Il suffit parfois de laisser votre enfant quelques instants avec ses grands-parents pour ne plus le reconnaître. Il réclame une attention dingue, des jouets qu’il n’a pas, votre tête au bout d’une pique. Il est temps de crier au complot. AU COMPLOT !

1. Parce que eux, ils savent

Avant d’être grand-parent, l’aïeul intrépide était lui-même parent (le vôtre en l’occurence). Et un parent exemplaire par-dessus le marché. En tout cas, meilleur que vous, en tout point.

2. Parce qu’ils ne sont pas vous

Vous, vous êtes laxiste, permissif, intransigeant, trop strict, pas assez strict. Quoi ? Comment ça ? Tous ces superlatifs n’ont aucun lien entre eux ? Quand il s’agit de détricoter vos principes éducatifs, si.

3. Parce qu’ils ne sont vraiment pas vous

Du fait de leur retraite, vos parents ont du temps, de l’énergie et plus de pouvoir d’achat que vous – tout ce que vous n’avez pas. Le cocktail parfait pour s’occuper de la descendance de leur descendance.

4. Parce que tes enfants, ils me font de la peine

C’est vrai qu’ils sont sales, dépenaillés, en mauvaise santé, fatigués, le teint blafard. Mangent-t-il à leur faim ? Ne pratiquent-ils pas trop d’activité extra-scolaire ? Evidemment non. Vous les faîtes dormir dans une cave insalubre. De toute façon, on le savait que tu étais un mauvais parent.

5. Parce qu’ils se vengent

En effet, vous avez été un enfant insupportable et gueulard. Puis un adolescent quasi-muet et horripilant. Puis un jeune adulte exigeant, toujours en galère d’oseille. Et au final, un adulte donneur de leçon.

6. Parce qu’ils se vengent (bis)

A cause de vos envies de renouvellement de l’espèce, ils viennent de devenir grands-parents. Merci le coup de vieux. « Nous sommes heureux mais faisons de leurs enfants des monstres, cheh ».

7. Parce qu’ils sont de meilleurs confidents pour vos enfants

C’est nettement plus facile de raconter ses histoires de gang, de deal de came et autres bagarres au couteau à une Mamynette et/ou un Papynouné qui compatiront sans jugement aucun. Pauvre petit chat.

8. Parce qu’ils n’ont plus aucune autorité sur vous

Alors, foutu pour foutu, autant faire les choses en roue libre. En Y. Ou en roue arrière sur l’autoroute du désespoir de la vieillesse.

9. Parce qu’à Noël/anniversaire, c’est toujours le même cirque

Avec l’enfant, vous avez fait une sélection précise afin de ne pas surconsommer. Vous pouvez être sûrs que le grand-parent se torchera allègrement avec cette liste et prendra l’équivalent de dix pages complètes de catalogue.

10. Parce que du coup après, ce sont eux qui récupèrent des cadeaux à Noël

Ils se marrent bien à flinguer tout ce que toi, en tant que bon parent tu es parvenu à construire laborieusement. Et le pire c’est qu’à la fin, qui c’est qui se récupère des cadeaux de grands-parents ? Bah c’est eux. Et toi, rien, nada, wallou.

C’est vrai qu’on se clash facilement avec les grands-parents. Mais, en vrai, ils sont souvent disponibles et toujours enclins à nous aider. On les aime. Enfin pas tout le temps. Pas longtemps.