Tu viens à peine de le sortir de ton ventre que le voilà déjà en train d’être patouillé de partout par le personnel hospitalier qui vient de t’aider à accoucher. Et quand tu ne sais pas ce qu’ils lui font dans les premières minutes et heures de sa vie, ça peut vite te faire paniquer. Il n’y a généralement pas de raisons de s’affoler. Ces premiers soins sont pour son bien, pour s’assurer que tout va bien pour lui et qu’il est en bonne santé. De plus, de nombreux soins dits « invasifs » sont de moins en moins pratiqués par les maternités, pour laisser le temps à la maman et au bébé de se rencontrer, sans se jeter tout de suite dans une vague médicale qui peut être parfois un peu flippante.

1. Il est placé tout de suite en peau à peau

Si l’accouchement se passe bien et qu’il n’y a pas d’urgences médicales pour lui ou pour toi, ton bébé est normalement placé immédiatement en peau à peau, sur ton ventre ou ta poitrine, le temps de vous laisser un peu le temps de reprendre vos esprits après ce que vous venez tous les deux de vivre. Les premiers soins attendront, l’important c’est le contact entre vous deux. Mais en cas de césarienne, ce n’est pas forcément quelque chose qui se fait, malheureusement.

2. Le cordon ombilical est coupé

Si possible pas immédiatement, afin de laisser un maximum de sang du placenta se transférer au nouveau-né, lui permettant d’augmenter son volume de fer et de globules rouges et diminuer le risque d’anémie, ce qui est quand même bien pratique.

3. Le test d’Apgar

Son premier examen, un peu moins relou que le Bac ou le permis de conduire, mais hyper important quand même. Le score qu’il obtiendra à ce test permettra aux équipes médicales de contrôler son état de santé général, et voir son adaptation à la vie extra-utérine. En gros, on check sa fréquence cardiaque, son tonus musculaire, la coloration de sa peau, sa respiration et sa réactivité.

4. Si besoin, on dégage ses voies respiratoires

Bien évidemment, si ton nouveau-né respire correctement, on ne va pas l’embêter hein, mais certains bébé ont besoin d’un petit coup de pouce pour respirer correctement à la naissance, et parfois ses voies respiratoires doivent être dégagées par l’équipe médicale.

5. Il est pesé et mesuré

Tout dépend des maternités, il y en a qui pèsent et mesurent presque tout de suite les bébés, d’autres qui attendent un peu pour prolonger le contact en peau à peau entre la mère et l’enfant. Mais dans tous les cas ces examens seront faits, et vous pourrez envoyer le sms suivant, comme tous les nouveaux parents: « Clitorine est née ce soir à 22h04, elle pèse 3,500 et mesure 49cm. Elle va bien, tout comme sa maman, bisous bisous ».

6. Il peut être essuyé

Normalement il est simplement essuyé à la sortie de ton ventre et pas lavé immédiatement, pour enlever le vernix, l’espère de matière blanchâtre et grasse qui protège sa peau. Ça dépend des maternités, mais il est aujourd’hui préconisé de laisser le vernix sur la peau du nouveau-né pour la protéger, et de retarder le plus possible le premier bain.

7. La couleur de sa peau est attentivement observée

Que ce soit pendant le test d’Apgar ou dans les jours qui suivent, la coloration de la peau de ton bébé est observée, afin de détecter une anémie si la peau est trop pâle, ou un excès de globules rouges si la peau est trop rouge. Sans compter qu’en sortant de ton ventre, il est très généralement violet, ça fait toute une palette de couleurs à observer, un peu comme Valérie Damidot quand elle doit refaire la déco d’un appart.

8. Son squelette est vérifié

Dans les 24 heures après sa naissance, le squelette de ton bébé va être observé également, pour vérifier si sa clavicule n’est pas fracturée (ça peut arriver pendant l’accouchement), ou s’il n’a pas de luxation congénitale de la hanche, ce qui peut arriver selon la position qu’il avait in utero.

9. Son artère fémorale et son abdomen son palpés

Toujours dans les 24 heures qui suivent l’accouchement, après avoir écouté les battements du cœur, son artère fémorale sera palpée pour vérifier la circulation sanguine, et son foie et sa rate seront également auscultés, pour s’assurer qu’ils ne sont pas trop gros, ce qui pourrait laisser présager une infection. Tout est passé à la loupe.

10. Le vrai bain peut attendre quelques jours

Rien ne presse, le bain n’est pas du tout le premier truc à faire. Et ce moment peut-être soit magique, soit un vrai cauchemar pour ton bébé comme pour vous, les nouveaux parents. Soit il va adorer et aura l’impression d’être de nouveau dans du liquide amniotique, soit il va hurler comme un cochon qu’on découpe vivant et vous maudira sur plusieurs générations.

Bien évidemment, tout est adapté en fonction de la tournure de l’accouchement, de la grossesse, et du bébé. Ce ne sont que des généralités, pas des spécificités.