Les prénoms, c’est comme les fringues, les coupes de cheveux ou les chaussures : ça marche par mode. On le voit bien suivant les époques, les parents donnent toujours les mêmes styles de prénoms, même s’ils ne s’en rendent pas forcément compte. Et y’a vingt ans, en 1999 (ouais je sais, ça pique), il n’y avait pas tant de différences qu’avec les prénoms donnés en 2019.

1. Léa

En 1999, Léa était le prénom number one donné aux petites filles. Et en 2019, il est à la neuvième place, ce qui prouve qu’en 20 ans, le bon goût n’est toujours pas là. (c’est une blague hein, calmez-vous et rangez les fourches svp).

2. Manon

Vachement à la mode en 1999, y’en a un peu moins en 2019, et c’est tant mieux. Personne n’a envie d’entendre « ah Manon, comme Manon des sources ? » ou « Manon ou Marion ? ». Merci d’arrêter d’imposer ce prénom à vos gamines.

3. Camille

Hyper en vogue dans les 90’s, ça se calme quelque peu en 2019, et c’est tant mieux. On en a marre de ne jamais savoir si c’est un prénom de fille ou de garçon, et d’entendre tous les ados s’appeler « Cam » parce que les surnoms courts c’est trop hype tavu.

4. Marie

En 1999, Marie était en 4ème position des prénoms les plus donnés. Aujourd’hui, il n’est que dans le top 100, peut-être à cause de Johnny et de sa chanson « oh Marie » qui nous a tous bien cassé les burnes au début des années 2000.

5. Chloé

C’était hyper à la mode en 1999, ça l’est toujours en 2019. Comme quoi, y’a beau avoir 20 ans entre les deux, c’est pas ça qui calme les parents et qui leur donne envie d’être plus originaux.

6. Thomas

Grand gagnant du prénom le plus donné en 99, il est aujourd’hui toujours dans la course, sauf que les parents choisissent la version courte et donnent le prénom « Tom », parce que bon, c’est pas facile quand y’a plus de trois lettres hein.

7. Lucas

Parce que Luc ça fait « cul » en verlant, les parents ont préféré rajouter quelques lettres pour que ça donne un truc un peu moins moche. Bon après, y’a ceux qui se la jouent franglish et qui l’écrivent « Luka », mais on ne fréquente pas ces gens-là, ils sont bizarres.

8. Maxime

En troisième place sur le podium en 1999, il n’est que dans le top 50 aujourd’hui. Ce qui n’est pas plus mal, parce que Maxime ça donne Max, et que Max ça fait vachement prénom de Labrador quand même.

9. Hugo

En 4ème position en 1999, et en 9ème position en 2019. Le prénom Hugo est toujours vachement donné par les parents pour leur bébé, qui espèrent peut-être qu’il deviendra quelqu’un de respectable et d’érudit, ce qui est, soyons honnêtes, rarement le cas.

10. Quentin

En 6ème position en 1999, il n’est aujourd’hui que dans le Top 200, et c’est pas trop tôt. Ça prouve peut-être que les gens commencent enfin à avoir bon goût, mais bon ne crions pas victoire trop vite, y’a encore des gens qui appellent leur môme Nolan.

Et vous, vous en êtes où sur l’échelle du bon gout ?