800px-Mekhissi_02628
Crédits photo (creative commons) : G.Garitan

Les J.O. de Sochi ont remis sur le devant de la scène les journalistes sportifs de France TV et leurs jolis pull Sotchi, avec quelques commentaires qui ne resteront dans les annales (quoique...). Évidemment, on ne va mettre tout le monde dans le même sac, mais bon, c'était quand même tentant de classer ceux qui distribuent bons et mauvais points à longueur de commentaires. C'est ce que vous avez fait, et voici le résultat.

  1. Patrick Montel - 14%
    L'élu, c'est lui. Il faut dire qu'avec Sotchi en guise de campagne, Pat' a mis tout le monde d'accord. Chauvinisme poussé à l'extrême, méconnaissance de certaines pratiques l'entraînant à sortir quelques grosses conneries, Montel est vite devenu la tête de Turc des journalistes, des spectateurs et de l'internet en général. Ah, l'humain, capable de dézinguer aujourd'hui ceux qui l'ont rêver hier. Reviens, Marie-Jo.
    http://www.youtube.com/watch?v=Nd4G9tI9VII
  2. Christian Jeanpierre - 13%
    Il est souvent de bon ton d'allumer Christian Jeanpierre. Ça sonne bien, "quand on s'y connaît en sport". D'accord, le gars livre des analyses plus simples qu'un script de boulard, présente Téléfoot dont la réputation est un peu sévère, voit des diables partout et appelle Samuel Eto'o, Saméto. M'enfin, que peut-on lui réellement lui reprocher à part peut-être de commenter le Rugby ? Pas grand chose en fait.
  3. Nelson Monfort - 11%
    On ne présente plus Nelson Monfort, ses questions dans toutes les langues, dans tous les sens. L'homme aux 36 langues natales est l'une des figures de proue du sport sur France TV. Présent sur tous les évènements ou presque, rien ne se fait sans lui. C'est bien qu'il a quelques qualités, non ? En plus, il sait parler des femmes : "Ce sont des jeunes femmes extrêmement fines, extrêmement jolies, extrêmement élancées, dont l'aérodynamisme n'a d'égal que le charme." L'atout charme du PAF. Bon, par contre, faut peut-être revoir la longueur des questions.

  4. Gérard Holtz - 9%
    C'est simple, Gérard Holtz, c'est Monsieur Sports sur le service public. Le gaillard est de toutes les époques, de toutes les émissions, de toutes les courses. Il faut dire qu'il y met les formes, en employant tous les superlatifs possibles et imaginables à chaque phrase pour décrire la performance d'un sportif. Mais plus que ça, plus qu'un beau bronzage, Gérard Holtz, c'est un esprit, celui du sport, du bonheur et de la bonne humeur. Tant pis s'il n'y connaît finalement pas grand chose dans certaines disciplines. France 2 avait besoin d'un sourire, Gérard le lui fournit.
  5. Daniel Lauclair - 7%
    L'ancien. Venu du Tiercé, Daniel Lauclair s'est ensuite réfugié dans le multisport, comme c'est malheureusement trop souvent la mode et la règle sur le service public. Inamovible homme de terrain depuis 127 ans, Dany hypnotise tous les joueurs et coachs sur le bord du terrain par ses questions qui n'en sont finalement jamais. "Alors, Grégory, un match difficile mais une victoire au bout..." A moins d'un nouveau Big bang, on ne voit pas ce qui pourrait évincer le seul dinosaure du Paf.
  6. Jean-René Godart - 5%
    Plus qu'un journaliste sportif, Jean-René, c'est un bingo humain : « Attaque de Sandy Casar ! », « Chute à l’arrière ! Le maillot vert est dans la chute ! … Ah non, je crois en fait qu’il s’agit en fait d’un coureur du Crédit Agricole… » Bon par contre, faudrait arrêter de gueuler ça pendant le Ski de Fond ou pire, le concours de Snowboard. Ça n'a aucun sens.
  7. Lionel Chamoulaud -5%
    L'homme qui vous endort pendant un match de tennis. Pourtant, ne vous y trompez pas, le gars vient du futur.


    Merci Romain Brami.

  8. Pascal Praud - 4%
    Un mec qui porte des costumes à rayures, pour qui "tout est entendu", qui donne des leçons au monde entier tout en se vautrant lamentablement à la tête du FC Nantes et qui, en plus de tout ça, se prend une mandale par Bernard Tapie, a déjà suffisamment payé de sa personne. Il était donc inutile de tirer sur l'ambulance, les gars.
  9. Pierre Ménès - 4%
    Oui, Pierre Ménès a une grand gueule. Oui, ses blagues sont parfois un peu lourdinques. Evidemment, on le préférait à l'époque de 100 % foot, aux côtés d'Estelle Denis. Mais qui d'autres peut se vanter d'avoir relevé le pari de Patrice Evra ? Pas grand monde. Et puis lui, au moins, on l'a déjà vu sur un terrain de foot. Pas comme la moitié des journalistes.

  10. Didier Roustan - 3%
    D'une autre époque, d'un autre pays, Didier Roustan n'est pas vraiment de chez nous. Son kif, à lui, c'est le football sud-américain. Du coup, oui, il s'emporte, s'enflamme, porte des maillots de Vasco de Gama en même temps qu'il affirme admirer Juan Roman Riquelme. Oui, Didier Roustan aurait dû s'appeler Roustinho. Mais Didier, c'est le seul qui a compris pour le fameux projet Dortmund de l'OM.

Et pendant ce temps, on laisse Jean-Michel Larqué tranquille.