Ils vont ont poursuivi tout l'été, comme une gangrène incurable qui vous ronge le corps et les tympans tout en vous faisant vous dandiner bêtement et spontanément sur la piste de danse. Les voilà tous réunis, comme dans votre pire cauchemar, pour faire chavirer de bonheur les âmes sensibles à cette catégorie ultra-populaire que l'on nomme couramment "tubes de l'été", et pour donner des envies de meurtre collectif aux ouïes fines et érudites qui se veulent les apôtres auto-proclamés du bon-goût. Attention, certaines résonances de ce top pourraient demeurer dans votre esprit une bonne semaine avant de s'estomper définitivement. On vous aura prévenu :

  1. Tacabro - "Tacata"
    L'Italie d'hier a offert au monde de la musique Antonio Vivaldi, Giuseppe Verdi, Ennio Morricone, Laura Pausini et les Crookers. La patrie de Dante présente aujourd'hui Tacabro. C'est cadeau, pas de problème.

  2. Gusttavo Lima - "Balada Boa"
    Parolier brésilien aux frontières de la littérature ("Balada Boa" est sous-titré "tchê tcherere tchê tchê"), Gusttavo Lima est un artiste unique et marginal dans le paysage de la musique internationale : un auteur au look de minet qui profite de l'été pour sortir un tube aux consonances latines, aux paroles simplistes, et au refrain qui s'ancre dans la tête pour une période considérable. Avant-gardiste.

  3. Michel Teló - "Ai Se Eu Te Pego"
    Star prophète en son pays depuis 2009 et la sortie de son magistral album Balada Sertaneja, Michel Teló et son look d'adolescent pré-pubaire a atteint cet été le statut de star internationale grâce à son tube "Ai Se Eu Te Pego". Un grand moment de musique.

  4. Pitbull; Jennifer Lopez - "Dance again"
    Faire de la musique de masse, c'est leur truc. Le flow agressif et séducteur de Pitbull, la sensualité vocale de Beyoncé, un beat réducteur qui s'emballe durant le refrain et un clip où les corps s'entremêlent parce que le sexe c'est trop cool, on a un tube de l'été assuré. Dance. Bingo. Jackpot.

  5. Shakira - "Addicted to you"
    Qu'elle se la joue brunette ou qu'elle revienne à sa blondeur factice qui l'a rendue célèbre, la magnétique Shakira est une grande habituée des tubes estivaux, qui grossissent un peu plus sa popularité chaque année tout en convertissant les jeunes filles sensibles à ses sonorités racoleuses. Quant à son influence sur les jeunes garçons, elle ne se mesure pas forcément au même niveau...

  6. Psy - "Gangnam Style"
    Simulacre d'un TTC de basse-facture, le provocateur rappeur sud-coréen Psy, a considérablement fait parler de lui cet été avec son tube clairement conçu pour les dance-floor occidentaux "Gangma Style" (une référence au quartier le plus huppé de Séoul), mais aussi pour son clip baroque et décalé, dont la constitution n'aurait pas fait rougir une Lady Gaga ou une Rihanna.

  7. Alex Ferrari - "Bara bara bere bere"
    Meilleure vente de singles en France à la mi-août, l'artiste de pop-latino Alex Ferrari a une nouvelle fois démontré qu'il suffit de balancer quelques paroles dégueu en espagnol avec des sons vaguement latinos, vaguement électros, et de produire un clip où des pétasses se dandinent vulgairement contre le corps du chanteur en question, pour se faire un max de fric et ressortir un autre tube du même acabit l'été d'après. En fait, c'est de ça dont on parle quand on évoque la crise, non ?

    http://www.youtube.com/watch?v=iSXY4aQQmic

  8. Carly Rae Jepsen - "Call me maybe"
    Ancienne participante de télé-réalité, la chanteuse canadienne squatte les hauteurs des classements internationaux depuis la sortie de son single au mois de mai 2012, atteignant même le sommet des ventes en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Irlande, en Écosse et au Canada. Justin Bieber, et le royaume de la pop teenager ont une nouvelle reine : habituez-vous à sa voix et à son physique pétillant, vous risquez d'en prendre pour un moment...

  9. Moussier Tombola - "Logobittombo"
    Grand ami du rappeur Mokobé, membre fondateur du 113, Moussier Tombola aura fait danser tout l'été les amateurs de chorégraphies à deux balles, dans la même verve tubesque que les malins Magic System.

  10. José de Rico; Henry Mendez - "Rayos de sol"
    Diffuseur de musique électro sur la radio espagnole Loca FM durant cinq années, José de Rico profite de cette expérience professionnelle fondamentale dans son parcours pour se faire un joli carnet d'adresses et pour produire et écrire à son tour des bouses pseudo latino dignes de faire bouger les vacanciers dans toutes les clubs sans ambitions et sans ligne conductrice de la planète. Objectif rempli, du coup.

  11. (bonus) esprits (et oreilles) non averties, s'abstenir : Michel Bléro -" "Aïe ! je vais te pécho !"

Et vous, vous avez tout écouté jusqu'à la fin ?

Source : ActivRadio