« Twiiist, à Saint-Tropez » chantait Dick Rivers. « Divine surprise » disait Maurras. Et le rapport entre les deux ? Pas grand’chose sinon qu’ils sont morts et qu’ils ne seront plus jamais cités dans ce top. Vous êtes étonnés ? Ce n’est que le début.

1. Quand les Allemands déguisent leur navire en un navire anglais spécifique et croisent... ce navire

Pendant la première guerre mondiale, la marine allemande voulait prendre les Anglais à revers en déguisant l’un de leurs navires en HMS Carmania, un des fleurons de la flotte britannique, dans l’idée de pouvoir pénétrer au milieu des navires ennemis pour mieux les couler. Chose dite, chose faite : sauf qu’à peine le navire ainsi travesti et envoyé en mer, il a croisé le vrai HMS Carmania, qui s’est empressé de couler l’usurpateur. Beaucoup d’efforts pour rien.

La réaction du producteur en lisant le scénario : « Ouais, on n’y comprend rien à votre histoire, et puis vous pensez vraiment que les spectateurs vont se satisfaire de cette fin à la con après avoir suivi pendant trois heures les efforts allemands pour travestir le bateau ? »

2. Franchement, cette histoire de réponses des Japonais à l'ultimatum américain est incroyable

Quand on pense que les Japonais se sont pris deux bombes atomiques parce que la réponse donnée par leur Etat major à l’ultimatum de capitulation envoyé par les Américains contenait un mot difficilement traduisible que les Américains ont pris comme une provocation, on se dit que c’est un ressort scénaristique tellement gros que personne ne l’aurait gobé.

La réaction du producteur en lisant le scénario : « Non, franchement, on peut pas terminer la saison en détruisant tout parce que les gentils ont rien compris à un télégramme, sans déconner, les gens vont gueuler. »

3. L'anniversaire de la femme de Rommel le jour du débarquement

Les Allemands savaient que les Alliés allaient débarquer. Ils attendaient juste l’event Facebook pour connaître la date exacte. Comme tout le monde quand on attend une fête annoncée et qui ne vient jamais, les Allemands se trouvèrent d’autres projets. Prenez Rommel, le commandant en charge de défendre la présence allemande en Europe : il profita du petit week-end du 5/6 juin pour rentrer en Allemagne fêter l’anniversaire de sa femme. Dommage, c’était la date du débarquement : ou comment désorganiser l’armée allemande sans faire le moindre effort.

La réaction du producteur en lisant le scénario : « Ah ouais genre on décide de prendre le personnage principal des méchants et de pas le mettre à l’écran pendant la scène finale parce qu’il « a un anniversaire ». Et pourquoi pas lui coller une diarrhée pendant qu’on y est pour justifier de son absence ? Vous me prenez pour un con ou quoi ? »

4. L'assassinat de Lee Harwey Oswald

Quand on y pense, le plus grand mystère du XX° siècle, à savoir l’assassinat de JFK, aurait eu une toute autre gueule si le tireur désigné, Oswald, ne s’était pas fait planter en plein milieu du Palais de Justice par le truand Jack Ruby. Donc si on réfléchit on vient d’attraper l’assassin du président le plus progressiste des Etats-Unis depuis Roosevelt et on fait tout pour le faire passer pour un déséquilibré ayant agi seul, puis tout à coup voilà qu’un mafieux le plante. Avant lui-même de mourir en détention…

La réaction du producteur en lisant le scénario : « Heu ok, mais vous avez une fin à l’histoire ou c’est juste on rajoute du mystère au mystère et on explique jamais ? Parce que si c’est ça, sachez que je fais partie de ceux qui ont été déçus par la fin de GoT, hein. »

5. L'expansion musulmane au VII° siècle

Des siècles et des siècles d’affrontement entre les Perses et les Romains puis entre les Perses et les Byzantins pour le contrôle du Moyen Orient, et finalement un traité de paix, signé en 628, par lequel les Perses, anéantis, rendent tous les territoires qu’ils ont conquis aux Byzantins. A ce moment précis, on envisage éventuellement la conversion des Perses au catholicisme. Sauf que moins de dix ans plus tard, des Bédouins venus du désert envahissent l’empire perse et commencent à conquérir la moitié des terres romaines. Ce sont les musulmans et leur expansion était absolument imprévisible. Un peu comme si, aujourd’hui, la Belgique se mettait à conquérir toute la planète sans prévenir personne.

La réaction du producteur en lisant le scénario : « Mais je veux dire vous avez pris des cours de scénarios ? Parce que les persos faut les présenter avant de les faire interagir, hein. »

6. L'accession au pouvoir de Theodore Roosevelt

Détesté par le parti républicain, Roosevelt avait été mis sur la touche avec les honneurs en accédant au poste de vice-président de William McKinley, élu en 1901. Sauf que ce con de McKinley a eu la mauvaise idée de se faire assassiner la première année de son mandat, permettant à Roosevelt d’accéder directement à une présidence qu’il ne lâchera que 8 ans plus tard, en 1909.

La réaction du producteur en lisant le scénario : « Ok, mais je veux qu’on fasse des personnages de Républicains stupides. »

7. Le Second Empire

Je ne sais pas si l’on peut parler de twist quand tout le monde se doute d’un truc à part le personnage principal d’une série. Toujours est-il que lors de l’élection présidentielle de 1848 qui aboutit à la désignation de Louis-Napoléon Bonaparte pour accéder à l’Elysée, les conservateurs, et notamment Adolphe Thiers, étaient convaincus qu’il s’agissait, je cite, d’un « crétin qu’on mènera ». Erreur. 4 ans plus tard, Louis-Napoléon proclamait le second empire et Thiers avait l’air d’un bon gros con.

La réaction du producteur en lisant le scénario : « Tu es sûr que tu veux conserver le personnage de Thiers pour la troisième saison ? Il est pas sympathique. »

8. La mort ratée d'Andrew Jackson

Septième président des Etats-Unis, Andrew Jackson a fait l’objet d’une tentative de meurtre au Capitole en 1835. Mais son agresseur a joué de très très grande malchance : non seulement son premier flingue s’est enrayé, mais le second aussi… Jackson a donc commencé à rouer ledit assassin de coups de canne et jusqu’à le blesser grièvement. Jusqu’à ce que Davy Crockett débarque pour empêcher le président de tuer celui qui voulait le tuer.

La réaction du producteur en lisant le scénario : « Et donc pour réaliser vous pensiez au Monty Python ? »

9. L'affaire DSK

Ok, imaginez un mec donné à 60% dans les sondages au deuxième tour face au président sortant qui, tout à coup, est interpellé aux Etats-Unis pour avoir violé une femme de chambre dans un grand hôtel. Et le tout sans qu’il y ait de complot puisque le type en question reconnaît les faits. Ce qui ouvre la porte à la présidence de… François Hollande, considéré unanimement comme le plus grand tocard du parti socialiste. Bizarre.

La réaction du producteur en lisant le scénario : « Heu mais sinon on pourrait faire un truc moins franchouillard, non ? »

10. Quand un type fatigué précipite la chute du mur

Le 9 novembre 1989, Günter Schabowski était fatigué, mais il devait donner une conférence de presse en direct comme il en avait l’habitude. Interrogé quant à la date d’entrée en application d’une nouvelle réglementation autorisant des Allemands de l’Est à se rendre vers l’Ouest du pays, Schabowski a répondu trop vite : « immédiatement, j’imagine. » Des centaines d’Allemands de l’Est se sont alors précipités vers les barrages situés au niveau du mur où les officiers se sont retrouvés débordés et n’ont pas réussi à contenir la foule, d’autant que le chef des gardes était emmerdé à l’idée qu’on lui diagnostique un cancer et n’avait pas la tête à la surveillance. Le lendemain, le mur était tombé.

La réaction du producteur en lisant le scénario : « Le mur, tu le voyais en CGI ? »

L’Histoire, c’est comme un film mais quand on meurt c’est pour de vrai.

Via : Reddit