On en a une vision hyper positive parce que ce type un peu rougeaud nous balance des cadeaux sans qu’on lui demande rien pour Noël (à chaque fois il se démerde pour que ça tombe le 24 ou le 25, hyper ponctuel le mec). Mais tout ça c’est en apparence. Si l’on gratte un peu le vernis, on découvre une personnalité pas aussi joviale qu’elle en a l’air, un type pour qui l’argent passe clairement avant les sentiments…

1. Il exploite des lutins sans les rémunérer

Et le pire c’est qu’il ne prend pas du tout en compte les recommandations des partenaires sociaux. Les lutins n’ont même pas de syndicats ! Même pas de médecine du travail ! Même pas de prud’hommes ! Franchement c’est juste n’importe quoi. Tout ça parce qu’ils sont de petite taille on pourrait les réduire au rang d’esclaves ?

Source photo : Giphy

2. Il préfère clairement les gens qui ont assez de pognon pour se payer une maison avec une cheminée dans laquelle il peut se faufiler

Pour moi ça veut tout dire. Il ne prend en considération que les gens d’un certain standing.

3. Quand il se déplace dans le ciel avec ses rênes qui chient dans les nuages, ça se voit qu'il se contrefiche complètement de son empreinte carbone

Le mec il a des usines à cadeaux et généralement ces cadeaux ne sont pas des shampoings solides éco-responsables, des voitures électriques ou Le Capital de Karl Marx. Non, non, lui, il ne jure que pas la consommation excessive, outrancière, fabriquée en Chine par des enfants et empaquetée en Laponie par des lutins. Euh, et l’écologie tu connais ?

4. Il ne file pas de cadeaux au SDF ni aux pauvres de façon générale

Enfin, excusez-moi, pardon, désolée, mais enfin tout de même si vous avez déjà vu un SDF avec un sapin de Noël et des cadeaux déposés à son pied le matin le 25 décembre, dites le moi ! Encore une fois j’ai l’impression que le gugus il ne s’intéresse qu’aux riches voilà tout.

5. L’autre jour il a été surpris en train d'écouter Michel Sardou tout en lisant le Figaro alors qu'il faisait une descente en cheminée

Déjà, le mec est chiant, il réveille les gosses avec sa musique de merde, il fout le feu à la baraque avec son journal qui s’enflamme dans la cheminée, bref, relou. Tout ça pour l’entendre critiquer les bobos parisiens, vraiment non merci.

6. Chez lui l'uniforme est vraiment une raison d'être

C’est simple il ne sort jamais sans son costume rouge et blanc et sa barbe blanche bien taillée comme il faut. Dans cette conjoncture il est naturellement favorable à un retour à l’uniforme à l’école.

Source photo : Giphy

7. En 68, on l'a pas beaucoup vu dans les rues

Ah ça il se plait à le rappeler dès qu’il peut qu’en 68 il bossait, LUI, pendant que les autres s’amusaient à jeter des pavés dans les rues. Résultat des courses, même les lutins ont été privés du droit de manifester. Moche.

8. Il a trouvé une super niche fiscale en Laponie

Déjà qu’il déclare pas ses impôts avec tout le pognon qu’il se fait, c’est vraiment pas correct. Et puis excusez-moi mais jusqu’à preuve du contraire je ne me souviens pas avoir vu la Laponie se ranger du côté des alliés pendant la seconde guerre mondiale… Enfin bon je dis ça je dis rien.

9. De base, seuls les enfants qui ont été sages seront récompensés

C’est vraiment la philosophie du travailler plus pour gagner plus qu’il applique dès le plus jeune âge.

10. Globalement il fait quand même bien des cadeaux de merde entre ce pull moche de Noël, ces poupées qui entretiennent une image servile de la femme et ce poster d'Alain Madelin...

Finalement le père Noël c’est tout sauf la personne dont tu aimerais recevoir des cadeaux à Noël. C’est con parce que comme personne n’a encore pensé à lui dire, il continue ses conneries mais peut-être qu’il faudrait enfin être honnête. Pour le bien de tous…

Source photo : Giphy

Hey le père Noël, rends l’argent.