Non, il n'y a pas que les footballeurs pour nous pondre des énormités musicales. Si certains ont réussi le virage en faisant (presque) oublier qu'ils étaient des sportifs autrefois, tels Julio Iglesias ou Yannick Noah, d'autres prouvent en quelques minutes qu'on ne peut pas être bon partout. Un top qui fait comme d'habitude la part belle aux footeux.

  1. Carl Lewis – "Break it up" : on peut être l'un des plus grands athlètes de l'histoire et se ramasser comme un vieux flan quand on tente de prendre un micro. "Break It Up" sorti en 1986 (d'où l'overdose de synthé) confirme cette règle. Ce qui est certain, c'est que le bonhomme n'avait pas mis toute sa tune dans le clip tourné dans une salle de gym low-cost. Et quand tu n'as plus d'idées, tu fais péter les images d'archives. Carl est grand. Vivement le premier titre d'Usain Bolt.
  2. Joël Bats – "Soli Solitude" : gardien d'Auxerre et de l’équipe de France de Football, et fâché avec son coiffeur Joël Bats eut le mérite de poser sur papier quelques rimes. Mais il prit ensuite la décision de les chanter... Ca donne "Soli Solitude", sorte de slam avant l'heure qui donne envie de tuer son chien, en direct live chez Michel Drucker (où il est vrai tout le monde a l'air de se faire un peu chier). "L'escargot" suivra, mythique. Ce qui ne l'empêchera pas d'arrêter le pénalty de Socrates.
  3. Tony Parker - "Balance-toi" : le basketteur des Spurs ne pouvait pas nous faire plus plaisir en sortant un clip digne des plus grands rappeurs américains. Bagnoles, femmes presque à poil, lunettes de soleil en boite...Une vraie pépite. Du coup, pris dans son élan, il sortira d'autres chansons allant de la chanson d'amour à d'autres featuring avec des rappeurs français. "Check mon Hip-hop, toujours au top". Et Eva Longoria n'a rien dit. Elle le quittera quelques années plus tard et nous on se dit qu'on sait pourquoi.
  4. Franz Beckenbauer - "Gute Freunde Kann Niemand Trennen" : on a toujours eu un doute sur le fait que Franz Beckenbauer soit un grand déconneur, on en a maintenant la preuve. Dans un clip vidéo de l'époque, Franz nous montre comment il sait faire péter l'ambiance parmi ses potes en survet. Etre champion du monde, c'est d'abord une histoire de style.
    http://www.youtube.com/watch?v=kQUJfpcSRQ0
  5. Florence Arthaud (et Pierre Bachelet) - "Flo" : navigatrice de renom, en 1989 Florence chante une petite ballade kitschissime avec Pierre Bachelet. Une des rares chansons du monde qui parle de voile. A mettre dans vos soirées pour un petit quart d'heure slow.
  6. Ilie Nastase - "Globe Trotter Lover" : un joueur de tennis roumain qui pousse la chansonnette en français, ça vaut le détour. Avec une rime simple mais riche et pleine de sens : trotter-lover. Mais il clame son amour pour la France alors on lui en veut pas tant que ça. Sinon au niveau de la voix, on dirait quand même Garcimore.
  7. Matti Nykänen - "Mäkikotka ja häkkilintu" : le Finlandais est l'un des plus grands sauteurs à ski de tous les temps. Il est aujourd'hui reconverti dans la chanson. Entretemps, il aura fait du striptease dans un restaurant pour éponger ses dettes et un peu de prison pour avoir poignardé un ami de la famille à l'issue d'une partie de Fingerhakeln, un genre de tir à la corde avec les doigts, qui aurait mal tourné. Le Johnny local sinon.
    http://youtu.be/lzxwDZErHx4
  8. Basile Boli & Chris Waddle - "We've got a feeling": à la grande époque de l'OM, celle où les marseillais gagnaient tout, ils ont un peu lâché prise et ont cru d'offrir ce petit cadeau à la France. Basile Boli avec une chemise qui pique les yeux et Cris Waddle bien coiffé. Good Good Feeling.
  9. Jacques Villeneuve – "Accepterais-tu ?" : un pilote de F1 quand il arrête sa carrière, il s'embête un peu et continue de tourner en rond. Jacques Villeneuve, champion du monde 1997, n'échappe pas à la règle. Il se transforme alors en Pascal Obispo québécois, avec un tout petit peu plus de cheveux, pour demander sa femme en mariage. C'est mignon, mais il y a des choses qui doivent rester privées, finalement.
    http://www.youtube.com/watch?v=eJmHsWVxP24&feature=player_embedded
  10. Youri Djorkaeff - Vivre dans ta lumière: effet de lumière, danse, Youri y croit. Jouer au foot aux US, ça donne des ailes et ça fait perdre un peu le contact avec la réalité. Parfois, on aimerait que la lumière soit quand même un peu moins forte. Comme la musique d'ailleurs...

Et vous, vous en voyez d'autres qui auraient dû s'abstenir ?

Sources : Nos amis de Streetpress,< a href="http://www.bide-et-musique.com/">bide-et-musique.com