On ne les connait que pour une chanson, et pour cause, quand il a fallu sortir la deuxième ces arnaqueurs ont tenté de nous refourguer la même camelote mais en moins bien, et même le grand public qui est pourtant franchement con ne s'est pas laissé avoir. Voici les chansons de seconde main que vous n'avez sûrement jamais entendues, vous allez vite comprendre pourquoi :

  1. La danse des petits chats-J.J Lionel (Après "La danse des canards")
    Après avoir fait le hold-up du siècle en vendant 2,5 million d'exemplaires de la danse des canards -une reprise d'ailleurs, l'ami J.J tente de nous la mettre à l'envers en ressortant la même bouse mais avec un animal différent. Le public ne s'est pas fait prendre bien évidemment, mais il fallait tenter, sur un malentendu ça peut passer.

  2. Selibabi-Nomads (Après Yakalelo)
    "Yakalelo Yakalelo", vous vous rappelez, mais si... Eh bien Nomads, ce groupe franco-algérien qui a réalisé le holp-up de l'année 1998 -la coupe du monde ça nous a fait faire des conneries- avec cette chanson a tenté l'année suivante de refaire le même coup. Manque de pot, il n'y avait pas de compétitions majeures de foot pour faire tomber la France dans une douce ivresse de victoire qui nous fait acheter plus ou moins n'importe quoi. La preuve, en 2000 on s'est refait avoir en achetant 1,5 million d'exemplaire de "Ces soirées-là" de Yannick.

  3. Ça gère-Helmut Fritz (Après "Ça m'énerve")
    C'est pas compliqué c'est la même chanson. Même couplet parlé, même name dropping de marques, même refrain qui commence en "ça". C'était y a cinq ans et ça en parait mille. Il fallait vraiment pas avoir peur pour oser sortir ça en pensant qu'on s'en rendrait pas compte. On vous ne dis pas bravo Monsieur Helmut !

  4. Baila Baila- Los del Rio (Après la "macarena")
    Après nous avoir refourgué "La macarena Bayside Boys Mix" et "La macarena christmas" (bien joué), les Los Del Rio ont tenté un comeback improbable en 1999 avec ce "Baila-Baila". Pour leur défense, le titre n'est pas exactement identique à la "Macarena", même si globalement c'est plus ou moins la même merde. Bref, autant vous dire que le public n'a pas non plus considéré ce titre comme le "Ok Computer" des Los del Rio puisque le single n'est jamais rentré dans les charts. Il nous a d'ailleurs été impossible de choper un clip sur Youtube, juste ce live de 2014.

  5. Bedsitter-Soft Cell (Après "Tainted love")
    Avoir qu'une chanson c'est déjà un peu décevant, mais si en plus c'était une reprise comme c'était le cas avec le "Tainted love" de Soft Cell c'est vraiment complètement vexant. Mais ça c'est pas grave parce que les petits gars de Soft Cell, ils se sont retroussés les manches, ils ont ressortis les claviers, et ils sont partis à la conquête des charts à l'aide de cette bluette un peu pourrie, et bien sur, ils se sont lamentablement gaufrés... Mais bon, fallait tenter hein.

    https://www.youtube.com/watch?v=wFaIhDLb_NE

  6. Play that funky music-Vanilla Ice (Après "Ice Ice Baby")
    Après le succès énorme de "Ice Ice baby" qui samplait "Under pressure", Vanilla a sorti cette autre pillage d'une autre chanson bien connue "Play that funky music" de Wild Cherry, la chanson qui marche exactement sur la même recette n'a pas vraiment eu le succès escompté et Vanilla est petit à petit tombé dans l'oubli. Mais ce qui est drôle, c'est qu'à la base cette chanson était la face A du 45 tours avec Ice Ice Baby en face B, les radios ayant préféré Ice Ice Baby c'est celle là qui est devenue un tube. Les producteurs ont donc tenté de ressortir "Play that funky music" sur un single séparé un an après et personne ne s'est fait avoir.

  7. V'la les nouvelles- Chagrin d'amour (Après "Chacun fait (c'qui lui plaît)")
    Avec "Chacun fait (c'qui lui plaît)", les Chagrin d'amour ont pondu l'énorme single de l'année 80, et aussi ce qui est considérée comme une des premières chansons "rappées" de l'histoire de France. Alors, dur de rebondir après ça. Ils l'ont pourtant tenté l'année suivante avec ce "V'la les nouvelles" qui reprend globalement exactement la même recette. Malheureusement pour eux, le public s'en est bien beurré les noix comme il faut.

    https://www.youtube.com/watch?v=2i46kMn-YIQ

  8. Scatman's world (Après "I'am a scatman")
    Pour être franc , Scatman's world a quand même un peu été un tube, moins gros que le premier mais un presque tube quand même. Scatman a réussi à nous avoir deux fois, même si on sent déjà avec ce deuxième single qu'il se répète franchement, ça se voit très clairement à la 3 eme minute où il se lance dans un passage de scat parfaitement identique à son premier tube. Bref, c'est sans surprise qu'on a plus jamais entendu parler de lui après ça, sauf quand il est mort d'un cancer des poumons en 99.

    https://www.youtube.com/watch?v=OUWBAy3bATI

  9. Moos-Délicate chatte (Après "Au nom de la rose")
    Moos, le chanteur R'n'B français le plus ridicule du siècle a tout pété en 1999 avec l’entêtant "au nom de la rose, mon ami la femme prête moi ton corps". Alors, pas fou, juste derrière il enchaîne direct avec un second titre, encore plus sexuel, plus langoureux, on parle bien sur du tube : "Délicate chatte". Attendez quoi !!!! "Délicate chatte" ? Mais il est pas un peu con ce mec ? Pourquoi pas "Couilles lisses" ou "Ma bite qui glisse". Alors sans surprise personne ne se rappelle de cette croûte, mais on est obligé de donner un point pour l'audace.

  10. C'est l'heure du jaune-Licence IV (Après "Viens boire un petit coup à la maison")
    Bon après avec licence IV on s'attendait pas vraiment à ce que leur deuxième single soit une version chantée des fleurs du mal de Baudelaire, mais de là à l'appeler carrément "C'est l'heure du jaune" et de parler que de pastaga , de "petites n'olives" (en bourré dans le texte) et surtout de cul, on se dit qu'ils ont quand même peur de rien.

On s'est fait avoir une fois, pas deux, ça va bien les conneries...

Source : Il a fallu fouiller bordel...