Crédits photo (creative commons) : Xurble

Les destins tragiques inspirent souvent les plus créatifs de nos congénères, qui ont tôt fait d'y voir de viles conspirations ou un déchaînement divin. C'est le cas du personnage de Superman : de nombreuses personnes ayant interprété le rôle du super-héros ou de l'un de ses acolytes ont été frappées par des tragédies personnelles qui les ont souvent laissées mortes. Passons en revue les quelques exemples les plus médiatiques de ce qui est devenu, au fil des ans, la Malédiction Superman.

  1. George Reeves, une super-balle dans la tête
    En 1951, Reeves est choisi pour incarner le célèbre super-héros dans Superman and the Mole Men. Quelques années plus tard, il est retrouvé mort d'une balle dans le crâne à son domicile. L'enquête conclue à un suicide, mais certaines zones d'ombre subsistent : pas de trace d'empreintes sur la crosse du revolver, pas de trace de poudre sur les mains de la victime, ce qui devrait être le cas si celle-ci s'était donné la mort. La rumeur laissera planer le doute sur un éventuel règlement de compte amoureux : Reeves entretenait à l'époque une aventure avec la femme d'Eddie Mannix, le patron de la MGM. Cette tragédie incita les détectives en herbe à se pencher sur le destin des acteurs ayant fréquenté les plateaux consacrés à l'homme au slip rouge et fît naître la légende de la malédiction de Superman.
  2. Bud Collyer, un retour super-suicidaire
    Une dizaine d'années plus tard, Bud Collyer, présentateur radio/TV et doublure voix du super-héros dans le tout premier dessin animé sobrement intitulé Superman (1941-43), décède de façon soudaine d'un infarctus à l'âge de 61 ans, quelques années seulement après avoir repris du service sur Les nouvelles aventures de Superman. Les mêmes apprentis-détectives y voit la patte de la malédiction kryptonique.
  3. Lee Quigley, vie super-courte
    En 1991, la faucheuse reprend du service : Lee Quigley, le nourrisson interprétant Superman enfant dans le blockbuster éponyme de 1978, meurt à 14 ans d'une overdose en sniffant des bombes aérosol avec un de ses amis.
  4. Christopher Reeve, victime de la super-ironie du sort
    Sans doute le plus connu de la bande : Christopher Reeve, l'acteur des plus grands succès de la franchise. Héros des 4 blockbusters tournés entre 1978 et 1987, Reeve est victime d'un accident d'équitation en 1995 qui le laisse paralysé des pieds à la tête. Triste sort pour un surhomme censé pouvoir voler... Il décédera de complications cardiaques liées à sa condition en 2004.
  5. Kirk Alyn, carrière super-brisée
    Les théoriciens de la malédiction se penchent alors sur le cas de Kyrk Alyn, le premier interprète du super-héros dans Superman (1948) et Atom Man vs Superman (1950), qui ne parviendra jamais à trouver un autre rôle, étant trop étroitement associé au héros gominé. Sa fin de vie sera des plus pénibles puisqu'il s'éteindra des suites de la maladie d'Alzheimer en 1999.
  6. Margot Kidder, super-problème nerveux
    S'ajoutent à la liste certains acteurs ayant fréquenté les super-plateaux, comme Margot Kidder, qui interprète Lois Lane face à Christopher Reeve dans les quatre films des années 80. Bien qu'encore en vie, elle souffre depuis une vingtaine d'années d'une défaillance nerveuse irréversible.
  7. Richard Pryor, super-sclérose en plaque
    Pryor apparaît dans Superman III (1983) dans le rôle de Gus Gorman, le super-méchant du film. Trois ans plus tard, il annonce être atteint de sclérose en plaque. Le reste de sa vie ne sera qu'une longue descente aux enfers, sa maladie l'affaiblissant jour après jour. Il décède quasi-paralysé en 2005.
  8. Dana Reeve, un super cancer venu d'ailleurs
    Par extension, la mort de Dana Reeve, la femme de l'acteur mort en 2004, est associée à la malédiction. En effet, celle-ci lui emboîte le pas en décédant en 2006 à l'âge de 44 ans des suites d'un cancer des poumons. Notons que Dana était non-fumeuse.
  9. L'équipe du DVD de Superman Returns, avalanche d'accidents
    Suite à la sortie du dernier opus, Superman Returns (2006), d'étranges accidents frappent l'équipe en charge de la production du DVD : en l'espace de deux mois, un de ses membres est grièvement touché suite à une chute dans un escalier, un deuxième est victime d'une violente agression et un dernier se blesse en passant à travers une vitre.
  10. Dean Cain, super carrière de merde
    Rassurez-vous, fans de tous les pays : Dean Cain, le Superman de Loïs et Clark qui berça vos adolescences, n'est ni mort ni enterré. En revanche, on pourrait parler de malédiction pour la suite de sa carrière puisque celui-ci n'a, avouons-le, jamais plus rien fait une fois la série arrêtée. Quand on compare à sa partenaire, Terry Hatcher, qui roule sur l'or grâce à ses 8 saisons de Desperate Housewives et qui fut même, consécration ultime pour une actrice, choisie pour incarner une James Bond girl dans Demain ne meurt jamais, il peut l'avoir mauvaise...

Alors, toujours partants pour le prochain casting ?

Source : Wikipedia, Metro UK