Scandale dans le merveilleux monde des post-présidents. Fini les putes et la coke, on serre la ceinture les gars, on n’est quand même pas dans une démocratie pour rien. François Hollande s’étant trouvé mal d’avoir un coiffeur personnel à 10 000 euros par mois, il s’est rattrapé en restreignant les avantages (un peu abusifs) attribués aux anciens présidents français (une facture qui s’élève à plus de 10 millions d’euros par an, gloups). Mais ouf, il leur reste quand même quelques privilèges.

1. Un appart’ de fonction meublé et équipé

Et, sauf erreur, c’est pas une chambre de bonne moisie à porte de Pantin. Seule restriction désormais : on n’y mettra plus deux personnes à leur disposition. Donc la cuisine et le ménage, ce sera pour leur pomme, et toc. AH ON RIGOLE MOINS MAINTENANT.

Source photo : Giphy

2. Sept collaborateurs

Avec le décret de François Hollande, l’équipe sera réduite à seulement trois collaborateurs au-delà de cinq ans. T’imagines, c’est comme si après avoir fini ton CDD on te faisait don de sept personnes de ton ancienne boîte pendant cinq années, juste pour papoter avec toi. Shopping, liste de course, dernier épisode de Koh lanta, les sujets de conversation doivent fuser…

Source photo : Giphy

3. Voyager for free

Avant, les déplacements étaient systématiquement pris en charge par l’Etat (en première classe bien sûr, sinon c’est trop la lose) mais ça c’était avant. Maintenant, ces déplacements ne seront assumés QUE dans le cadre d’activités liées à l’ancienne fonction de chef de l’Etat. Enfin, on se doute qu’il y a moyen de mitonner à base de “La vie d’ma mère, j’pars pas en vacances, j’vais faire rayonner mon pays à travers mon image ! Les palmes et la serviette de bain ? Pfff mais c’est pour faire des dons à des associations humanitaires lààààà”.

Source photo : Giphy

4. Un salaire SYMPA

Une coquette dotation annuelle de 65 000 euros (bruts, attention, faut pas déconner non plus), et en plus, ils peuvent siéger au Conseil constitutionnel (en tant que “sages”) et toucher jusqu’à 14 000 euros mensuels. Ces petites sommes sont cumulables évidemment et peuvent s’ajouter à un salaire.

Source photo : Giphy

5. Un policier en garde rapprochée (et non plus deux)

On passera de deux à un seul agent de service au-delà de cinq ans. Du coup, ça veut quand même dire que tout le temps, à vie, tu as un type qui te colle aux basques, même quand tu fais caca ou quand tu vas sur Youporn.

Source photo : Giphy

6. Un hébergement pas dégueu partout où tu vas en vacances

N’importe quel ancien président peut aller dans un pays et exiger que l’ambassadeur de France l’accueille chez lui (comme il doit déjà le faire pour l’actuel président). Squatteurs un peu les gars.

Source photo : Giphy

7. Adieu la voiture de fonction et le chauffeur !

A la rigueur on leur offre un abonnement vélib.

Source photo : Giphy

Une abolition des privilèges pas vraiment équivalente à celle de 1789 en somme. Disons qu’il y a un tout petit début d’un petit peu de petite mais bonne volonté.