Lalalalalère, on va aux champignons, lalalalalère on s’enfonce dans la forêt, lali lali, lali lalère, hop, une amanite tue-mouches, hop ! Une trompette de la mort ! Hop !

Et puis on se retourne, il n’y a plus personne, et c’est comme ça qu’on devient un enfant-loup.

1. L'Amazonie

5 millions de km² quand même, à cheval sur plein de pays (Brésil, Pérou, Equateur, Venezuela, Colombie, Surinam, Guyane(s), et tutti quanti). C’est grand. On peut y faire de la barque comme dans L’oreille cassée, manger des piranhas, avoir peur la nuit quand les tarentules tapent sur les arbres autour du campement, trembler dès qu’on voit un moustique, avoir chaud, croiser des jaguars. On peut y faire plein de choses.

Crédits photo (creative commons) : Joel Takv

2. La taïga

Les forêts boréales de Sibérie sont gigantesques. La taïga peut être considérée comme une forêt en raison de son immense biodiversité de faune et de flore, même si elle donne plutôt dans l’arbuste que dans l’arbre. Bref, on peut y voir son ombre, mais on peut quand même s’y paumer et y peler de froid en ayant peur de croiser des loups. Si vous voulez y aller sans y aller, vous pouvez lire Dans les forêts de Sibérie et faire une immersion sans effort.

Crédits photo (creative commons) : w:ru:Vasiliy Tatarinov

3. La forêt du bassin du Congo

Tout autour du fleuve Congo, gigantesque serpent qui traverse l’Afrique, la forêt du bassin du Congo s’étend sur 2 millions de km² et traverse le Cameroun, la République centrafricaine, les deux Congo, le Gabon et la Guinée équatoriale. La forêt souffre d’une déforestation massive, comme sa pote amazonienne, qui fait peser d’importances menaces sur sa biodiversité. La forêt du Congo est aussi une destination incroyable pour observer des gorilles de très, très près.

" cc="1" url="https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Rainforest_Gabon.jpg"]

4. La forêt de Daintree, en Australie

Daintree n’est pas un bled, mais un géologue et photographe qui a légué son nom à la forêt et au parc national qui l’accueille. Il s’agit d’une forêt tropicale qui abrite une importante biodiversité, notamment de grenouilles, de marsupiaux et de chauve-souris.

Crédits photo (creative commons) : Killerscene

5. La Forêt de nuage en Equateur

Les forêts de nuage sont des forêts systématiquement recouvertes par une couverture de brume. Il en existe plusieurs dans le monde, mais celle d’Equateur est particulièrement importante. On peut y croiser plus de 1500 espèces d’oiseaux, ainsi que des ours, des pumas, et tout le toutim. Dans une ambiance de film noir forestier.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. Le Parc national du Kinabalu, en Malaisie

A la pointe ouest de Bornéo, le parc s’étend sur 754 km² au bord d’un massif montagneux. Le mont Kinabalu s’élève ainsi à plus de 4000 mètres. Le parc couvre 4 zones de climat différentes et est une terre d’accueil pour les plantes carnivores et les orchidées. En haut des montagnes, on a une vue magnifique sur le massif forestier.

Crédits photo (creative commons) : Ariel Steiner, Israel

7. La forêt de nuage Monteverde au Costa-Rica

Autre exemple de forêt de nuage, Monteverde est un massif forestier qui abrite une biodiversité exceptionnelle, notamment des oiseaux. C’est un des passages touristiques obligés au Costa-Rica et la forêt est malheureusement menacée par l’avalanche de visiteurs.

Crédits photo (creative commons) : Haakon S. Krohn

8. Le parc national de la Chapada dos Veadeiros, au Brésil

S’étendant sur plus de 650 km², le parc est notamment connu pour l’abondance de sa flore et de sa faune, laquelle inclut le loup à crinière, un spécimen très rare. En plein cœur du pays, dans le Goias, il s’agit d’une réserve de forêt tropicale assez distincte de l’Amazonie, plus luxuriante et plus basse. Le parc est qui plus est épargné par le tourisme de masse.

Crédits photo (creative commons) : Marcelo Camargo/Agência Brasil

9. Les forêts tempérées valdiviennes, au Chili

La partie sud des Alpes chiliennes abrite un ensemble de forêts classées par le WWF qui abritent un taux élevé d’espèces endémiques. Ce sont donc des espaces particulièrement protégés où la forêt est très diverse : forêts de feuillus et écozone néotropicales. S’étendant sur 248 km², les forêts tempérées valdiviennes offrent au randonneur des paysages uniques au monde.

Crédits photo (creative commons) : Dmolina91

10. La réserve forestière de Sinharâja au Sri-Lanka

Établie sur 95 km², la réserve présente une végétation très dense qui masque mal les grands mammifères qui y vivent en liberté, dont notamment des singes et des léopards. 20 espèces endémiques d’oiseaux peuvent y être observés. Ils compensent leur faible nombre en se déplaçant entre familles d’oiseaux différentes. Le parc est aussi rempli de serpents. Brrr.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Promenons-nous dans les bois, pendant que le jaguar n’y est pas. C’est marrant que Rambouillet ne soit pas dans le classement, hein ?

Source : Purbat