Il y a quelques années, Adrien Ménielle nous avait offert un excellent générateur de scénarios de films avec Christian Clavier qui fonctionne toujours très bien aujourd’hui. En y repensant, et en découvrant le magnifique synopsis du prochain film avec Clavier intitulé Ibiza (il sort demain, vous avez pris vos places ?), on a décidé de revenir sur le pire de sa carrière. Parce que notre bon vieux Christian national n’a jamais hésité à sauter dans des grosses bouses à pieds joints, voici ses meilleures œuvres.

Ps : pour une objectivité sans faille, nous avons décidé de suivre les notes des spectateurs sur Allociné pour classer les comédies suivantes.

1. Les Visiteurs en Amérique (2001) - 1,1/5 sur Allociné

Le remake américain des Visiteurs avait tout pour foirer. Déjà, parce qu’un remake c’est souvent nul, mais aussi parce que Jacquouille la Fripouille a été renommé André le Pâté, et enfin parce que Jean-Marie Poiré a préféré utiliser un pseudonyme pour réaliser le film, probablement conscient du désastre que ça allait donner. Et ça n’a pas loupé : cette comédie est bien plus qu’un navet, c’est 1h35 de supplice qu’on peine à regarder, même en se cachant les yeux avec les mains. Rien que la bande annonce est insoutenable.

2. L'Entente cordiale (2006) - 1,3/5 sur Allociné

Un film qui essaie de faire comme les Américains, mais avec des Français. Un film dans lequel les Géorgiens ont des bons noms de Géorgiens et les Français des bons noms de Français (bonjour « François de la Conche » mdr). Un film avec deux protagonistes qui ne s’aiment pas mais doivent coopérer (original). Un film que vous pouvez ne jamais regarder, sauf si vous avez envie de rire à son insu (et de soupirer, beaucoup).

3. Les Bronzés 3 amis pour la vie (2006) - 1,4/5 sur Allociné

C’est le retour des meilleurs amis qui étaient partis ensemble au ski après s’être rencontrés au Club Med, et on peut dire que c’est bien naze. La réalisation est sans âme et les gags plus que lourds. En lisant quelques avis sur Allociné, on est tombé sur celui de Roub E. qui a trouvé les mots justes pour décrire ce film : « La déception est énorme, un peu comme si vous croisiez votre meilleur ami du collège après plusieurs années et que vous vous rendiez compte qu il est devenu un gros con. » Dur dur.

4. Convoi exceptionnel (2019) - 1,5/5 sur Allociné

Un petit navet tout récent puisqu’il date de mars dernier. Son pitch – tous les personnages du films connaissent le scénario qu’ils doivent jouer – aurait pu être intéressant s’il ne sentait pas le déjà vu, si les répliques ne sonnaient pas si creux et si le tout n’était pas autant surjoué. Le pire, c’est que ce qui devait être une comédie fout en réalité un profond cafard au spectateur.

5. Les Aventures de Spirou et Fantasio (2019) - 1,5/5 sur Allociné

Dans Spirou et Fantasio, la BD, il y a un rôle de bourgeois : le comte de Champignac. Alors forcément, quand il fallait adapter le film, on a donné le rôle à Christian Clavier, parce que qui d’autre que lui joue aussi bien les bourgeois ? (Ou plutôt, qui d’autre que lui ne joue que des rôles de bourgeois ?) Finalement, notre plus grande déception par rapport à ce film, c’est d’y avoir vu Géraldine Nakache qu’on aime beaucoup.

6. Les Visiteurs - La Révolution (2016) - 1,6/5 sur Allociné

Soyons honnêtes, on n’a pas vu ce film, mais la bande annonce suffit à en comprendre l’enjeu principal : le pognon. On ne voit pas ce que ça peut être d’autre. Les gags sentent le fan service et la facilité à plein nez (du moins, tous ceux de la bande annonce, mais ceux du film entier aussi à en croire les critiques des spectateurs). Les blagues lourdes sur les couilles et un énième rôle identique de Ary Abittan, c’est non merci pour nous.

7. L'Antidote (2005) - 1,7/5 sur Allociné

C’est le deuxième film le moins bien noté dans lequel joue Jacques Villeret (le premier, c’est Iznogood, sorti en 2005 aussi). En gros, dans L’Antidote, Clavier joue un grand patron sujet à des crises d’angoisse, et Villeret (qui rejoue exactement son rôle de François Pignon) est son antidote qui lui permet de retrouver sa verve et son charisme. Quelle riche idée ! On a du mal à comprendre pourquoi le film s’est planté.

8. Lovely Rita Sainte Patronne des cas désespérés (2003) - 1,7/5 sur Allociné

De ce raté intersidéral il n’y a qu’une chose à sauver : Pierre Mondy, qui joue toujours très bien. Le reste, c’est une comédie lourde avec Clavier qui joue du Clavier grâce à un rôle servi sur un plateau par… son frère Stéphane Clavier. Bizarrement, il n’y a eu aucune nomination aux Oscars à l’époque.

9. La Vengeance d'une blonde (1994) - 1,7/5 sur Allociné

A ne pas confondre avec La Revanche d’une blonde, comédie américaine moyenne mais moins catastrophique. On ne va pas critiquer le titre parce qu’à l’époque on ne savait même pas à quel point c’était sexiste. Non, on parlera plutôt du scénario hyper prévisible aux rebondissements quasi inexistants. C’est déjà suffisant.

10. La Soif de l'or (1993) - 1,7/5 sur Allociné

GRANDIOSE !

(Non)

Vous remarquerez que les Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? et A bras ouverts sont malheureusement absents de ce top.