Cette année, vous avez vu de vrais bon films. Et puis, il y a les autres, les accidents. Les daubes :

  1. La Vraie Vie des Profs, de Albert Pereira Lazaro et Emmanuel Klotz
    "Le propos est vulgaire et ambigu, la mise en scène qui se greffe là-dessus est d'une totale paresse (...) Aberration et balourdise de bout en bout..." - Ouest France

  2. Dario Argento's Dracula, de Dario Argento
    "Un tas de scènes hideuses et titubantes de paresse, un aveu de cynisme d’autant plus navrant que le film fut présenté à Cannes en hommage pathétique à l’ensemble de la carrière du cinéaste." - Cahiers du Cinéma

  3. Boule et Bill, de Alexandre Charlot et Franck Magnier
    "Pour les fans de la bédé, c'est une hérésie. Pour les amateurs de cinéma, un supplice. Pour les parents, un instant de faiblesse. Pour les enfants, une punition." - Ecran Large

  4. Turf, de Fabien Onteniente
    "Onteniente nous ressert à satiété les soirées décadentes et vulgaires, moteur de son cinéma bling-bling depuis "Jet Set"." - Télérama

  5. Pas très normales activités, de Maurice Barthélemy
    "Désolation. Comment rater une parodie d'un film de terreur américain?? En se contentant d'à peu près et en prenant les spectateurs pour des simplets." - L'Humanité

  6. Le Dernier Exorcisme : Part II, de Ed Gass-Donnelly
    "Débarrassé du procédé du documenteur, ce nouveau segment (...) procède de la façon la plus lourde et la plus indigeste possible, en basant l'intégralité de son script sur des effets (...) de visions grotesques, avec tout l'attirail de charlatan qu'on nous sert dans ce type de nanars." - aVoir-aLire.com

  7. Die Hard : Belle journée pour mourir, de John Moore
    "Triste spectacle que de voir LA franchise du cinéma d'action massacrée de la sorte." - Ecran Large

  8. Les Schtroumpfs 2, de Raja Gosnell
    "Raja Gosnell signe une comédie d'animation ringarde, mélange d'images de synthèse (laides) et de prises de vues réelles (pas jolies)." - Télérama

  9. La Confrérie des larmes, de Jean-Baptiste Andrea
    "Pathétique dans la forme, grossier dans le fond, cette confrérie des larmes est le symbole de tout ce que ne doit pas être un thriller." -

  10. Texas Chainsaw 3D, de John Luessenhop
    "Texas Chainsaw 3D pue donc la paresse et le formatage au point d'en devenir antipathique." - Mad Movies

  11. Vive la France, de Michaël Youn
    "Le constat est terrifiant puisqu'à part deux ou trois rires nerveux, l'encéphalogramme reste plat." - Ecran Large

  12. Les Profs, de Pierre-François Martin-Laval
    "Ces Profs et leurs élèves, dont Kev Adams, l'idole des ados, ne méritent vraiment pas la moyenne..." - Le Parisien
    http://www.youtube.com/watch?v=qzjRkDQXYyU
  13. The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres, de Harald Zwart
    "Au manque d'ambition du scénario s'ajoutent une interprétation insipide et un rythme inégal." - Le Journal du Dimanche

  14. Les Invincibles, de Frédéric Berthe
    "Cette comédie languissante autour de la pétanque se traîne aussi misérablement qu'un dimanche sans pastis." - Marianne

  15. G.I. Joe : Conspiration, de Jon M. Chu
    "Une succession de scènes de combat dont la mise en scène, bruyante et brutale, vouée à la démonstration de puissance, passe les autres dimensions du film par pertes et profits." - Le Monde

D'accord, pas d'accord ? Vous auriez mis quoi d'autre comme film ?