Heu excusez du peu mais je suis allé à Lisbonne et je peux vous dire qu’après inspection poussée, il m’est apparu clairement que j’étais parti en vacances pour du beurre et qu’en réalité je me trouvais exactement à Paris, c’est-à-dire mon point de départ et que si on y regarde de plus près et bah ça veut dire que les avions c’est du complot et qu’on a essayé de m’avoir mais c’est pas l’objet de ce top.

1. Y'a que des Français dans les rues

On les reconnait facilement, ils ont l’air de mauvaise humeur et ils disent « ah mais la bière est pas mal ici ! » en buvant des Sagrès et en arborant des bermudas. Et bah je n’ai vu que ça. Pas un seul Portugais. Par contre, des gens avec des baguettes sous le bras et des bérets, y’en avait des pelletées.

2. Y'a des trams et une colline, bref c'est Montmartre

Euh le tram je connais, il relie les portes de Vincennes et de la Chapelle. Porte de la Chapelle, soit le début de Montmartre, équivalent parfait du Bairro alto totalement gentrifié à la montmartière et où que ça fait chier de monter parce que c’est escarpé et qu’il fait chaud. CQFD.

3. Tout le monde parle français de toute façon

Tout le monde parle français. C’est simple, moi qui parle portugais, j’essayais de parler en portugais aux différents interlocuteurs qui jalonnaient mon parcours de consommateurs et ils me répondaient en français, à croire d’ailleurs que je ne parlais pas bien portugais ou qu’on était pas au Portugal, je vous laisse choisir la version qui vous semble le plus correspondre à la réalité.

4. Y'a une Tour Eiffel

Alors ils sont où ceux qui sont pas d’accord ?

5. Y'a des rues et des pavés, comme à Paris

Heu excusez du peu, mais les pavés sont nombreux et les rues aussi, même que les rues ne se recoupent pas parfaitement perpendiculairement, ce qui n’est pas sans rappeler une certaine capitale européenne située quelque part entre Brest, Lille, Strasbourg et Marseille mais que je ne voudrais pas citer ici au risque de paraître chauvin.

6. Y'a des voitures mal garées

Et j’en ai vu pas mal à Paris aussi et autant dire que des deux côtés on intervient recdi quand on est contractuel pour distribuer les amendes comme Jésus les pains et y’a même des parcmètres, je les ai vus, bref on me la fait pas à moi.

7. Y'a plus de Airbnb que d'apparts avec des Portugais dedans

En même temps comme dans toutes les grandes villes européennes, et pas seulement Paris, mais ça fonctionne tout de même dans mon argumentaire en béton.

8. Il y a des quartiers touristiques avec de la bouffe dégueulasse

Et des groupes de musique qui jouent du fado plus très traditionnel comme les accordéonistes nous abreuvent d’Amant de Saint-Jean alors même qu’on sait très très bien que les gens ils écoutent plus que Aya Nakamura depuis qu’elle a percé dans le métier. C’est simple, j’ai même entendu une reprise de Bella Ciao par Maître Gims dans les rues de Lisbonne, alors on ne va pas me la faire.

9. Il y a une forte communauté portugaise

Et ouais, c’est un indice et pas des moindres, mais quand on regarde attentivement les boîtes aux lettres et les sonnettes, on croise beaucoup de Da Silva et consorts, exactement comme à Paris où on voit beaucoup de personnes portugaises quand Cristiano Ronaldo nous vole notre Coupe d’Europe*.

(*ne nous tapez pas svp, on vous aime)

10. J'ai vu des moustiques à Paris ET à Lisbonne

Et on me fera pas croire qu’ils ont pris l’avion pour me suivre jusqu’à là-bas. C’est bien la preuve que j’avais pas bougé d’endroit.

Economisez un billet d’avion et votre empreinte carbone. Ca vaut mieux.