Que ce soit dans le métro ou dans le train, on est nombreux à avoir un jour tenté de gruger notre trajet sans ticket. Pour ma part j’en ai même fait une activité semi-professionnelle dans mon passé ce qui a été l’occasion d’un top profondément utile compilant les meilleures astuces de gruge. Mais comme on sait que vous êtes aussi des petits filous, on vous a demandé de nous faire part de toutes vos excuses de merde que vous avez pu filer face à un contrôleur enragé.

1. "Alors figurez-vous que j'ai voulu composter mon ticket mais il a l'air démagnétisé, vos machines marchent pas du tout !"

Cette excuse de mon propre cru est pas totalement foireuse se mais elle nécessite un peu de créativité. Il faut déjà avoir un ticket neuf sur toi, et de préférence le coller près de ton téléphone portable pour le démagnétiser (parce que c’est vrai que les tickets sont un peu merdiques et se démagnétisent en deux secondes), comme ça tu te mets dans une position inattaquable : tu as un ticket neuf mais qui ne fonctionne pas parce que le système est défaillant. Idéal.

Source photo : Giphy

2. "Mince j'ai mélangé mon ticket composté dans ce paquet de 150 tickets compostés, vous allez devoir les examiner un par un"

Aussi appelé technique du connard. Cela dit, c’est efficace sur le principe puisque ça veut quand même dire que tu as utilisé dans ta vie 150 tickets de métro, normalement ça suffit pour ton salut.

3. "Alors vous allez rire mais je me suis gourée j'ai pris mes billets pour le week end prochain et non ce week end, je suis vraiment une tête de linotte"

Si le contrôleur du train est dans un bon jour, tu peux peut-être espérer qu’il croit en ta bonne foi. Et tu n’as alors plus qu’à annuler le billet que tu as réservé pour le week-end d’après (parce qu’en fait ta bonne foi suce des teubs en enfer) et niquer le système en mode YOLO.

4. "OUPS j'ai composté un ticket tarif réduit, mais c'est parce que je garde une petite-fille handicapée et j'ai mélangé ses tickets avec les miens, en plus là je dois me dépêcher parce qu'elle va mourir"

Dans le mensonge et la vilenie il faut parfois savoir repousser les limites de l’acceptable.

5. "J’étais dans le train je dis au contrôleur « j’avais un e-billet mais plus de batterie » il me sort une batterie externe avec câble iPhone et Samsung, s’ensuit le moment gênant où il attendait devant moi que mon tel s’allume en rigolant"

A excuses de merde il faut parfois s’attendre à un moment de gêne et d’humiliation.

6. "Je passe devant les contrôleurs et par habitude des arnaques du métro je lance un : "Non merci je suis pas intéressée" et continue mon chemin. "

Ils s’y attendaient tellement pas qu’aucun n’a réagi. Comme quoi.

7. "Dans le bus en direction de l’aéroport depuis chez mes parents en banlieue j’ai fait semblant d’être une touriste perdue et comme je parlais anglais beaucoup trop vite pour le contrôleur il m’a laissé partir sans me foutre de prune"

This is the incredible of do you not think ?

Source photo : Giphy

8. "Je peux pas vous donner mon ticket j'ai pas de bras." Bizarrement ça n'a pas marché.

N’oubliez pas de miser donc sur l’absurde et l’insolite, sur un malentendu ça peut marcher.

9. "Euuuh bah en fait, chez nous à Compiègne, bah les bus ils sont gratuits et du coup, on sait pas trop comment ça marche, ici..."

Ah moins que le contrôleur ait une connaissance ultra aboutie sur Compiègne, ça peut marcher.

10. "Prouvez-moi que j’étais dans le tram, moi je sais que je n’y étais pas"

Et BIM, prends toi ça dans la face.

11. "Je rentrais chez moi et j'avais oublié d'acheter mon ticket du coup j'ai fais semblant d’être sourd : le contrôleur m'a tapé doucement l'épaule, comme je répondais pas et que j'étais sur mon téléphone j'ai écrit "Je suis sourd" et la le gars m'a répondu à l'oral "Ah pardon au revoir"

Or si j’avais vraiment été sourd, j’aurais rien entravé.

12. "Moi j'ai voulus faire l'Américain en parlant anglais quand il a ramené un collègue qui m'a parlé un anglais beaucoup trop technique, j'étais grillé"

Le coup de l’étranger qui parle une autre langue, attention ça ne peut marcher que si tu maîtrises vraiment la langue. C’est con hein, mais en fait c’est logique.

13. "J'ai dit au contrôleur du tram "Je suis Jack Bauer, je travaille pour le ministre de la défense et ce matin il a eu (...)", le contrôleur a rigolé et m'a dit "c'est bon continue ta mission"

Jack Bauer a non seulement le pouvoir de sauver des vies mais aussi celui de t’éviter des amendes. Et ça c’est vraiment beau.

14. "- J'étais pas là. - Mais quand vous n'étiez pas là, monsieur ? - Bah quand j'ai acheté le ticket"

COVFEFE.

15. "Rester cool et sortir une carte d'identité plus à jour niveau adresse, tout simplement..."

Mouaif, entre nous ça marche moyen comme technique. On te retrouvera toujours putain !

Source photo : Giphy

Bon, eh bien je vous invite à mettre en application ces excuses et à nous dire si oui ou non ça marche.