Il y a des semaines de cela, tu avais pris l’obligation d’être confiné.e comme une occasion de faire de nouvelles choses en famille, comme apprendre à jardiner ou faire ton propre pain. Bref, vivre heureux avec tes enfants pendant le confinement. Mais ça, c’était il y a quelques semaines. Tu commences maintenant à reconnaître qu’être avec ton enfant H24, ça te pèse. Bonne nouvelle : tu n’es pas seul·e ? Ton gamin, lui aussi, n’en peut plus de te voir. Voici quelques signes chez lui qui vont te le confirmer.

1. Il ne te calcule plus

Du moins, plus en tant qu’être humain. Tu n’es bon·ne qu’à poser la bouffe sur la table et à faire les lessives. Il ne te parle plus parce qu’il n’a plus rien à te raconter et puis tu le saoules, de toutes façons. En fait, t’es juste un meuble. Même le chat a plus d’interaction avec lui.

2. Il refuse les câlins

Ce n’est pas parce qu’il ne t’aime plus, mais il en a marre de voir ta tronche. C’est donc une façon pour lui de te le dire. Sans filtre. Ne le prends pas perso, hein, il en a marre, c’est tout.

3. Il t’envoie chier

Maintenant qu’il a les codes de Disney +, tu seras bien mignon.ne de le laisser regarder Vaiana tranquillou, seul. Sauf si tu lui fais des gratouilles sur les pieds, dans ce cas, tu peux rester. Mais en silence, hein.

4. Il s’enferme dans sa chambre

Toi qui te plaignais de voir disparaître ton super salon design sous une montagne de jouets affreux et bruyants avant le confinement, voilà que ton mioche passe ses journées dans sa chambre. Ça en deviendrait presque inquiétant, tellement ton salon reste rangé. Il n’y a rien d’inquiétant à ça. Il ne te supporte plus, c’est tout.

5. Il s’invente de nouvelles activités

Avec ses amis imaginaires. Seul le chien peut participer, parce que lui, ne parle pas. Et parce qu’il sait se tenir correctement assis sur une chaise, déguisé en princesse. Pas comme certains parents qui se plaignent d’avoir mal au dos. Tu ne seras donc pas invité.e à prendre le thé.

6. Il se propose de sortir le chien

Tout seul, comme un grand. Parce que de « boire trop de thé donne envie de faire pipi ». Il est même prêt à ramasser les crottes de Poupoune, c’est dire s’il a gagné en confiance et en autonomie. C’est dire aussi à quel point tu le gonfles.

7. Il réclame ses amis

Ou ses cousins. Ou même ses grands-parents qu’il déteste, ça lui permettrait de voir d’autres têtes que la tienne. Il n’a absolument rien à leur raconter pendant les appels visio, mais c’est pas grave, ça l’occupe quand même.

8. Il critique ta cuisine

Il en a marre de toujours manger la même chose. Faut dire que t’es pas motivé.e ni très doué.e pour innover en matière de repas. Et c’est avec l’œil larmoyant qu’il te parle des choux de Bruxelles de la cantine qui lui manquent. Et une façon aussi de te dire que ton pain maison, il est dégueulasse.

9. Il a hâte de retourner à l’école

Ce qui n’était pourtant pas le cas au début de la pandémie. C’est incroyable comme cette expérience lui a fait prendre conscience de l’importance d’avoir une vie sociale épanouie. Sa maîtresse viendrait presque à lui manquer, tiens. Juste parce qu’elle n’est pas TOI.

10. Il te parle de ses projets d’avenir

Du métier qu’il fera quand il sera grand. Loin, très loin. Sur un autre continent, c’est bien. Dis-toi que c’est une bonne chose pour lui de se projeter, il gagne en maturité, c’est dingue, non ?

Nos enfants sont les pires énigmes de l’existence.