Récemment on a fait un petit appel à contribution pour dénicher les pires surnoms que vos parents vous ont attribué pendant l’enfance. On vous remercie évidemment pour votre participation et on tient aussi à vous exprimer toute notre compassion car vous n’avez manifestement pas été épargné. On espère sincèrement que ce top vous permettra de dépasser ce traumatisme en voyant qu’il y a des surnoms pires que le votre, et si ça peut vous consoler les surnoms de couple sont encore pires.

1. Mon canard des îles en sucre d’orge laqué

Certainement l’oeuvre de parents dont la passion pour le canard laqué n’a d’égal que celles pour les îles en sucre d’orge. Niveau créativité on est sur du très haut niveau, respect. Probablement des parents écrivains pour manier aussi bien les mots.

2. Zézette

Un surnom qui a dû être lourd à porter en primaire mais c’est toujours plus mignon que vagin. Comme variante on avait aussi vulve qui est est un mot assez chouette. Les sonorités en v c’est joli.

3. Mon petit bobet

Aucune idée de la signification de bobet. J’ai regardé sur Google et apparemment BOBET MATERIEL est une entreprise de fourniture pour l’industrie agroalimentaire. Quel rapport avec un enfant ? Aucun non plus. Mais « mon petit bobet » c’est mignon, on ne sait pas ce que ça veut dire mais ça sonne bien, ça me fait penser à petit bouchon et c’est rigolo.

4. Choubidou

C’est clair que Choubidou c’est la honte quand ta mère le crie dans les rayons du supermarché pour te retrouver. Mais en privé c’est beaucoup plus mignon, ça témoigne d’une réelle affection pour son enfant. La personne qui le porte a de la chance.

5. Ma crotte

La pauvre personne affublé de ce surnom ne s’en sort pas si mal puisqu’elle nous dit que sa grand-mère l’appelait « Trou d’bite ». On a envie de lui faire un gros câlin pour la consoler.

6. Pouic-pouic

Très certainement des parents fans du film français Pouic-Pouic réalisé par Jean Girault avec Louis De Funès en 1963. Heureusement qu’ils ne sont pas fans de la série Lucifer sur Netflix.

7. Ma zouzoute

Un surnom qui ressemble à Zézette mais qui ne désigne pas une vulve, donc on pas se mentir c’est un peu plus facile à assumer pour l’enfant. Je suis sure à 64,37% que la personne qui le porte s’appelle Zoé.

8. Boulette

Ça fait penser à un nom de chat et c’est beaucoup trop mignon. Mais j’avoue que se faire appeler Boulette par ses parents quand on amène son copain à la maison c’est dur.

9. Ptit veau

Vous inquiétez pas pour la personne qu’on appelait Ptit Veau car en contrepartie elle appelait sa mère « vache ». Ce qui démontre un très bon sens de la repartie et une bonne connaissance des animaux de la ferme. Cet individu n’est pas parisien.

10. Mouflette dorée

Un mouflet est un petit enfant. On imagine que mouflette est une petite fille et qu’elle a les cheveux dorés. Je sais mon niveau d’investigation est impressionnant c’est parce que j’ai beaucoup joué au Cluedo étant jeune.

11. Dents Bleues

Au premier abord j’ai trouvé le nom assez poétique, j’ai imaginé quelqu’un passionné par la mer, mélancolique et ingénu. Sauf que pas du tout. « Mon père au collège qui m’appelait dents bleues à cause de mon appareil dentaire bleu turquoise et en référence aux Dents de la mer ».

12. Mon Crapaud / Grenouille

Vous avez été très nombreux à les mentionner alors que c’est pas du tout honteux mais comme je voulais faire plaisir à la majorité bon voilà je l’ai mis. Je suis faible. On soulignera le manque d’originalité des parents qui appellent tous leurs gosses pareils alors qu’il y a plein de meilleures blagues nulles à faire sur les prénoms, prenez exemple sur les primaires.

13. Capote Percée

Clairement un message subliminal (ou pas) que l’enfant a compris seulement à l’adolescence et qui a dû lui briser le cœur. Et après on s’étonne de l’existence des enfants tueurs.

14. Marie pisse 3 gouttes

Pas besoin de vous faire un dessin pour vous expliquer le pourquoi du comment je pense qu’on a tous compris que Marie avait une petite vessie et c’est pas grave, ça arrive même aux meilleurs.

15. Mon petit croissant tout chaud

Ça c’est mon petit surnom à moi héhé. Bon en vrai c’est pas mes parents qui m’appelaient comme ça mais ma sœur parce bah je venais tout le temps me coller à elle pour lui faire des câlins et comme j’avais toujours le corps chaud (probablement à cause de la fièvre étant malade les 3/4 de l’année), voilà. Trop mims nan ?

Pour vous venger n’hésitez pas à faire des blagues de merde à vos parents. Ce n’est que justice.