Brad-Pitt-Troie

Maria Bernardis, coach santé de son état, tient un blog culinaire ayant pour but de promouvoir les pratiques gastronomiques grecques, notamment issues de l'antiquité. Si ça n'est certes pas le truc le plus original de l'année, à y regarder de plus près, y'a quand même quelques préceptes pleins de bon sens et de logique dont on aurait tort de ne pas s'inspirer. Sans compter que tout ça se passe sur fond d'huile d'olive et de feta (ça, c'est la partie qu'on préfère...). 10 habitudes alimentaires grecques, qu'on devrait tous mettre en pratique dans notre alimentation quotidienne.

  1. Utilisez des aliments sains
    Ouais ça parait con, mais faut bien commencer par quelque chose. Des aliments sains, donc, mais aussi locaux et dont on connait la provenance. L'intérêt est double : alléger la note du primeur, tout en vous permettant de varier votre cuisine avec la saisonnalité. "Un rutabaga ? Qu'est-ce que je vais bien pouvoir foutre de ça moi...?"
  2. Commencez le repas par une salade
    Que l'on traduit, au PMU du coin, par l'adage bien connu "Qui mange de la salade, n'est jamais malade". Présente le double avantage, selon nos glorieux anciens, 1) de stimuler l'appétit et 2) de vous remplir le ventre (de légumes !), avant le plat principal, pour limiter les excès de goinfreries derrière. Habile.
  3. Transformez le fait de cuisiner en une expérience spirituelle
    Dans la Grèce Antique, cuisiner est un moyen de se connecter aux autres, et à la nature, en même temps qu'à soi même. Oui ça fait un peu hippie mais on joue le jeu quand même : on oublie le numéro de Domino's Pizza, et on se met aux fourneaux, réellement, et dans la bonne humeur. On cuisine en groupe, en riant, avec de la musique, et on n'hésite pas à sortir des sentiers battus des livres de cuisine. Ce qui permettrait, selon Maria, de davantage kiffer son repas.
  4. Déconnectez-vous (réellement) pendant le temps des repas
    Avis aux connards qui passent leurs repas à poster leurs plats sur Instagram, ou à checker leurs mails et leur mur Facebook : un repas c'est sacré, et ça mérite toute votre attention. Ceci dit, si vous avez passé 4 heures à l'élaborer, ça viendra sans doute tout seul (Point 3). Le fait de se concentrer sur ce qu'on mange, permettrait d'augmenter la satiété et le plaisir qu'on prend à manger. Forts ces grecs !
  5. Usez et abusez d'"herbes" en tous genres
    Rangez ce grinder, c'est pas de ça qu'on parle ; on parle des vraies herbes aromatiques, qui permettent de relever tous vos plats, sans y apporter la moindre calorie supplémentaire (ou presque). Alors on ne lésine pas, et on en met dans le thé, dans les ragoûts, dans les desserts, dans les salades, dans les tartes, dans les soupes... PAR-TOUT ! le truc en plus : les "assaisonner" avant de les ajouter, en les passant dans du sel et du citron. Assaisonner l'assaisonnement : #InceptionStyle.
  6. Servez du vert, systématiquement
    Du vert, du feuillu, partout, tout le temps. En plus des herbes évoquées ci-dessus évidemment. Utilisée à des fins médicales dans l'antiquité grecque, la verdure est blindée d'antioxydants, de vitamines, et de minéraux. Ce qui ne vous fera pas de mal, après votre gros DoMac de la semaine dernière, convenons-en.
  7. Jouez la simple
    Pas la peine de faire des folies, on reste sur les fondamentaux : un petit frichti tout simple, avec un trait d'huile d'olive (TOUJOURS), un peu de sel, du cumin, et En Avant Guingamp. La simplicité est la sophistication suprême. Dans notre cas, c'est aussi un excellent moyen de garder la ligne.
  8. Emballez le tout
    Bon là, c'est surtout parce que les mecs n'avaient pas vraiment de couteaux ni de fourchettes. Du coup ils emballaient tout ce qu'ils pouvaient, principalement par commodité. Après, à y réfléchir, ça à son charme, et ça permet surtout d'utiliser d'avantage de verdure (Point 6) : et vas-y que je t'enroule tout ça dans une feuille de chou, une feuille de vigne ou je ne sais quoi (de vert, évidemment, rangez cette tortilla et prenez des notes merde !). Et qu'on en parle plus.
  9. Kiffez les desserts. Mais 100% maison
    Encore une fois on la joue simple, sans fioritures, avec des ingrédients sains et locaux, pour ne pas bafouer les précédents principes. L'idée, en plus, ici, c'est de ne craquer que pour ce qu'on a soi même concocté. Cela devrait vous prémunir d'engloutir ces 3 Snickers à la pause-café, et ce beignet dégoulinant d'huile et de Nutella pour votre goûter. Sauf, évidemment, si vous savez faire vous même des beignets dégoulinants d'huile et de Nutella pour votre goûter.
  10. Ajoutez (un peu) de fromage
    Et là on dit OUI ! Ah la sagesse antique... Ils ont pensé à tout les mecs. C'est Maria qui le dit : si on ajoute pas (un peu) de fromage dans nos plats, cela pourrait s'avérer frustrant, et nous pousser à assouvir cette frustration en déglinguant l'intégralité du premier clacos qui passera. Donc on prend les devants. Le meilleur moyen de résister à la tentation c'est d'y succomber. Alors, ça valait bien le coup d'ajouter des herbes à la con et de cuisiner des légumes moyenâgeux dont on ignorait l'existence, non ?

On s'est pas foutu de vous côté citation hein ? Une de Wilde, une de Da Vinci et une de mon beau-frère. On paie une moussaka à celui qui nous ressort le tiercé dans l'ordre. Deal ?

Source : http://www.huffingtonpost.com

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :