Quand vous avez la chance d’avoir encore vos parents ou beaux-parents et que vous avez un enfant, vous vous dites que vous êtes vraiment chanceux. Si en plus, ces derniers n’habitent pas trop loin de chez vous, ça vous épargne les galères de baby-sitters et nounous à domicile. Le jackpot quoi ! Sauf que vous commencez à être un peu chiffonné(e) en voyant votre enfant s’attacher un peu trop. Genre vraiment trop.

1. Il ne fait des câlins qu’à eux

Ça, c’est dur. Votre enfant, que vous pensiez d’un naturel introverti, ne l’est en fait qu’avec vous, puisqu’il adore se jeter dans les bras de ses grands parents pour se faire cajoler. Peut-être que vous devriez changer de déo, si ça se trouve ce n’est qu’une question d’odeur corporelle.

2. Il refuse vos bisous

La même chose que pour les câlins. Il refuse que vous l’approchiez, part en courant dès que vous tentez de faire un duckface annonciateur, et se jette dans les bras de sa mamie qui pourtant lui fait des gros bisous baveux qui piquent.

3. Il a déjà rempli un formulaire d’adoption

Il n’a même pas 3 ans, qu’il a déjà rempli lui même son formulaire d’adoption à l’attention de ses grands-parents. Oui, c’est un petit génie, mais un génie ingrat, qui a vite oublié que celle qui l’a expulsé par un trou beaucoup trop petit c’est vous, pas sa grand-mère. Faudrait peut-être arrêter de cracher dans la soupe.

4. Il ne veut manger que leur bouffe

Il refuse vos pâtes à la carbonara, dont vous êtes pourtant réputé pour la recette, et préfère manger la brandade de morue de votre belle-mère. Alors oui, clairement il a des goûts chelou, et en plus il vous brise le coeur. Ça se fait pas.

5. Il pleure de joie quand il sait qu’il va les voir

Oui ok, on peut être content de voir ses grands-parents, mais de là à se mettre à pleurer et à remercier l’univers de ce cadeau, c’est être un peu trop dans le drama, non ? Vous devriez envisager de l’inscrire à des cours de théâtre, il a clairement du potentiel le petit.

6. Il vous dit clairement ce qu’il pense

Avant qu’il ne sache parler, vous pouviez encore avoir quelques doutes quant à ses préférences. Maintenant qu’il sait faire des phrases à peu près correctement, il est capable de dire « toi je t’aime pas, je préfère mamie ». Et bam, prends toi ça dans ton petit coeur meurtri.

7. Ils ont des private jokes entre eux

Qu’ils soient complices, ok c’est cool, tant mieux même. Mais quand ils passent leur temps à se faire des blagues que eux seuls peuvent comprendre, alors que vous êtes juste à côté d’eux, c’est malpoli et ça fait mal au coeur.

8. Ils s’arrêtent de parler quand vous rentrez dans la pièce

Oui bon là, on peut clairement parler de sabotage, non ? Qu’ils soient complices, ok. Qu’ils aient des blagues à eux, ok. Mais qu’ils parlent dans votre dos et s’arrêtent pile quand vous arrivez dans la pièce, c’est vraiment pas cool.

Et vous, vous pensez aussi que votre enfant préfère ses grands-parents à vous ? Vous avez des preuves ?