Donald Trump souffre d’une très faible popularité de toute évidence, certainement la pire de toute l’histoire des Etats-Unis. Et franchement je trouve que c’est un peu dur pour lui parce que même s’il se moque des handicapés, même s’il fait des fautes à tous les mots dans ses tweets, même s’il attrape les filles par leurs chattes, même s’il joue à « qui a la plus grosse ? » avec Kim Jong-Un, même s’il bouffe du Mac Do à la Maison Blanche, même s’il est ouvertement raciste… Bon, en gros même s’il est le pire du pire, sachez qu’il y a quand même eu quelques présidents bien moisis avant lui.

1. William Henry Harrison (mars 1841 - avril 1841)

Le gars meurt d’une pneumonie un mois après son investiture, le truc moche. Bon OK, c’est pas vraiment de sa faute je vous le concède mais bon sur le plan de la réussite politique, on est pas au top du coup. RIP.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. Franklin Pierce (1853 - 1857)

Et c’est parti pour une belle ribambelle de présidents tout pourris qui se sont enchaînés bien comme il faut. On commence avec le petit Franklin qui considérait que le mouvement abolitionniste visant à éradiquer l’esclavage avait le mauvais goût de diviser le pays. Du coup, il a soutenu une politique favorable à l’esclavagisme en faisant appliquer le sympathique Fugitive Slave Act. C’est principalement pour cette raison qu’il est considéré comme un des pires présidents puisqu’il a fait gentiment sombrer son pays en pleine Guerre de Sécession.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

3. James Buchanan (1857 - 1861)

Quinzième Président des Etats-Unis, pile poil avant l’élection d’Abraham Lincoln, les historiens s’accordent bien souvent à le considérer comme un des pires présidents des States. Responsable en partie de la guerre civile (les tensions s’étant attisées autour du procès de Dred Scott), il n’a absolument pas réussi à endiguer la crise dans laquelle se plongeait le pays. En revanche il ressemblait un peu à Anthony Hopkins et ça c’est assez cool.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Andrew Johnson (1865 - 1869)

C’est le premier président qui succédera à Abraham Lincoln (qui, on le rappelle, n’était pas la moitié d’un con vu qu’il a aboli l’esclavage des Noirs, BG). Un peu dur donc de passer après ça. Mais Johnson s’en bat les steaks. Jusqu’alors vice-président, il est propulsé à la présidence à la mort de son prédécesseur et premier truc qu’il fait : réintégrer les Etats du Sud après la guerre de Sécession, et inviter tout plein d’anciens dirigeants confédérés au Congrès pour voter des lois privant de droits les Afro-Américains. En gros le gars a voulu tout annuler, mais heureusement, le congrès refusent les Etats du sud et empêche le vote de leurs lois annulant la libération des Afro-Américains.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

5. Herbert Hoover (1929 - 1933)

Le pauvre Hoover n’a pas eu de pot. Alors qu’il débarque avec sa présidence dans un pays à l’économie fleurie, il se tape rapidement l’écroulement de la bourse de New-York et la Grande Dépression. OUPS ! Le souss’ c’est qu’il ne parvient absolument pas à résoudre la crise. On le retiendra alors comme un président de la lose, d’autant plus qu’après on aura Roosevelt, qui laissera un meilleur souvenir dans l’Histoire.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. Warren Gamaliel Harding (1920- 1923)

Mort avant la fin de son mandat, le p’tit Warren ne vous dit certainement pas grand chose ? C’est normal, à part un programme conservateur qui freine les réformes progressistes de ses prédécesseurs, des scandales à répétition, des infidélités en veux-tu en voilà, le mec ne marquera pas l’histoire des Etats-Unis et d’une certaine façon on l’en remercie.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Richard Nixon (1969-1974)

Je n’aurais qu’un mot à dire qui résumera assez bien le bordel : Watergate (raison pour laquelle il a été le seul président américain à démissionner à ce jour). En revanche, on lui doit aussi plein de trucs cool, la création de la Commission de surveillance de sécurité des produits de consommation et de l’Agence pour la protection de l’environnement mais surtout et avant tout le retrait des troupes américaines au Viet-Nam. Bon 60 000 soldats auront quand même trouvé la mort avant ça, mais disons que si on fait un bilan global : c’est 40 % caca, 60 % bonne action (NDRL : retrouvez mes analyses géopolitiques de l’histoire sur mon skyblog www.listouare.skyblog.com).

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Ronald Reagan (1981 – 1989)

Ce bellâtre acteur a lui aussi été pas mal critiqué pour la présidence qu’il a menée. D’ailleurs, si Bush s’est pris en pleine poire la crise de 2008, on peut y trouver certaines origines dans une loi promulguée par l’ex-président et qui dérégulait les institutions financières causant une explosion de la dette privée. Pas ouf.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. George W. Bush (2001-2009)

Allez souvenez-vous, c’était quand même il y a pas si longtemps et on se foutait déjà bien de sa gueule. Avec toutes les conneries qu’il a dites et faites, le mec a largement contribué à la médiocrité politique américaine avant Trumpy-Trump. En tous les cas, 61 % des historiens américains le considéraient comme le pire de tous lors d’un sondage mené en 2008. Beaucoup lui ont reproché la crise des subprimes en 2008, mais aussi la guerre en Irak et sa gestion désastreuse de l’ouragan Katrina, et ses multiples erreurs de langages surnommées ironiquement des « bushismes » par la presse américaine, tout ceci constitue des élément probants de sa nullité. Même si seulement 28 % des Américains considèrent que c’est le pire de tous…

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. Donald Trump (2017 - ouin ouin)

Ouais bon on a essayé de parler de tout le monde en dehors de lui mais en fait quand même c’est juste pas possible. Il est le preum’s. Le plus fort. Le plus meilleur dans le pire. Et pour ça dans le fond il mériterait une belle médaille moi j’pense.

Source photo : Giphy

On n’est pas spécialiste de l’histoire des Etats-Unis, on a recoupé quelques classements qu’on a trouvé (cités en sources), mais si vous êtes très intelligents et très cultivés et que vous dirigez des conférences très sérieuses sur le sujet, n’hésitez pas à nous apporter votre lumière.

Sources :

US News

Washington Post

Ulyces