Les aéroports ont quelque chose de rassurant. Des lieux hors du temps où poussent des Toblerone géants et où tout est fait pour vous faire oublier que vous vous apprêtez à réaliser le grand saut… Enfin, à condition de ne pas tomber sur un de ces 10 aéroports parmi les plus petits du monde.

1. L’aéroport de Barra en Écosse

Pas de chichis dans cet aéroport. La piste est conçue en sable, et à part une salle d’attente, un guichet et un wc, rien n’est prévu pour les voyageurs en transit. Heureusement, la vue sur la mer vaut le coup d’oeil… enfin, à condition qu’il ne fasse pas trop moche ! Surtout que les avions n’atterrissent qu’à marée basse…

2. L’aéroport de Svalbard Longyear en Norvège

Bienvenue à l’aéroport le plus au nord du globe. Ce dernier se trouve sur l’île de Spitzberg dans l’archipel de Svalbard. Ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, quoique… C’est ici que des scientifiques ont planqué une réserve des semences de toutes les cultures vivrières de la planète… comme ça, juste au cas où ! Et forcément, une graine de champion comme vous ne pouvait faire autrement que de ramener sa fraise.

3. L’aéroport de Luang Prabang au Laos

Planqué au beau milieu des paysages escarpés de la région de Luang Prabang, ce mini aéroport est une aventure en soi. Un ticket pour un tour de montagnes russes dans des zingues lancés en plein pogo dans les nombreuses turbulences orageuses du coin. Quant à l’aéroport lui-même, il a été retapé en 2011 grâce au financement de l’influent voisin chinois, et permet d’accueillir autre chose que des coucous battant de l’aile.

4. L’aéroport de Saint-Bart

Cet aéroport est à l’image de certains des passagers qui y posent leurs valises : petits mais blindés ! Près de 150 000 voyageurs passent par là chaque année après ou avant de s’envoler dans de petits avions seuls habilités à utiliser la courte piste de l’aéroport. On n’y a jamais foutu les pieds, mais il paraît que les boutiques de souvenirs 18 carats valent le coup d’oeil, et que c’est un bon spot pour voir atterrir des avions à seulement quelques mètres au dessus de son brushing.

View this post on Instagram

Waiting for my ride?

A post shared by Chloe Jane (@chloejane) on

5. L’aéroport Tenzing-Hillary au Nepal

Avec ses 450 mètres de long, ses 20 mètres de large et son inclinaison de 12 %, la piste d’atterrissage de l’aéroport de Tenzing-Hillary (anciennement Lukla Airport), est une des plus dangereuses du monde. Rien que sur les 10 dernières années, 4 appareils s’y sont crashés faisant une trentaine de victimes. Une réalité qui n’empêche pas l’aéroport de rester la principale porte d’entrée pour les aventuriers en quête de l’ascension du Mont Everest.

6. L’aéroport international de Maseru au Lesotho

Le gros avantage de cet aéroport, c’est que vous ne risquez pas de vous ruiner en Duty Free, puisqu’il n’y a qu’une seule minuscule boutique, accompagnée d’un truc ressemblant vaguement à un snack et d’un bar. L’aéroport se trouve sur le royaume de Lesotho, un pays de 30 000 km² (à peine 3 fois l’île de France) enclavé dans le territoire d’Afrique du Sud… Le passeport est donc indispensable pour entrer et sortir du pays et rejoindre Johannesburg par les airs, seule destination desservie par les compagnies Maluti Sky et Airlink qui opèrent depuis cet aéroport.

7. L’aéroport d’Arcata Eureka aux États-Unis

Cet aéroport n’a pas été conçu à l’origine pour accueillir des passagers, mais uniquement pour faire des tests de pilotage dans le brouillard. C’est d’ailleurs ici qu’eut lieu en décembre 1947 le premier atterrissage d’un avion de ligne à l’aveugle, grâce uniquement aux instruments de bord. Aujourd’hui, ce sont plus de 150 000 voyageurs qui transitent par là avant d’aller se dégourdir les jambes entre les séquoias du Redwood National Park.

View this post on Instagram

Time to start another adventure.

A post shared by KerriJMalloy (@kerrijmalloy) on

8. L'aéroport Juancho E. Yrausquin de l’île de Saba

Avec ses 320 mètres de longueur, cette piste est réputée pour être la plus courte du monde. Seule des avions à hélices sont autorisés à l’utiliser, notamment pour rallier les îles voisines de St Martin et de Saint Eustache. Et encore, il faut avoir le cœur bien accroché puisque la piste est bordée de falaises qui tombent directement dans l’océan. La bonne nouvelle, c’est que l’aéroport a beau être rikiki, il a bénéficié d’un petit lifting en septembre dernier afin d’accueillir comme il se doit les courageux passagers des vols quotidiens assurés par la compagnie Winair.

Crédits photo (creative commons) : CC BY-SA 3.0

9. L’aéroport Municipal de Morgantown aux États-Unis

Rien que le mot « municipal » vous donne une idée de l’endroit où vous mettez les pieds. C’est pas bien grand, mais bien assez pour siroter des bières en regardant s’envoler et atterrir chaque jour une bonne centaine d’avions de ligne et/ou simples air taxis depuis l’unique piste de l’aéroport.

source : fiddygo.com