On est beaucoup à croire que nous différons sur pas mal de points des animaux. On parle et pas eux, on mange avec des couverts et pas eux, on part tous les matins pour aller travailler dans la joie et la bonne humeur et pas eux. Ainsi, difficile de nier l’évidence : notre vie est plus complexe que la leur. Mais c’est faux. Animaux et humains, même combat. On se croit supérieur mais nos petits problèmes sont exactement les mêmes, pourquoi ? Parce que nous sommes tous des habitants de la Terre.

1. L'alcool détruit les couples chez certains rongeurs

L’alcoolisme a détruit bien des foyers et il s’avère être un fléau pour toutes les espèces, contrairement aux idées reçues à son sujet. Lors d’une expérience des chercheurs américains ont alcoolisé des campagnols des prairies mâles et leur ont laissé le choix entre rejoindre leur femelle non-alcoolisée ou rester entre mâles ivres. La majorité a préféré rester entre mecs bourrés.

Hâte de voir les femelles délaissées reprendre la chanson de Stromae « Vous les hommes êtes tous les mêmes »

2. Les hirondelles mâles craignent l'infidélité de leur partenaire

Ils ont une petite technique bien à eux pour contrer cela. L’hirondelle mâle pousse un cri d’alarme quand il ne trouve pas sa femelle à son retour au nid, comme ça bim elle rapplique illico et elle ne va pas fricoter avec le voisin. Dès que les oeufs sont pondus le stratagème cesse et le mâle ne se fait plus de souci. Il sait que maman va rester à la maison pour garder les bébés et je trouve qu’on parle pas assez de la charge mentale des hirondelles.

3. La division du travail est poussée à l'extrême chez les fourmis, le fordisme n'a rien inventé

Ce sont des sociétés matriarcales où il vaut clairement mieux être né avec des ovaires pour avoir la belle vie (une fois n’est pas coutume). Seules les reines sont fécondes, elles ne font donc que forniquer et pondre tandis que les ouvrières stériles prennent en charge le ravitaillement de la société, sa défense et maternent les larves. C’est le Tiers-Etat quoi, même pire puisque normalement ce sont les nobles qui assurent la défense du royaume, là même pas. Les mâles, eux, sont cantonnés au rôle de simples transporteurs de spermatozoïdes.

4. Le mâle pie en couple repousse les avances de ses congénères femelles seulement s'il se sait observé par sa partenaire

La femelle quoi qu’il arrive repousse toute concurrence de son territoire mais son partenaire est plus opportuniste. Si sa femelle le regarde ou peut l’entendre, il repousse lui aussi les femelles qui s’approchent. Mais s’il ne se croit pas observé, ça drague sévère.

5. L'araignée sauteuse mâle tente d'attirer la femelle par une danse nuptiale

Pour ce faire il lève ses pattes avant et fait du bruit de façon répété. Pas si différent de ce que l’on voit en boite de nuit à 5h du matin.

6. Les mâles otaries violent les manchots jusqu'à ce que mort s'en suive

Rassurée de voir que les viols et les féminicides sont présents partout.

7. Les caribous prennent des champignons hallucinogènes

C’est en déterrant de la nourriture sous la neige qu’ils tombent dessus. Après les avoir mangés, ils font de la merde, exactement comme un mec sous champi qui disjoncte. Ils courent partout sans raison, secouent la tête, font du bruit. Des animaux qu’on aimerait bien emmener en rave avec nous mais on le fera pas car la drogue c’est mal.

8. Les ours polaires doivent fuir leur territoire parce que la glace fond

Ce qui est bien avec le réchauffement climatique c’est que ça touche tout le monde : végétaux, humains, animaux, pas de jaloux. Pour une fois on n’est pas sur une catastrophe naturelle type tsunami qui touche toujours les mêmes, là à la fin, on va bien tous mourir. Youpi.

On a quand même fait un top sur les gestes écolos qui pourraient nous sauver, mais franchement on n’y croit pas trop.

9. Les manchots se prostituent pour des cailloux

Lorsque vient l’heure de construire son nid, les femelles manchots proposent une petite partie de jambe en l’air en échange de quoi les mâles, prévenants, tachent de trouver de beaux cailloux pour les petits à venir. Les femelles peuvent aller jusqu’au bout mais parfois les mâles ignorent qu’elles ont un autre Jules à la maison. Du coup elles attrapent leur caillou et détalent fissa, laissant le mâle sans caillou, sans coït. Bien baisé quoi.

10. Les chiens sont souvent jaloux du deuxième chien, tout comme le premier enfant l'est du second

Ton chien Budy ne comprend pas pourquoi le nouveau venu Riley, un labrador tout jeune aux poils brillants, n’a pas les mêmes croquettes et pourquoi tu l’empêches de manger les croquettes de Riley. Tout comme ton premier enfant ne comprend pas pourquoi tu fais hyper attention à ce petit être tout frippé et rouge qui vient de sortir de ton ventre alors qu’il ne fait que pleurer.

Enfin un top qui met sur un pied d’égalité l’Homme et l’animal, Aymeric Caron j’espère que tu es content.

Source : Science Post, « La vie des animaux » de Peter Wohlleben via L’Obs, Sciences et Avenir, Madmoizele