La gastronomie grecque s’est taillé une belle réputation : a force d’être saine, de miser sur la nature, le « régime crétois » ou « diète méditerranéenne » aurait presque fait oublier que toutes ces bonnes choses cuites dans de l’huile d’olive, c’est quand même hyper bon. Vous trouverez des variantes de ces préparations dans tous les pays voisins mais quand on est autour d’une bonne table, on ne va pas s’emmerder avec des querelles de clochers.

Pour commencer

1. Tzatziki

Du yaourt épais à base de lait de chèvre ou de brebis, du concombres (râpé, en purée, ou en fines tranches), vous avez au choix une sauce ou une entrée.


Crédits photo (creative commons) : Nikodem Nijaki

2. Salade grecque (khoriatiki)

Même si en réalité il existe une ribambelle de « salades grecques », la plus classique comporte des tomates, des concombres natures et à peu près tout ce qu’on peut trouver dans le frigo du Grec moyen : feta, olives noires, oignons, poivrons verts et pourquoi pas des capres et du persil pour déconner.


Crédits photo (creative commons) : en:User:Action st

3. Taramosaláta

Ou plus simplement « tarama ». Des oeufs de poisson (du mulet ou du cabillaud) avec des oeufs, du lait, du citron et de l’huile. En France, on le mange sur des blinis pour faire les malins, mais ça n’a rien d’obligatoire.


Crédits photo (creative commons) : Robert Kindermann

4. Dolmadákia

On trouve cette préparation un peu partout dans d’autres pays de la région sous d’autres noms (Tolma, yaprak, barg, terepavat, ma?shi, yemista, memulah, rellenada, sarma, litsk, patoog) et donc en Grèce, où ces feuilles de vignes farcies de riz, d’oignons et de feuilles de menthe sont servies froides ou chaudes.


Crédits photo (creative commons) : Lesya Dolyk

Les choses sérieuses

5. Moussaka

De la viande hachée, des aubergines et de la béchamel, le tout au four. ce n’est pas le plat de plus complexe de l’univers, mais vous en avez pour votre argent.

Super Easy Moussaka

6. Fasoláda

On décrit cette soupe comme « le plat national grecque » tant son origine se perd dans la nuit des temps. Les mauvaises langues y verront un cassoulet sans viande, mais ce serait ignorer les oignons, persil, céleri et feuilles de laurier qui viennent relever un peu cette soupe de fèves ou de haricots. En tout cas, ça remplit bien le bide.

7. Gyros

Difficile de ne pas évoquer le « sandwich grec » qui a largement dépassé les frontières du pays. On aurait pu imaginer la préparation plus ancienne mais le gyros est né à de Thessalonique dans les années 1950. Une pita, de la viande de ce qu’on veut, oignons, tomate et le Tzatzíki évoqué plus haut, emballé c’est pesé.


Crédits photo (creative commons) : Stephanie D. from Oklahoma City, Oklahoma, USA

8. Stifádo

Il semblerait que toutes les civilisations du monde ont leur « boeuf-bourguignon ». Ici, on peut substituer le boeuf par du sanglier ou du lapin, en fonction de ce que vous avez chopé pendant votre partie de chasse, vous le coupé en dés et vous me faites cuire ça avec de l’huile d’olive, de l’oignon, du jus de tomate, du vinaigre, du vin rouge et du laurier.


Crédits photo (creative commons) : Fajardoalacant

En dessert, si il reste de la place

9. Galaktoboúreko

De la pâte phyllo remplie de crème pâtissière au citron et arrosée de sirop. Allez hop, je veux pas le savoir.


Crédits photo (creative commons) : Badseed

10. Amygdalotá

Prenez des amandes, réduisez-les en poudre, ajouter du sucre glace, un peu de vanille, du blanc d’œuf bien battu et de la semoule, faites des petites boules et mettez-moi tout ça au four. Succès garanti.

11. Fanourópita

Farine, sucre, huile, raisins secs, noix hachées, jus d’orange, brandy, zeste d’orange, cannelle et de clous de girofle. Pas de beurre. Si vous faites ce gateau le 27 août, jour de la Saint Phanourios (saint patron des objets perdus), celui-ci vous aidera à retrouver ce que vous avez égaré. Sympa.


Crédits photo (creative commons) : Fajardoalacant

et pour arroser tout ça

12. Retsina

le vin local, blanc ou rosé, mais toujours léger. Un peu de résine de pin ajouté pendant la fermentation lui permet de mieux résister à la chaleur. Du coup le goût peut surprendre, mais ce serait un héritage du vin transporté en amphore dont les fermetures était rendues hermétiques par l’ajout de cette résine à l’intérieur du récipient. Vous raconterez ça à vos camarades d’apéro entre deux gorgées très fraiche de « retsina ».

13. Ouzo

Un pays, c’est un territoire, un drapeau et un alcool translucide qui fait plus de 40°. Pour la Grèce, c’est l’Ouzo avec son goût anisé. Le nom « ouzo » pourrait venir de l’italien « Uso Massalia », « à l’usage de Marseille », qui était écrit sur les caisses chargées sur le bateaux à destination de la France (comme si le pastis ne suffisait pas, mais bon…).

Source : Le Routard, Wikipedia

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.