient pris en compte les risques d’intoxication à l’odeur de raclette dans le chalet.

Le monde est dangereux. Méfions-nous du monde.

Source : Best Health Degrees