Hier soir, j’ai objectivement vu le plus beau match de ma vie. Le fait que je ne sois pas particulièrement supporter de Monaco a dû aider, car chez ces pauvres bougres, le taux de suicides a dû être particulièrement élevé cette nuit. Mais soyez beaux joueurs, on s’est régalé. Cependant, si on analyse un peu ce match, on se rend compte qu’en réalité, ce match s’est déroulé sur Fifa 17 dans le salon de Guardiola, avec des bières et des pizzas.

1. Monaco a mis 25 minutes à se rendre compte qu'ils étaient en alternatif

N’ayant aucun problème dans la construction, les Monégasques faisaient n’importe quoi face au but au début du match. Puis City a marqué et Jardim a vérifié les réglages : il était bien en alternatif.

2. L'important était avant tout d'humilier son adversaire

Mettre des buts dans le match d’hier, c’était cool. Mais faire une feinte de frappe, un petit pont ou un lob pour manquer de respect à l’adversaire, c’était mieux. Même si la caméra ne l’a pas montré, on imagine sans mal que Jardim et Guardiola ont dabé ou fait la célébration du saumon pour enfoncer le clou.

Source photo : Giphy

3. Il y a eu 8 buts

8 buts. C’était un match de Ligue des Champions, pas un Five entre collègues lors d’un séminaire de team building dans la Drôme. Donc c’est pas crédible du tout en dehors d’un bon vieux match de Fifa entre Jardim et Guardiola.

4. Les deux équipes ont joué en attaque de folie

Un vrai match de foot se passe à 80% au milieu du terrain. Mais non, la fameuse « bataille du milieu de terrain » n’a pas eu lieue hier puisque les deux équipes passaient leur temps dans la surface adverse. En plus, ils avaient toujours la touche sprint enfoncée. Du coup, normal, ils avaient 0% d’énergie à la fin.

5. Falcao a raté son penalty

El Tigre qui tire aussi mal un penalty, c’est pas réaliste. Sauf que, comme vous le savez, c’est beaucoup plus difficile de tirer les penalties dans Fifa 17. C’est un peu gros comme coïncidence.

Source photo : Giphy

6. Ils ne savaient pas défendre

Si les attaques se sont autant régalées, c’est avant tout parce que les mecs ne savaient pas défendre. Un petit tacle à 10 mètres de l’attaquant par ci, un placement défensif catastrophique par là, c’est assez évident que les mecs avaient uniquement fait les jeux techniques de frappes et de conduite de balle.

7. Ils faisaient pas les passes à ceux qu'ils voulaient

Toutes ces passes ratées parce que le jeu ne comprenait pas ce qu’ils voulaient faire. On connaît tous ça, et c’est vraiment frustrant. Même derrière la TV, on entendait Jardim et Guardiola crier « Mais pas à lui !!! ».

8. Un carton jaune par faute

L’arbitre n’a pas fait preuve de beaucoup de discernement, mais peut-on réellement en demander plus de la part d’une IA ? C’est la preuve que Fifa a encore quelques progrès à faire pour être encore plus réaliste.

Source photo : Giphy

9. Les entraîneurs ont fait n'importe quoi

Guardiola s’est dit que mettre un milieu défensif arrière gauche, ça passait. Puis après, un arrière droit à gauche. Si on était dans la vraie vie, ça aurait été une catastrophe, mais sur Fifa, ça change pas grand-chose. Jardim, de son côté, a mis 80 minutes à se rappeler qu’il avait le droit de changer des joueurs.

10. Manchester tirait ses corners à la rémoise

Mais ça marchait jamais. Il n’y a que quand ils les ont tirés normalement qu’ils ont réussi à marquer.

Source photo : Giphy

Je ne sais pas vous, mais j’espère qu’il y aura des prolongations au match retour.

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :