sexe jeune
Crédits photo (creative commons) : ** Parapluie **

L'été, c'est un moment de relâchement pour tous, enfin pour ceux qui peuvent partir (pour les autres vous êtes pauvres,et nous on parle pas aux pauvres, question de principe). Et qui dit relâchement, dit nouvelles expériences. D'après un récent sondage IFOP commandé par Hot video (y'a pas de fumée sans feu) les jeunes seraient beaucoup plus enclins à tenter des trucs un peu coquins, voire complètement dégueu, durant la période estivale. Voyons les 10 expérimentations les plus répandues et les conclusions qu'on peut en tirer (c'est une façon de parler).

  1. 73 % des gens ont plus "envie" l'été
    On n'est peut-être pas forcément plus excités, peut-être que c'est juste parce qu'on a moins de vêtements à enlever. C'est vrai qu'enlever sa combinaison, ses bas, ses chaussures de ski et ses quatre pulls pour 3 minutes 30 c'est un peu rageant. Et on picole quand même un peu plus en été. Saloperie de Mojito.
  2. 33 % des couples sont prêts à tenter le mélangisme
    Ce qui n'est pas aussi dégueulasse que ce le nom porte à penser. En fait le mélangisme ça peut juste être jouer à touche-pipi en couple, mais avec d'autres couples autour de soi, ou le fait de faire des trucs avec d'autres, mais sans aller jusqu'à la pénétration. Le nombre de jeunes couples prêt à aller dans un lieu échangiste "juste pour voir" s'élève à 35%, quand ceux qui sont prêts à vraiment passer l'acte sont bien moindres (autour de 20%). Pas sûr que les reportages de M6 sur l'échangisme avec des cinquantenaires bien en chair, et des mecs armés de cheveux longs, gourmette sur chemise ouverte et accents du sud, poussent le pourcentage à augmenter.
  3. 72% des hommes attirés par les femmes seraient prêts à faire l'amour avec 2 femmes en même temps
    En tout cas cet été. L'étude ne le précise pas, mais ça doit marcher l'hiver aussi. Ou alors il y a vraiment des hommes qui refusent ce genre de plan. "Une nuit torride avec deux bombes atomiques assoiffées de sexe? En plein mois de février? Soyons sérieux... Rappelez-moi en juillet, j'aurai peut-être un créneau."
  4. Les hommes sont beaucoup à exclure toute expérience nouvelle, mais bon, on peut discuter
    Si on demande aux jeunes hommes s'ils sont prêts à tenter des trucs, 10% répondent non, certainement pas. En revanche, ils répondent à 35% "non, probablement pas". Probablement. Subtile nuance. "Non, pas de fantaisie, mais bon, si on me propose, je tâcherai d'être poli".
  5. 2% des gens ne se prononcent pas
    Avec l'été, est-ce que vous avez davantage envie de faire l'amour ? Êtes-vous tenté de changer de partenaire ? Typiquement, ce sont des questions par lesquelles on répond par "oui" ou "non". Ou alors, les gens de l'IFOP font leurs sondages auprès des jeunes devant leurs parents, "euh... là, je saurais pas trop vous dire... c'est un peu gênant, vous pouvez repasser plus tard ?". A moins qu'on soit tombé sur les gens qui n'ont pas d'opinion sur rien. "Vous avez l'heure ?" -"No comment"
  6. Les femmes sont de plus en plus "ouvertes aux expériences collectives" à chaque été
    Il y a trois ans, l'été n'inspirait pas chez les femmes autant d'envies de plans à trois (19 contre 24%) ni de rencontres entre couples (26 contre 32%) si leur compagnon le proposait. Que s'est-il passé depuis 3 ans ? L'affaire DSK? La sortie de 50 Shades of Grey ? Le fait d'avoir échappé à la fin du monde ? En tout cas, Messieurs, si on vous a traité de pervers en 2010, les temps changent, retentez votre chance.
  7. 2% des gens ne comprennent pas les questions
    57% des personnes interrogées sont motivées pour se "laisser aller à leurs pulsions" mais ils ne sont plus que 55% à accepter "réaliser leurs fantasmes". Donc pour 2%: ok pour se laisser, mais en fait non.
  8. Une grosse majorité des jeunes n'aime pas qu'on les regarde en train de faire l'amour
    Même l'été. Même dans un club échangiste ou une soirée privée. Ils sont 77% à exclure ce fantasme et à conserver leur intimité. Mais pour participer à Secret Story ? Ah, dans ce cas-là, ok.
  9. 50 % des couples seraient prêts à faire un plan avec deux femmes si le partenaire proposait
    Voilà messieurs, vous êtes prévenus, c'est du 50/50. Les parties de chi-fou-mi, les penaltys, votre fascination pour double face, tout ça va vous servir pour tenter le coup (de bite).
  10. 30 % des couples seraient prêt à faire un plan à trois si le partenaire proposait
    Oui mesdames le monde est injuste. En proposant à votre homme d'inviter un autre homme (appelons le Edouardo, au hasard) il y a une bonne chance sur trois qu'il vous envoie bouler bien comme il faut. Mais bon, avec un bon dosage de rosé et une promesse de rendre la pareille, vous arriverez peut-être à vos fins.

Et vous, vous allez tenter quoi cet été ?

Source : Ifop via MECTV