Quand tu viens tout juste de passer 20h (ou le double) à essayer de faire sortir un rôti de 3kg de ton utérus, tu mérites un minimum de calme et de respect. Déjà que tu te sens pas franchement au top, rapport aux chutes d’hormones et à l’effort physique que tu viens d’avoir, il pourrait être sympa que l’Univers te foute la paix, merci, bisous, au revoir.

1. Les gens qui débarquent sans prévenir à la maternité

Tu viens à peine d’accoucher que voilà déjà la cavalerie de potes et de famille qui débarquent, sans même passer un coup de fil. Et bien sûr, il faut qu’ils rentrent dans ta chambre au moment où une sage-femme regarde l’état de ton épisio, ta culotte filet pleine de sang au bas des chevilles, avec des grosses tâches de lait sur ton tee-shirt parce tes seins gouttent.

2. Ta belle-mère (ou ta propre mère)

L’une critique déjà la manière dont tu donnes le sein, l’autre te dit qu’à son époque, on se plaignait moins, alors qu’en plus y’avait même pas la péridurale. Si tu as le malheur de coucher ton bébé sur le dos, tu peux être certaine qu’il y en aura une des deux qui clamera haut et fort qu’avant, on les couchait sur le ventre, et que c’était mieux comme ça.

Source photo : Giphy

3. Les influenceuses sur Instagram

Tu as une demi heure un peu peinarde devant toi parce que ton nouveau petit bébé s’est enfin endormi, et tu décides, à tord, de traîner un peu sur Insta, pour te changer les idées. Quelle grosse erreur. Tu te retrouves à mater des photos de Kate Middleton après son accouchement, toute mince, coiffée et maquillée, alors que toi tu ressembles à un vieux déchet qui se serait fait rouler dessus par un camion de déménagement.

4. Les sages-femmes qui continuent de te mater l’entrejambe

Pour voir si ton épisio cicatrise bien, pour vérifier la quantité de sang que tu continues à perdre, et bla-bla-bla. Tu viens de passer 9 mois à te faire mater le vagin et l’utérus régulièrement, et si y’a bien un truc que tu n’aimerais plus exposer à la lumière du jour, c’est ton entrejambe.

5. Ta moitié qui se tape un petit somme à la maison

Parce que le pauvre chaton, il est fatigué, il n’a pas dormi pendant 24 heures le temps que vous vous décidiez enfin à sortir de votre corps le divin enfant. Il vous laisse donc quelques heures seule avec votre lardon à la maternité, le temps de « recharger les batteries ». Il a plutôt intérêt à revenir avec un plateau de sushis, sinon il aura lui aussi une épisiotomie.

6. Ton bébé

C’est dur hein, tu sais que c’est ton enfant, que tu l’as voulu, qu’il n’y est pour rien, mais tu ne peux pas t’empêcher un peu de lui en vouloir, parce que tu es crevée et qu’il ne dort pas, parce que tu as faim et qu’il ne dort pas, parce que tu as mal, parce qu’il ne s’arrête pas de pleurer, et parce que tu regrettes déjà un peu ta vie d’avant. Merci les hormones.

Source photo : Giphy

7. Celui/celle qui t’a fait une épisio sans te le dire

Tu n’as rien su pendant l’accouchement, tu ne t’en rends compte qu’après, quand l’anesthésie de la péridurale ne fait plus d’effet. La sage-femme se veut rassurante en te disant qu’il vaut mieux être découpée que déchirée, mais le minimum aurait été de demander.

8. Le pote qui vient te rendre visite alors qu’il a la crève

« Non mais j’ai juste un petit rhume, rien de grave hein ». Ouais bah tu prends tes microbes et tu te casses, tu ne t’approches pas de mon tout petit bébé tout neuf avec ton nez qui coule et tes bactéries toutes dégueu.

9. La copine qui t’offre un cadeau de naissance moche

Alors que tu avais fait une liste exprès, pour ne pas avoir à dire « oh, c’est trop mignon merci », alors que non, ce n’est pas mignon, c’est moche et ça va être revendu sur Vinted dans les 3 jours. Les listes de naissance ne sont pas là pour faire chier hein, elles sont là pour éviter de nous faire mentir.

10. Toi-même

Grace à la joie de la chute d’hormones, tu es la personne que tu détestes le plus. Parce que tu te trouves moche, parce que tes seins fuient, parce que tu penses que tu ne seras pas capable de t’occuper de ton bébé, parce que tu ne l’aimes pas forcément tout de suite… Merci le baby-blues, cette saloperie.

Source photo : Giphy

Et vous, qui sont les personnes que vous avez le plus détesté après votre accouchement ?