Kennedy-funeral
Crédits photo (creative commons) : Abbie Rowe

Le 22 novembre 2013, on "fête" les 50 ans de l'assassinat de Kennedy à Dallas. L'occasion de rappeler que sur 43 présidents aux USA, 4 d'entre eux (soit près de 10%) ont été assassinés. Quand on veut donner l'exemple au monde entier, c'est plutôt moyen. La France, avec 2 présidents tués pendant l'exercice de leur fonction (Sadi Carnot et Paul Doumer), n'est pas en reste non plus. Retour sur 4 présidents US qui n'ont pas espérés pourvoir être ré-élus dans un pays de tradition "cowboy".

  1. Abraham Lincoln (1809 – 1865)
    Seizième Président des États-Unis, Lincoln fut assassiné lors de son second mandat. Abolir l'esclavage était une idée plus que noble, mais risquée en ce qui concerne sa propre espérance de vie. Les sudistes n'auraient pas apprécié de devoir récolter eux-mêmes le coton dans les champs, et envoyèrent un des leurs, John Wilkes Booth, faire le boulot en avril 1865. Il lui tire une balle à bout portant derrière la tête, et s'enfuie en criant "Sic semper tyrannis!" ("Ainsi en est-il toujours des tyrans !"). Lincoln meurt sur le coup. Mais reste reconnu comme l'un des plus grands présidents des USA.
  2. James Abram Garfield (1831 - 1881)
    On peut avoir un nom de chat et avoir marqué l'histoire des USA. Cette fois, pas de complot, de mafia, ou de sudistes bourrés au whisky. Juste un avocat un brin dérangé, Charles J. Guiteau, à qui on avait refusé un poste de consul à Paris. Il lui tira deux balles à bout portant, et dans le dos pour être encore plus classe. Garfield meurt 2 mois plus tard, en 1881, une des deux balles n'ayant pu être extraite du corps du malheureux président.
  3. William McKinley (1843 - 1901)
    En 1901, lors d'une exposition publique, Leon Czolgosz, un anarchiste chevronné tire 2 balles de pistolet sur le président William McKinley en visite. Après cet évènement, les présidents auront une protection rapprochée. Une bonne idée, mais pour lui c'était un peu tard.
  4. John Fitzgerald Kennedy (1917 - 1963)
    Tué en novembre 1963 par une "balle magique" tirée par Lee Harvey Oswald. Qui lui même sera tué 2 jours plus tard. 50 ans plus tard, on ne sait toujours pas qui l'a tué. Et les menaces qu'il avait reçues quelques jours avant ajoutent un peu au mystère. Ku Klux Klan ? Mafia ? Malédiction "Kenndyienne" ?
  5. (bonus "fail") Georges Bush Junior (en 2002)
    Il a su résister, comme Ronald Reagan quelques années avant lui, à une tentative d'assassinat. A la différence près que celle-là n'était pas le fait d'un tireur isolé, mais bien d'un Bretzel mal mâché et avalé trop vite. A deux doigts de s'étouffer, Georges Bush s'en sort avec un beau gnon sur le tronche. L'Amérique sera toujours plus forte qu'un pain brioché.
  6. (bonus 2) Et parce que les bonnes habitudes ne se perdent pas...
    Un tumblr regroupe les tweets de gentils américains visiblement inspirés par l'histoire et qui ont un peu de mal avec un président Noir à la maison blanche...
    Capture d’écran 2013-11-18 à 12.12.52

My country, tis of thee, Sweet land of liberty...

Sources : Wikipedia, Jesuiscultivé, et Slate