Chaque année, Bloomberg, une source d’information américaine pour les marchés financiers, élabore des scénarios du pire pour l’année à venir. L’année passée, l’entreprise avait prédit notamment le Brexit et la victoire de Trump.

1. Marine Le Pen présidente

Dans une vision pessimiste de 2017, Bloomberg voit Le Pen devenir présidente. Là-dedans, il y a une mauvaise nouvelle et une bonne nouvelle : la mauvaise, c’est que Le Pen est présidente. La bonne, c’est que Fillon, lui, ne l’est pas.

Source photo : Giphy

2. La sortie de la France de l'UE

Conséquemment à cette accession de l’extrême-droite au pouvoir, un référendum est organisé pour la sortie de la France de l’Union européenne. Et on fait tout comme nos amis et néanmoins ennemis anglais en disant bye-bye l’Europe et en optant pour le nationalo-protectionnisme.

3. Beppe Grillo devient premier ministre en Italie

Après la démission de Matteo Renzi, s’ensuit une période de grave instabilité gouvernementale en Italie, à l’issue de laquelle le leader du mouvement 5 étoiles, le mouvement le plus hétéroclite et incompréhensible du monde, accède au pouvoir. Ensuite, c’est random.

Source photo : Giphy

4. L'accentuation de la crise grecque

La crise économique grecque s’accentue ; mais comme la France est sortie de l’Europe et que l’Europe est en train de crever, aucun levier n’est activé pour sortir les Grecs de la merde. La situation s’envenime gentiment.

5. La sécession californienne

Après une période de grâce, Trump est rattrapé par la réalité : il est complètement con et tout le monde le déteste. La Californie décide de ne plus se faire diriger par un débilos et fait sécession. Selon Bloomberg, ce sont Elon Musk et le numéro 2 de Facebook qui dirigent le pays ainsi créé.

Source photo : Giphy

6. Les menaces nord-coréennes sur les côtes américaines

Agacé par les moqueries inlassables sur son gros ventre et sa drôle de tête, Kim Jong-Un décide de foutre la pression aux Etats-Unis en pointant ses missiles en direction de leurs côtes. On joue à la marelle sur la ligne de la troisième guerre mondiale.

7. Les Etats-Unis se retirent de l'OTAN

De toute façon, avec leur nouvelle logique isolationniste, les Etats-Unis perdent de leurs velléités guerroyeuses et se retirent de l’OTAN. Donc, finalement, la menace nord-coréenne n’est pas si grave.

Source photo : Giphy

8. Les Etats-Unis se retirent aussi de l'ONU

Ah. Dans la foulée, les Etats-Unis ont également dit « au revoir » à l’ONU, histoire que l’instance vide de contenu soit totalement vide de contenu. Les mecs de l’ONU se mettent à jouer au bilboquet.

9. La consolidation de l'emprise russe sur l'Ukraine, la Biélorussie et la Syrie

Poutine a une paix royale puisque les Etats-Unis ne se mêlent plus de rien. Il fait une énorme partie de bataille navale en Europe centrale et au Moyen-Orient. Personne n’ose gagner contre lui.

Source photo : Giphy

10. La Grande-Bretagne se retrouve dirigée par une ligne isolationniste forte

Theresa May, qui essaie tranquilou de transformer le Brexit en « Il s’est rien passé » en remplaçant un à un tous les accords européens en partenariats bilatéraux, est éjectée du pouvoir. La Grande-Bretagne fait une vraie sécession et s’isole. Les Allemands trouvent ça pas chouette et décident de virer Merkel pour la remplacer par la droite dure dure dure.

C’EST L’ECLATE.

Source : Bloomberg