Pour la première fois de ta vie, tu franchis les portes de cet univers merveilleux qu’est le kebab. Tout excité, tu découvres tout ce qui se passe autour de toi et tu as hâte de savourer ton sandwich. Tu voudrais laisser croire que tu es plein d’assurance et que tout ça est normal pour toi, mais beaucoup de faux-pas te trahissent. Voilà de quoi ne plus commettre ces erreurs de débutant.

1. Tu demandes le menu

En plus tu l’as demandé poliment, avec un petit « s’il vous plaît » d’une voix aiguë. Le menu, il est juste au dessus de ta tête. Tu n’as qu’à lever les yeux pour le lire. Et encore, les vieux de la vieille le connaissent déjà par cœur et n’ont même plus besoin de se donner ce mal. Prends exemple sur eux.

2. Tu as demandé des couverts

Le kebab, c’est avec les mains et pas autrement. Tu as cru que tu mettais les pieds dans un resto 3 étoiles ? Ici, c’est à la bonne franquette. Tous logés à la même enseigne, tous égaux. Tu verras, c’est très agréable de lécher le gras qui coule sur les doigts.

3. Tu ne prends qu'une sauce sans demander celle pour les frites

Le kebab, c’est la liberté. La liberté de grossir, mais aussi la liberté de demander une autre sauce pour les frites sans payer de supplément. Quiconque a déjà mis les pieds une ou deux fois dans cet endroit sait qu’on peut toujours appliquer ce principe. Algérienne dans le grec, mayo sur les frites, c’est le vrai combo des champions.

Source photo : Giphy

4. Tu demandes quel goût a la sauce blanche

La sauce blanche, c’est un peu la déesse du kebab. S’il n’y en a pas dans l’établissement, c’est qu’il ne faut pas y mettre les pieds. Alors si on te reprend encore une fois à oser demander au gérant quel goût elle a, on te transforme en kefta. Tu prendras une fois la sauce blanche pour te faire une idée et tu nous remercieras.

5. Tu attends qu'on te donne ta boisson

La boisson, c’est dans le frigo à côté du comptoir. Tu auras le choix entre Coca, Tropico et Oasis Pomme-Cassis-Framboise. Personne ne viendra te l’apporter donc empresse-toi de saisir ton précieux trophée que tu videras en deux secondes quand tu seras en train de manger.

6. Tu regardes avec émerveillement la broche de viande tourner sur elle-même

Quel spectacle ravissant. C’est vrai que c’est magnifique, mais là tu as des yeux ronds, de la bave au coin de la bouche et tu es très étrange. Tout le monde pensera que tu es soi nouveau, soit complètement défoncé. Et crois-nous, au kebab, il est bien plus acceptable d’être défoncé que nouveau.

Source photo : Giphy

7. Tu t'es senti flatté quand on t'a appelé "chef"

C’était un vrai boost pour ton égo quand le monsieur t’a donné autant d’importance. Enfin ça c’est ce que tu crois. En réalité, pour lui, « chef » est un synonyme de « mec ». C’est même pas hyper poli, c’est comme s’il venait de te pisser dessus mais en rajoutant « sans rancune mon p’tit gars ». La prochaine fois qu’on te dit « chef », reste impassible.

8. Tu demandes un avoir sur ton ticket resto

Ton petit restaurant de bo buns à côté du travail te fait ça régulièrement, du coup tu pensais naïvement avoir affaire au même genre de personnes serviables ici. Mais ici, on ne s’embarrasse pas de gestes commerciaux de ce genre. Ici, on prend l’argent et on donne des kebabs en échange, c’est simple comme bonjour.

Source photo : Giphy

9. Tu demandes au mec s'il est grec

Ok, tu as entendu tout le monde dire que vous alliez manger un « grec », du coup tu t’es mis en tête que vous alliez dans un établissement hellénique. Tu pensais avoir affaire à un cuisinier tout droit venu d’Athènes qui allait te faire un petit sirtaki pour te souhaiter la bienvenue. Tu as tout faux.

10. Tu t'es bien habillé pour l'occasion

Quand ta pote t’a proposé d’aller manger un kebab, tu t’es dit que « chouette », c’était l’occasion de mettre ton petit chandail en laine que tu affectionnes tant. Quelle erreur, maintenant il est ruiné par l’odeur de friture, de transpiration et (éventuellement) de viande. Tu peux maintenant faire tourner ta machine pour effacer cette odeur horrible.

Pour ne plus te tromper, voilà les règles de bienséance au kebab.