Horoscopes, voyance, espoir du coeur et conformité sociale. L’astrologie se trompe plus souvent sur ses prédictions que les panels IPSOS, c’est dire. On n’empêche personne d’y croire, hein, mais faut bien reconnaître que c’est du n’importe quoi cette affaire.

1. Mais pourquoi douze constellations ?

On compte aujourd’hui 88 constellations dans le ciel. Alors pourquoi ces douze-là seraient-elles plus opérantes que les autres, exactement ? C’est un peu comme si je te disais « t’es vivant, t’es un homme et tu fais plus d’1,70 mètre ? Bah tu seras président de la république » sans prendre en compte l’ensemble des autres paramètres qui rendraient le truc réalisables. Bref, franchement, ça m’a l’air biaisé comme méthode.

2. Les signes sont basés sur un système de calcul d'il y a 2000 ans

En gros l’astrologie, c’est l’alignement des planètes au moment de ta naissance. Sauf que cet alignement supposé, qui te donne ton signe, ton ascendant et tout le toutim, ne correspond pas à la réalité astrale. On a établi la typologie il y a un paquet de temps et, depuis, la science a fait quelques progrès en matière d’astronomie. Du coup, le signe que l’on t’attribue n’est pas le bon.

3. Deux jumeaux peuvent avoir une vie radicalement différente

Pourtant, ils sont nés à la même heure et le même jour la plupart du temps. C’est pas pour ça qu’ils auront un destin commun, les mêmes idées ou les mêmes envies. Surtout si y’en a un des deux qui est abandonné dans une fosse à purin et élevé par des loups.

Source photo : Giphy

4. Les horoscopes sont écrits par des stagiaires

Dans les journaux, les horoscopes sont rédigés soit par des prestataires extérieurs qui génèrent ça de manière quasi automatique, soit par des journalistes stagiaires qui prennent un pseudo et font même des vannes internes pour leur entreprise. Du genre « les Béliers vont avoir de belles perspectives professionnelles » parce qu’un de leurs collègues Bélier vient de décrocher un CDI. Sans compter qu’ils se basent sur des phrases-types qui ensuite sont légèrement modifiées aux abords pour ne pas toujours se répéter.

5. En septembre 2003, mon horoscope me prédisait un super mois niveau coeur alors que j'ai pris un stop par Maya Kantaur

Et dur en plus le stop, le genre de stop qui te donne envie de finalement plus vivre, contrairement à ce que me disait ma ligne de vie qui me voyait dépasser les 100 ans. Maya, tu m’as brisé le coeur.

6. C'est quand même vachement pratique ce côté coeur / travail / santé

Ouais je sais pas si vous avez déjà parlé avec des astres, mais faut quand même reconnaître que c’est pas les mecs qui ont la conversation la plus organisée du monde. Genre c’est périphrase, incises, digressions et tutti quanti. Alors on peut quand même un peu s’étonner qu’au moment de prédire ta semaine les astres réussissent à te donner des infos ultra-séquencées sur ton boulot, les amours et la santé.

7. Franchement, vous croyez que les étoiles en ont quoi que ce soit à foutre de vous ?

Ca, c’est un autre problème. Que font les étoiles quand elles se rencontrent ? Elles explosent et discutent de trucs d’étoiles. Donc vous pensez sincèrement qu’elles prendraient ne serait-ce qu’une seconde de leur temps pour examiner l’ensemble des gens qui sont placés sous leur protectorat et décider de ce qu’elles vont leur faire faire pendant la semaine à venir ? La réponse est plutôt non.

8. En 2011, Elisabeth Tessier assurait que les astres étaient favorables à DSK

L’histoire a prouvé qu’elle se trompait.

9. Le vrai prénom des astrologues, c'est Robert

Magic Mandrax, c’est pour le fun, et le mec n’a pas lavé sa cape de magicien depuis les années 80, on trouve même des taches de Raider dessus. Non en vrai le mec qui vous fait le portrait a une femme et deux enfants qui ont quitté la maison pour faire un BTS et en plus là il est emmerdé parce que la Xantia démarre mal avec l’hiver. Vous croyez vraiment que s’il avait pu maîtriser le destin et les astres, il aurait choisi ça ?

Source photo : Giphy

10. Si l'astrologue est aussi forte, pourquoi elle peut pas donner les putains de numéros du loto ?

CQFD.

C’est (astro)logique.