Si la plupart des cinéastes ont baigné assez tôt dans le milieu pour gravir les échelons jusqu’à la position de Dieu, certains et certaines ont eu l’occasion de pratiquer un autre métier avant le grand plongeon. Comme quoi, finalement, quelque part, si on va par là, on peut avoir plusieurs vies dans une vie. Pfiou. Ça fait réfléchir.

1. Quentin Tarentino - ouvreur dans un cinéma porno

On rappelle souvent que Tarantino a tenu une boutique de locations de vidéo en Californie qui lui a permis de s’engloutir pendant 5 ans à peu près tout le cinéma du monde mondial, mais on oublie qu’il a eu l’inestimable chance d’être auparavant ouvreur dans un cinéma porno, Le Pussycat.

Source photo : Giphy

2. Diane Kurys - institutrice

C’est à la suite de ses études de lettres modernes qu’elle devient institutrice pour un temps (pas très long, on vous le concède) puis comédienne avant de se glisser naturellement vers la réalisation.

3. Pedro Almodovar - employé de la Compagnie nationale de téléphone d'Espagne

Un boulot qu’il a fait pendant tout de même 12 ans alors qu’il écrit en parallèle et fait du théâtre dans une compagnie indépendante. Donc ne balise pas si tu fais un boulot qui te soûle, tant que tu fais tes projets à côté tout va bien.

4. Billy Wilder - gigolo

Bon en réalité il a eu pas mal de boulots avant de commencer à manier la péloche. Journaliste (ce qui expliquera certainement l’inspiration pour ses films comme Le Gouffre aux chimères ou La Grande Combine) pour un journal viennois, il écrit des articles sur le sport et les faits-divers puis les spectacles et le cinéma. C’est quand il vit à Berlin en 1926 qu’il fait un peu le gigolo pour survivre avant de collaborer avec un journal local. Il devient « nègre » de scénaristes de cinéma muet avant de se barrer aux States et de débuter sa carrière de réalisateur.

5. George Méliès - magicien

Assez logique pour le cinéaste qui a été le premier à inventer des effets spéciaux derrière la caméra ! Il a d’abord travaillé pour son père et a été ainsi vendeur de corsets puis est devenu prestidigitateur. Il fait ses numéros dans les brasseries et pratique en parallèle une activité de journaliste et de caricaturiste (avec le pseudo « Géo Smile »). Puis avec la tune de l’entreprise de son père, il rachète le théâtre Robert-Houdin et en devient le directeur.

Source photo : Giphy

6. Claire Denis - employée du service « Recherche » de l'ORTF

La réalisatrice de Trouble every day (où Béatrice Dalle, elle mangeait des gens) a eu quelques expériences éloignées du cinéma avant de réaliser son premier long métrage Chocolat. Assistante de son époux photographe à la fin des années 60, elle réalise ensuite des films d’animation en Afrique pour Télé Niger avant d’atterrir au service recherche de l’ORTF.

7. Stanley Kubrick - photographe

Pas suuuuuper étonnant j’avoue. Tout commença pour lui à 16 ans quand il parvint à vendre une de ses photographies au magazine Look (celle d’un vendeur de journaux en larmes en apprenant la mort de Roosevelt). Il devient photographe indépendant pour la revue avec laquelle il collabora pendant 4 ans.

8. Robert Rodriguez - testeur médical

Oui bon c’est vrai que c’est pas vraiment un boulot en soit je vous l’accorde. Toujours est il que le réalisateur a été cobaye pour des tests médicamenteux durant un mois ce qui lui a permis de financer son premier film (à hauteur de 7000 $).

9. John Huston - boxeur

Bon c’est sûr qu’on était à une autre époque. C’est ainsi qu’il a été boxeur amateur dans les années 20 avant d’entamer sa carrière de scénariste dans les années 30 et de tourner son premier film Le Faucon Maltais en 1941.

10. Tim Burton - animateur pour Disney

Avant de manier le super 8, le bon p’tit Tim maniait déjà plutôt bien le pinceau. C’est diplômé du California Institute of Arts qu’il commence à bosser pour les studios Disney. Il a notamment bossé sur Rox et Rouky. Grâce à cette expérience, il peut réaliser en parallèle ses premiers courts-métrages d’animation.

Source photo : Giphy