1. Tarantino était à son meilleur niveau
    Alors évidemment, on n'a absolument rien contre Django Unchained ou Inglorious Basterds, qui sont incontestablement des masterpieces, mais Pulp Fiction et Reservoir Dogs, c'était tout de même une autre histoire. Des scènes et des répliques absolument cultes, des personnages avec un SWAG à faire pâlir Swagg Man, on avait TOUT pour être heureux.

  2. Les Inconnus savaient encore faire de grandes comédies
    "Je mens pas, je suis pas un PD !", "Votre colin, avec ou sans patates ?" ou encore "Le tabac, c'est tabou, on en viendra tous à bout !", ça vous dit quelque chose ?
    C'est normal. Dans le cinéma comique des années 90, les Inconnus ont laissé une empreinte indélébiles et des répliques cultes à la pelle.
    Bon, malheureusement, les trois comiques ont suivi une trajectoire pour le moins décevante, mais on ne pourra jamais leur enlever des heures et des heures à se marrer devant leurs premiers longs métrages. Merci les mecs.
  3. On pouvait également avoir de belles émotions
    On a tous versé une larmichette (ou carrément de bons gros sanglots) devant des drames comme La liste de Schindler, Les Evadés ou La Vie est Belle. Dans les 90's, on savait nous raconter de belles histoires, et provoquer des émotions intenses dans les salles obscures.

  4. On avait les meilleures BO de tous les temps
    Là encore, comment ne pas parler de Pulp Fiction ? Mais les belles bandes originales étaient légions dans les années 90, de Virgin Suicides à Fight Club en passant par Bodyguard. Et y'a pas à dire, quand on a une bonne bande originale, c'est qu'on est sur la bonne voie pour un bon film.


    Whitney Houston - I Will Always Love You - The... par misterjohann
  5. Les dessins animés, c'était quand même autre chose que les films d'animation
    Pour tous ceux qui ont grandi dans les 90's, il n'y a pas à parlementer : les dessins animés > les films d'animation. Et en matière de dessin animé, on peut dire qu'on a été gâtés dans les années 90. La Belle et la Bête, Pocahontas ou Le Roi Lion se partager évidemment le haut de l'affiche, mais il faudrait voir à ne pas oublier d'autres grands films, tels que Fivel au Far West, la sage Le Petit Dinosaure ou Kirikou et la Sorcière. Vraiment, être gamin à cette époque, c'était le pied.

  6. On utilisait les mots "Mortecouille", "Messire" et "charriotte"
    Et c'était tout à fait normal.

    giphy (15)
  7. On dégustait les films par pack de deux, dans Ciné Dimanche
  8. Forrest Gump
    "Enfin, comme je te le disais, la crevette c’est le fruit de la mer. On la fait au barbecue, bouillie, grillée, rôtie, sautée. T’as la crevette kebab, la crevette créole, le gombo de crevettes ; à la planche, à la vapeur, en sauce ; tu fais l’avocat crevettes, la crevette citron, la crevette à l’ail, la crevette au poivre ; soupe de crevettes, ragoût de crevettes, la salade de crevettes, cocktail de crevettes, le hamburger de crevettes, le sandwich crevettes. Ah... C’est à peu près tout."

    giphy (10)
  9. On savait ce qu'est un Sex Symbol
    Et il y en avait pour les garçons comme pour les filles. Nous les mecs, on allait voir les films avec Neve Campbell, Sandra Bullock ou Denise Richards, pendant que vous mesdemoiselles, vous vous précipitiez pour admirer le Brad Pitt de la grande époque ou Leonardo DiCaprio sur un gros bateau. Et on mettait des posters partout dans nos chambres, comme ça on avait un peu l'impression de vivre avec des stars.
  10. On avait LA TROUILLE
    MON DIEU DERRIERE TOI !
    Non, on déconne, y'a personne. Mais dans les 90's, on savait prononcer ces mots au bon moment pour accentuer la panique devant un film-qui-fait-peur. On a eu Scream, on a eu le Silence des Agneaux, et on a aussi eu Arachnophobie. Autant vous dire qu'on a pu sursauter un sacré paquet de fois.

    giphy (9)
  11. On avait La Cité de la Peur
    Les vrais savent que les gencives de porc sont le plat le plus apprécié pendant le Festival de Cannes, et qu'il est tout à fait normal de vomir quand on est content.
  12. On utilisait encore de la pellicule (un peu)
    T'es vieux si t'as connu ce bruit :

  13. La nouvelle génération de Star Wars n'était pas encore tournée
    Et pour faire de beaux effets spéciaux, on n'avait pas besoin de fonds verts à outrance.
  14. Le client de prostitué lambda, c'était Richard Geere
    Et ça se terminait avec un bouquet de fleur dans une belle limousine.

    giphy (14)
  15. Robin Williams était encore de ce monde
    On n'oubliera jamais Madame Doubtfire, Flubber, Hook et Will Hunting.

    giphy (12)
  16. Nos films, on les matait en VHS
    C'était quand même plus classe que les DVD. Même si ça prenait un peu plus de place.

Source : Une jeunesse complète passée au cinéma.