Même si aujourd’hui nous partageons la même région, la Nouvelle-Aquitaine, il fut un temps pas si lointain où nous étions opposés. D’un côté, la Dordogne, banal département d’Aquitaine où s’entremêle rivière et forêt. De l’autre la Corrèze, majestueux département où règne soleil, montagne, vallée, nature, bien être et richesse du cœur et de l’esprit.

1. Interconnexion nationale

Que tu viennes de Paris, de Lyon, de Bordeaux ou de Toulouse… Brive est au centre de toutes les lignes de train ! Périgueux peut-elle en dire autant ? Non. Pour faire un petit Périgueux-Toulouse, il faut passer par la Corrèze ! Pour aller à Paris ? Il faut passer par Limoges ou pire… par Bordeaux. Et on ne vous parle même pas de l’autoroute gratuite…

2. Meilleure gastronomie

Ne confondez pas. Dordogne : du gras du gras du gras. Corrèze : du raffinement. La Corrèze a inventé un concept fort (qui aujourd’hui s’exporte partout) : les Marchés des Producteurs de Pays. Tout l’été, chaque soir, une ville accueille un marché dans lequel tu peux acheter et surtout manger sur place. Laissez les pommes de terre à la Sarladaise aux Perigourdins. Nous en Corrèze on a de tout : des fruits avec les pommes, les châtaignes, les noix et les fraises. Des vins et de l’eau de qualité : l’Eau de Treignac, l’eau la plus pure du monde servie sur la table des chefs d’état. Pour le repas, pas de problème, mange un bon milhassou à base de pommes de terres avec une tête de veau et n’oublie pas la mique dans ta soupe. Une chose est sure… on ne meurt pas de fin en Corrèze.

3. Deux présidents de la République

La Corrèze est avant tout une terre de présidence. Alors oui, il ne faut pas obligatoirement être né en Corrèze pour y arriver. Mais il faut faire ses classes là-bas : Jacques Chirac et François Hollande, députés et présidents du conseil général de Corrèze. Du côté de la Dordogne ? Xavier Darcos, maire de Périgueux… peut mieux faire.

Crédits photo : Wikipedia

4. Parce que Brive la Gaillarde défonce toutes les villes de Dordogne

« Au marché de Brive la Gaillarde… » chantait George Brassens. On ne l’a pas entendu chanter « à l’Hyper U de Boulazac ». Brive la Gaillarde c’est une jolie ville à taille humaine où il fait bon l’été et frais l’hiver. On y mange bien, on y loge facilement, on participe au festival du film du moyen métrage. On se fait péter le bide aux foires grasses et on se déhanche sur Aya Nakamura qui vient à Brive Festival.

5. Trop de touristes en Dordogne

Sarlat, Lascaux, Castelnaud, Beynac… imaginez des cars entiers de visiteurs du monde qui viennent s’agglutiner dans les petites villes et villages de Dordogne tout l’été… C’est ce qui vous y attend ! Chaque année, la Dordogne c’est 3 millions de touristes. TROIS millions. Comme le nombre de Parisiens. Alors qu’en Corrèze (si on exclue Collonge-la-Rouge), vous avez des petits villages où les touristes n’affluent pas par milliers. De quoi profiter des 4 autres plus beaux villages de France situés dans le département !

6. Ils ne savent même pas garder leur nom de rivière

« Oh oui, cet été on va faire du canoë sur la Dordogne ? » Tu as souvent entendu cette phrase… Pour ton information, la Dordogne, la rivière (ou le fleuve pour leur faire plaisir), traverse le Puy de Dôme, le Cantal, le Lot, la Dordogne (quand même), la Gironde… et aussi la Corrèze ! Alors que la Corrèze, la rivière, naît en Corrèze et se termine en Corrèze. Si jamais tu urines dans la Corrèze à Brive, tout cela terminera dans la Dordogne. Voilà encore une preuve de notre supériorité !

Crédits photo (creative commons) : OliBac

7. Une terre de culture

Se nourrir l’estomac est une chose. Se nourrir le cerveau en est une autre ! La Corrèze c’est une terre de culture : la Foire du Livre, Brive Festival, les Nuits de Nacre à Tulle, le Festival de la Vézère, Chanteix Chante, le centre d’art contemporain à Meymac… Si tu préfères les sports : championnat du monde de Canoë-Kayak à Treignac, Haras Nationaux à Pompadour. De quoi te cultiver et t’amuser !

8. On n'a jamais rien compris aux couleurs de la Dordogne

En Corrèze, on est unis : nous sommes tous Corréziens. En Dordogne, c’est le contraire. Déjà ils n’ont pas pu accorder leur gentilé historique (les Périgourdins) avec leur nom de département (la Dordogne). Ensuite, il ne faut pas être daltonien, tout le monde n’habite pas le même Périgord. Au nord c’est le Périgord vert, au centre c’est le blanc, au sud-est c’est le noir et au sud ouest c’est le pourpre. Et tous ne se valent pas… le noir est de meilleur qualité que le vert par exemple… Pas vraiment réussie la cohésion départementale.

9. Un département É-CO-LO-GIQUE

Qui est 9e dans le classement des départements les plus écologiques de France ? La Corrèze ! La Dordogne, vous êtes où ? 17e. Peut mieux faire.

C’est décidé ! Cette année t’iras faire du canoë sur les bords de la Dordogne… mais en Corrèze !

PS : OK on n’a pas trouvé une dixième raison, mais c’est juste pas fainéantise.