La fin des terres… C’est ce que les indiens Micmacs expriment avec le mot « gaspé » qui donna ainsi son nom à cette péninsule du Québec entourée par les eaux. Terre d’accueil, la Gaspésie a vu défiler de nombreux peuples et garde ainsi des traces de ces arrivées successives. Extrêmement touristique, elle vaut pour sa nature, pour l’impétuosité de ses flots, pour sa faune et sa flore mais aussi pour ses petits villages qui constituent autant d’étapes incontournables quand on trace la route en terre canadienne…

1. Sainte-Flavie

On appelle souvent cette petite ville, la « porte d’entrée de la Gaspésie ». Longeant le fleuve Saint-Laurent, elle reste populaire pour son artisanat. Une manière de faire vivre l’héritage de Marcel Gagnon, l’enfant du pays, un sculpteur par ailleurs responsable du Grand Rassemblement, une procession de statues qui émergent de la mer.

Curieux donc intéressé. Fasciné donc contraint d’être passionné. Prêt a recevoir autant que prêt à donner. Si ce n'est pas encore le cas, ça le sera, ça se saura, ça s'apprendra. L'appétit vient en mangeant, l'appétit de savoir, l'appétit de pouvoir, l'appétit de tout ce qu'on peut voir. Ainsi, le voyageur est un grand affamé, affamé d'immensité et de petitesse, affamé de kilomètres et de prouesses. Prêt à lutter contre vents et marrées, prêt à lutter contre le flots des préjugés. La lutte contre la Nature est perdue d'avance il faut s'adapter, la lutte contre les gens qui pensent que le voyageur est contre nature est perdue d'avance il faut juste les laisser parler. L'adaptation qui est la qualité la plus utile en milieu dit "hostile"et ce qu'il faut éviter quand on se retrouve avec des gens hostiles. Rien ne sert de discuter ou de se justifier, le voyageur voyage pour savoir qui il est, quand il est perdu c'est pour mieux se retrouver. Quand il se perd c'est dans ses pensées, pas dans les pays qu'il va traversé. Car un vrai voyageur n'est jamais vraiment égaré, s'il emprunte un chemin qui n'était pas noté: "c'est pour mieux découvrir mon enfant". Le voyageur apprend en marchant mais aussi en tombant, parce qu'il est plus occupé à observer ce qui l'entoure qu'à foncer tête baissée. Car contrairement aux idées reçues un voyageur est un être occupé, il est rarement en train de se reposer mais quand il le fait, il sait l'apprécier. Le voyageur sait apprécier une nuit à la belle étoile même quand il fait 5°C. Non, il n'est pas immunisé contre le froid mais la voie lactée hypnotise et le fait oublier. Le voyageur aussi porte sa croix, il n'est pas marginal mais généralement c'est comme ça que son entourage le voit. Les gens hostiles, les entourages inutiles, les débats stériles; c'est en voyageant que l'on se défait de ces pensées futiles, on apprend à discuter de manière habile et surtout fertile. Alors il faut le laisser se nourrir, le laisser s'épanouir, petit voyageur deviendra grand, peut être pas beau, grand, fort et intelligent mais au moins indépendant. #mywritings > Le Grand Rassemblement: sculpture de Marcel Gagnon

A post shared by Birdy ? (@bowtieliciousbirdy) on

2. Métis-sur-Mer

Un village qui se visite idéalement après s’être baladé dans les fameux Jardins de Métis, un parc horticole absolument remarquable. Métis-sur-Mer qui fait partie des plus beaux villages du Québec, avec son phare et ses battisses anglo-saxonnes qui se détachent par rapport à ce qu’on trouve habituellement dans la région et qui racontent l’histoire du lieu, qui fut fondé par des Écossais.

3. Sainte-Anne-des-Monts

C’est ici, dans cette petite ville connue pour sa majestueuse église, que se déroule tous les ans au moins d’août, le Fête du Bois Flotté. Une célébration durant laquelle des artistes exposent des œuvres réalisées à partir de bois flotté, redessinant le temps de quelques jours le visage d’un lieu qui est quoi qu’il en soit remarquable toute l’année.

4. La Martre

Un site archéologique célèbre au Québec populaire pour son superbe phare. Un monument qui à lui seul à su placer La Martre sur bien des itinéraires touristiques. Centenaire, il est entièrement fait de bois et jouxte un musée.

5. Mont-Saint-Pierre

Il n’y a qu’un peu plus de 200 habitants à Mont-Saint-Pierre qui vaut donc tout autant pour la tranquillité qu’il propose que pour sa localisation au cœur d’une nature généreusement spectaculaire. Blotti contre les Monts Chic-Chocs, Mont-Saint-Pierre est un havre de paix tout à fait caractéristique de ce qu’on peut trouver en Gaspésie.

6. Mont-Louis

C’est un peu l’arrêt gastronomie même si ce petit village situé dans une baie des plus paisibles offre aussi de belles opportunités de remplir son compte Instagram. Gastronomie car à Mont-Louis, qui est un port de pêche, on fume le poisson depuis longtemps ! Et on le fait bien !

#aubergelamarre #canada #montlouis

A post shared by Carine DS ? (@carine.ds) on

7. Grande-Vallée

Un autre village côtier absolument magnifique, avec sa petite église en bois et ses maisons typiques. À priori, rien de particulier mais c’est ça aussi la Gaspésie. Parfois, il n’y a pas de mot. Il faut juste y être.

8. Percé

Une étape incontournable ! À Percé, ce village très touristique baigné dans nature photogénique, tout le monde vient admirer la star du lieu, à savoir le Rocher Percé. Porte d’entrée vers le Parc national de l’Ile-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, Percé est en lui-même un village remarquable et surtout très accueillant, avec ses bons petits restaurants et ses boutiques d’artisanat.

View is always better at the top. ?? . . #gaspesie #aout2017 #hiking #geoparc #percé

A post shared by Anne-Marie (@annemamorin) on

9. New Carlisle

Colonisé par des loyalistes américains éjectés de New York, New Carlisle, qui fut nommé ainsi par rapport à la ville anglaise de Carlisle vaut pour ses maisons qui évoquent la Nouvelle-Angleterre, mais aussi, et c’est moins commun, pour ses bornes incendie à l’effigie de personnages de cartoons.

A post shared by Allen Doug Shaw (@dougshaw1) on

10. Bonaventure

Ici aussi on trouve un beau phare, mais ce n’est pas le plus important. À Bonaventure, c’est la culture acadienne qui prime. Un patrimoine historique des plus riches qui se raconte dans le musée mais aussi dans les commerces, dans lesquels on peut découvrir un artisanat lui aussi très riche. Très touristique, le village propose aussi aux estivants beaucoup d’activités de plein-air. Un spot idéal pour les vacances !

C’est orignal non ? Jeu de mots sponsorisé par l’ACQMR (Amicale des Comiques Québécois en Manque de Reconnaissance)