Les compétitions sportives sont toujours l'occasion de ressortir les hymnes des placards et des fêtes nationales, pour les faire chanter à des artistes normalement triés sur le volet. Le résultat : un moment d'émotion, de communion et de patriotisme. Enfin ça, c'est dans le meilleur des cas, parce qu'il arrive que le choix du chanteur ne soit pas si léché que le voudrait la tradition, que le trac prenne le dessus ou que le public s'y mette. Dans ces cas là, on court à la catastrophe :

  1. Le combo
    Déjà que t'oublies les paroles et que tu dis n'importe quoi, que tu pars parce que tu as trop la honte mais faut que t'en rajoutes en faisant un retour fracassant ! Du grand art !

  2. Le déraillé
    Ce qui est bien quand tu t'appelles Carl Lewis, que t'es multiple médaillé d'or aux Jeux Olympiques et que t'es une légende du sport aux États-Unis, c'est que si tu chantes carrément faux ben ça passe bien ! En bonus, le fou rire de Mickael Jordan.

  3. La solitude
    Là ce qui est fort, c'est que tu te trompes dès la deuxième ligne... un record ! En plus t'oses le faire 2 fois de suite et quand tu demandes l'aide du public, ben il s'en fout.... génial !

  4. La théâtrale
    Tu as beau être une chanteuse d'opéra reconnue, quand t'en fais trop pour un hymne national ça se ressent, et les joueurs ça les fait bien marrer... N'est-ce pas Sydney ?
    http://www.youtube.com/watch?v=1B-wrouyOQE
  5. La bourde
    Là y'a pas de chanteur mais ils arrivent à se tromper d'hymne... très fort ! Au moins ça en fait rire certain et c'est déjà pas mal !

  6. L'anachronique
    Là au moins tu passes l'hymne du bon pays, c'est déjà pas mal, sauf que tu passes la version de la période nazi et ça c'est beaucoup moins bien...
    http://www.youtube.com/watch?v=EZotzxmUyOM
  7. La colère
    C'est le Cocorico du top ! Huer son propre hymne national... C'est tellement fort que ton président de la République se barre, que la cérémonie est arrêtée et que le président de la Fédération doit faire ses excuses aux Français... Allez Chichi le prend pas comme ça !
  8. Le bon vieux fake
    La prestation de départ était à se crever les tympans avec un stylo quatre couleurs, mais après petite modification, Christina Aguilera nous livre enfin sa version toute personnelle de l'hymne américain.

  9. Le mauvais DJ
    Petit tour au Kazakhstant où visiblement, Ricky Martin a encore la cote.
  10. La sale gosse
    Sans vergogne, la damoiselle hurle et se lance dans des vibratos sans fin. Si encore il n'y avait que les fausses notes... Heureusement, maman et papa ont trouvé ça super.
  11. Le défoncé
    Quand on est un rastaman respecté, on peut tout se permettre, même bousiller l'hymne national de son pays à grands coups de fausses notes. Non ? Il faudra l'expliquer au monsieur alors...

  12. Bonus : le plantage qui finit bien
    T'oublies les paroles mais au moins tu ne chantes pas n'importe quoi.. Tu as 8 ans donc on te pardonne et les spectateurs envoûtés reprennent l'hymne à ta place... Ah qu'elle est mignonne...

Vous voudriez pas être à leur place, non ?

Crédits photo : rushdi13.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :