Un top où l’on apprend que pour faire des gros concerts, il vaut mieux :

– y faire figurer Jean-Michel Jarre,

– se situer en Russie

– ou à défaut en Amérique latine.

Toujours bon à prendre quand on veut organiser un gros concert.

1. Jean-Michel Jarre pour le spectacle Oxygene in Moscow de 1997 : 3,5 millions de personnes

3,5 millions de personnes, c’est vraiment, vraiment beaucoup. C’est plus d’un quart de la population totale de Moscou, où se déroulait le concert. Bon, c’est vrai que Jean-Mi est connu pour ses effets son et lumière déments, ce qui explique peut-être pourquoi tout le monde y est allé à ce concert. En tous les cas, ça faisait du monde.

2. Rod Stewart à Copacabana (Rio de Janeiro) en 1994 : 3,5 millions de personnes

Le concert de Rod Stewart coïncidait avec les festivités de nouvelle année, directement sur une plage de Copacabana absolument bondée. On n’était pas forcément au courant du swag de Rod Stewart au Brésil. Maintenant, on sait.

3. Jean-Michel Jarre (encore lui) à La Défense (Paris) en 1990 : 2,5 millions de personnes

Soit plus que la seule population de Paris intramuros. Comment ça se passe à ton avis pour les tickets ? Il y’a des discussions du genre « on met combien de tickets en vente ? 2 ou 300 ? » « A mon avis, vise plutôt 3 millions » ?

On appréciera ces magnifiques images de la Défense en mode 1990.

4. AC/DC, Pantera, Metallica, The Black Crowes et E.S.T. au Monsters of Rock de Moscou en 1991 : 1,6 million de personnes

Tu prends tout ce que la scène hard-rock proposait au début des années 1990 et tu les envoies dans le pays de la virilité, et bah ça ne manque pas : les gens répondent présents. Surtout à ce moment précis où l’URSS s’apprêtait à tomber, en août 1991, avec une jeunesse assoiffée de culture occidentale.

5. Paul van Dyk, Carl Cox et Armin van Buuren à la Love Parade de Dortmund en 2008 : 1,6 million de personnes

Il s’agissait alors du plus grand concert de dance jamais organisé. D’ailleurs, sur les images, on se croirait en 1997, preuve que la dance a sa propre mode et qu’elle est inchangée depuis 15 ans.

6. Les Rolling Stones à Copacabana en 2006 : 1,5 million de personnes

Là, on comprend. Des légendes vivantes du rock sur la plage la plus connue du Brésil, ça rameute des foules. Ca doit être grisant quand même de jouer devant 1,5 million de personnes à plus de 70 ans. Ca doit être quelque chose, ma petite dame.

7. Le concert Paz Sin Fronteras II à La Havane, en 2009 : 1,5 millions de personnes

Paz sin fronteras (en français la Paix sans frontière) était le deuxième concert d’une série de spectacles caritatifs organisés par Juanes (vous savez, le Colombien qui avait la camisa negra), avec à l’affiche des stars latino-américaines qui ne vous diront probablement rien (Juanes, donc, mais aussi Amaury Pérez, Danny Rivera, Orishas ou Silvio Rodríguez. Gros carton pour la paix.

8. Le Live 8 Concert Philadelphia, en 2005 : 1,5 million de personnes

Will Smith, les Black Eyed Peas, Bon Jovi, Kanye West, Alicia Keys, Maroon 5 ou Stevie Wonder ont tous participé à la version américaine de ce concert caritatif donné simultanément dans tous les pays du G8. Donné sur la place Benjamin Franklin de la ville de la côte Est, il aurait rassemblé jusqu’à 1,5 million de personnes, mais les policiers ont renoncé à effectuer un décompte précis. Voilà pour l’ambiance.

9. Tiësto, Paul Van Dyk, Carl Cox et Armin Van Buuren à Duisbourg, en 2010 : 1,4 million de personnes

A peu près tous les DJ du monde étaient là pour la Love Parade de Duisbourg, en Allemagne. Malheureusement, le concert a été entaché par un mouvement de foule qui a entraîné la mort de 21 personnes en plus des quelques 500 blessés.

10. Le Rendezvous Houston Festival, en 1986 : 1,3 millions de personnes

Cette composante du Festival de Houston avait été organisée pour célébrer les 150 ans du Texas et les 25 ans de la Nasa, quelques semaines après la tragédie de la navette Challenger. Devinez, qui se trouvait parmi les artistes alignés ?

Jean-Michel Jarre. Bien joué.

Jean-Michel Jarre, c’est vraiment le concert de la société.

Sources : Wikipédia, Askmen