Quand on choisit un prénom pour son fils, on essaie de voir comment il sonnera dans 30 ans. Est-ce un prénom de président ou un bien un prénom de médecin ou bien un prénom d’acteur célèbre ou bien un prénom de tourneur-fraiseur à Brie-Comte-Robert ? On se demande, on examine. Et puis on le nomme comme un majordome.

1. Eugène

Type de majordome : Eugène est toujours parfait. C’est lui qui s’occupe personnellement du choix des vins et qui supervise l’organisation des repas. Tiré à quatre épingles, Eugène, gants blancs, tout le toutim : avec ce qu’on le paie aussi ! Ce que vous ne savez pas, c’est qu’Eugène vous hait et prévoit depuis des années de vous dérober toute votre argenterie. Mais il le fera avec élégance.

2. Nestor

Type de majordome : Nestor n’est pas du genre à écouter aux portes. Il serait plutôt du genre à réparer les portes. Parce que Nestor, avant d’être majordome, il était plombier électromécanicien, mais comme il s’est bien entendu avec un client riche, le voilà devenu majordome. Il n’a pas encore tout le décorum, il maîtrise pas le protocole, mais c’est Nestor, et il fait la meilleure pintade forestière de la région, alors que voulez-vous ?

3. Alfred

Type de majordome : Le père d’Alfred était majordome et son père avant lui et son père avant lui et… Bref, Alfred ne bosse pas comme majordome, il EST majordome, il EST majordome depuis qu’il est né. Il sert désormais le fils de Monsieur qui est devenu un Monsieur lui-même et le regarde avec les yeux d’un père. Oui, même quand Monsieur s’envoie un rail de coke avec des Ukrainiennes dans la cuisine.

4. Jean-Marie

Type de majordome : Jean-Marie maîtrise Photoshop. C’est comme ça qu’il a réussi à cacher son casier judiciaire à tout le monde. Son casier judiciaire, c’est un cahier judiciaire, un Clairefontaine 24×32 de 1000 pages. Mais bon, au quotidien, il fait le travail. Le seul hic, c’est que Jean-Marie n’a pas de casier judiciaire pour rien : il séquestrait des vieux et leur tirait le magot. Suivez mon regard.

5. Christian

Type de majordome : Christian est plus royaliste que le roi. Christian, autrefois, sa famille en avait, des domestiques. Et s’il est devenu domestique à son tour, c’est faute à de mauvais placements de papa. Niveau protocole, il en aurait à redire à Monsieur et Madame, mais bon, la paie, c’est la paie. Christian couche avec tout ce que la planète terre compte de vieilles rombières pendant son temps libre. Christian est persuadé que ce grand matuvu qui lui sert de patron le fera hériter. Christian se trompe.

6. Wilfried

Type de majordome : Wilfried a passé un certain temps en Allemagne à une époque où les Allemands n’étaient pas les personnes les plus fréquentables de la planète terre. En réalité, Wilfried n’était pas à proprement parler neutre dans cette histoire. Mais comme ses nouveaux patrons non plus, tout le monde se tient par les couilles. Autant le dire tout de suite, le titre de majordome qu’occupe Wilfried n’est qu’un macaron : il ne fout rien de ses journées et est grassement payé pour garder le silence.

7. Honoré

Type de majordome : Honoré a l’allure et la noblesse qui correspondent à son statut. Ses favoris, son port altier, ses boutons de manchettes : tout est là où il le faut, tout est parfaitement huilé. Mais comme plus personne n’a besoin d’un majordome fin de siècle, Honoré est au chômage et, actuellement, des huissiers sont en train d’emporter son lit dans sa mansarde misérable.

8. Tancrède

Type de majordome : Tancrède travaille à Neuilly. C’est un majordome connecté : aidé par Alexa ou Google Home, il prévient les desiderate de ses maîtres. Il a tout repensé : ampoules connectées et frigo itou, il gère l’entreprise domestique plutôt qu’il ne répond aux besoins. Jeune, dynamique, Tancrède est diplômé des langues orientales et fait patienter les clients chinois des patrons pendant que celui-ci se vêt dans sa chambre. Tout le monde adore Tancrède. Dommage que Tancrède envisage de partir avec le réseau de son patron pour monter une entreprise concurrente en Chine où, désormais, il a des contacts.

9. Baudouin

Type de majordome : Baudouin est belge. Cela suffit entièrement à le définir. C’est un bon vivant qui n’a jamais envisagé son métier autrement que comme un métier de service : avec les patrons, il traite d’égal à égal. C’est bien le minimum, après tout. Quand on voit les gens en slip, hein, on ne va pas commencer à leur donner du monsieur. Baudouin a le plus grand mal à trouver une place. Et à rentrer dans ses habits en M.

10. Kevin

Type de majordome : « C’est tellement dur, de nos jours, de trouver du bon personnel… »

Les cochons seront bien gardés.