De jour en jour, la technologie fait des merveilles et nous en met plein les yeux, littéralement. Il y a aujourd’hui tout plein de télescopes spatiaux qui observent les supernovas, les galaxies et autres objets lointains dans le ciel, mais nos télescopes terrestres à nous semblent devenir de plus en plus impressionnants et semblent se disputer le titre de « télescope le plus isolé sur une île très très lointaine. »

1. Le Télescope Géant Européen

Le télescope European Extremely Large Telescope (ELT) va battre tous les records et il sera européen s’il vous plaît : sa construction a démarré au Chili le vendredi 26 mai 2017 et il sera opérationnel dès 2024. Il sera composé de 798 pièces, doté d’un miroir collecteur de 39 mètres de diamètre, de quoi voir deux trois extra-terrestres espère la NASA.

Crédits photo (creative commons) : Swinburne Astronomy Productions/ESO

2. Le Gran Telescopio Canarias

Aka GranTeCan pour les intimes, aka GTC pour les vrais, ce télescope mesure 10,4 mètres de diamètre et est équipé d’un miroir de 75,7 m2. Pour l’admirer, il faudra grimper jusqu’à l’observatoire du Roque de los Muchachos, à 2 396 mètres d’altitude sur l’île de La Palma.

Crédits photo (creative commons) : Zyance

3. L'observatoire W.M. Keck

Ces deux grosses boules blanches prenant l’apparence de boules de neige sont deux télescopes jumeaux répondant aux doux noms de Keck I et Keck II, nichés tout là-haut sur le mont Mauna Kea de l’île d’Hawaï. Leurs miroirs mesurent chacun 10 mètres de diamètre et sont à ce jour les télescopes optiques et infrarouges les plus productifs au monde depuis leur activation en 1993. Admirez les beaux bestiaux.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Le grand télescope d'Afrique australe (SALT)

Installé depuis 2005 dans la région désertique du Karoo, ce télescope est équipé d’un miroir hexagonal de 11 mètres, et figure parmi les plus grands de l’hémisphère sud. Tout ça pour la modique somme de 30 000 000 de dollars et des étoiles plein les yeux.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

5. Le Télescope Géant Magellan

Le Télescope géant Magellan est un projet lancé en 2015 et devrait achever sa construction en 2025 au Chili, à une centaine de kilomètres de la ville de La Serena. La qualité des images que produira ce nouveau télescope devrait être à peu près 10 fois supérieure aux images que peut obtenir le télescope spatial Hubble de la NASA, du moins c’est l’idée.

Crédits photo (creative commons) : Giant Magellan Telescope - GMTO Corporation

6. Le Radiotélescope d'Arecibo

Situé au nord de Porto Rico, ce télescope s’étale sur 305 mètres. Ce gros bonhomme collecte des données radioastronomiques, d’aéronomie terrestre et des données radar planétaires pour les scientifiques du monde entier. Et entre nous ça donne bien envie de jouer au funambule sur ses antennes.

Crédits photo (creative commons) : David Broad

7. Le Grand réseau d'antennes millimétrique/submillimétrique de l'Atacama (vous me suivez toujours ?)

ALMA (désolée, j’étais à bout de souffle) se situe à 5 058,7 mètres d’altitude dans le désert chilien et se constitue de 66 antennes de 12 mètres de diamètre. Il est tellement puissant qu’il peut, entre autres, observer des nuages moléculaires dans lesquels naissent les étoiles et observer avec ses antennes les longueurs d’ondes de l’ordre du millimètre, entre le rayonnement infrarouge et les ondes radio qui transportent le son. Une info à ne pas hésiter à balancer si l’occasion de choper se présente.

Crédits photo (creative commons) : ESO/C. Malin

8. Le Télescope de Trente Mètres

Comme son nom l’indique, ce télescope est très très haut. Il se dispute le titre de plus grand télescope optique de la planète. Sa mission, parmi beaucoup d’autres, consiste à chercher de la vie sur des planètes hors du système solaire. Il faut aller faire un tour à l’Observatoire de Mauna Kea à Hawaï pour observer cet oeil géant (et relativement flippant).

Crédits photo (creative commons) : TMT Observatory Corporation

Toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus fooooooort.