Il y a des sujets avec lesquels il ne faut pas rigoler. Ces sujets sensibles qui font indéniablement débat. Les pigeons en font partie. On les voit tous les jours mais on ne les regarde plus. Ils font partie du décor et meublent notre paysage citadin. Mais qui sont-il ? Où vont-ils ? Quand vont-ils ? Enquête en ailes inconnues.

1. Peut-on les apprivoiser ?

A priori oui, sinon on aurait eu du mal à en faire des pigeons voyageurs, faut réfléchir avant de parler bande de patates. Il existe donc des techniques d’apprivoisement, qui sont toutefois je vous le concède destinées à des pigeons déjà domestiqués. On en chope pas un comme ça au détour d’un trottoir pour lui apprendre à passer l’aspirateur chez soi.

Source

Source photo : Giphy

2. Pourquoi on en trouve principalement à Paris et dans les grandes villes ?

Le concept de pigeon est fondamentalement associé aux villes, c’est simple dès qu’on quitte le territoire citadin, les pigeons sont immédiatement remplacés par des vaches. Pour comprendre ce phénomène, il faut fouiller dans le passé. Les pigeons sont originaires d’Asie mais on les importe en Europe depuis plusieurs millénaires notamment pour leur qualité de postiers volants. Et du coup finalement les pigeons s’y sont bien plu en ville, ils y trouvent plein de recoins ou se cacher, ils ont toujours de la bouffe à becter, et surtout ils sont à l’abri des grands prédateurs de type rapace qui ont clairement autre chose à foutre que de survoler les villes.

Source

3. Où est-ce qu'ils vont la nuit bordel ?

C’est vrai qu’une fois la nuit tombée, il nous sera difficile d’en croiser et pour cause. Les pigeons sont juste des gros couche-tôt. Mais pas que. Ce sont aussi des chauds de la teub qui se réunissent par dizaines pour se la donner en partouze générale (même si les pigeons sont plutôt monogames ils semblent très adeptes du côte-à-côtisme). Ils ne sont donc pas reclus dans de petits nids mais s’entassent plutôt dans des dortoirs improvisés : sous les toits, dans les arbres, sous les ponts etc.

Source

4. Est-ce que c'est vraiment dégueulasse ?

En soi, les pigeons sont pas sales (en tout cas ils en ont pas conscience), genre les gars ne bouffent pas leurs crottes de nez et ils font leur toilette quotidiennement. En revanche, ils bouffent tellement de la merde et traînent tellement n’importe où que leurs pattes et leurs plumes sont sensiblement couvertes de crasse, la raison pour laquelle on ne ressent pas le besoin de leur rouler une galoche.

Source

5. Comment différencier un pigeon mâle d'un pigeon femelle ?

Le sexage des pigeons n’est pas une mince affaire. Ces gars-là sont quasi identiques et seul un œil averti saura les différencier. Déjà de base, les keums sont souvent plus gros que les zouzes. De plus, la tête des pigeonnettes est plus plate que celle des mâles. Par ailleurs, en pleine parade nuptiale les gars partent en tournis sur eux-mêmes en gonflant les plu-plumes. Et bien sûr un détail de taille si j’ose dire, les pigeons femelles s’habillent le plus souvent en rose tandis que les pigeons mâles ont une préférence pour le bleu.

Source

Source photo : Giphy

6. Pourquoi on voit jamais de pigeon bébé ?

Déjà calmez-vous parce que je peux vous assurer que les bébés pigeons c’est vraiment un truc tout cheum dégueulasse comme en témoigne la photographie ci-dessous. Ensuite, si on ne les voit jamais c’est parce que les pigeons ont l’habitude de pondre dans des recoins cachés loin de la vue des humains et que une fois éclos, les pigeons parviennent à leur taille adulte en peu de temps (trois semaines environ). Donc techniquement, on voit plein de bébés pigeons sauf qu’on le sait pas parce qu’ils ressemblent déjà aux pigeons adultes.

Source

#bebepigeon

A post shared by Nèmoroxita (@nemomiaw) on

7. Combien de temps ça vit un pigeon ?

Ça dépend. Au départ les pigeons avaient une durée de vie de 15 à 30 ans mais à force de traîner dans les bas-fonds des villes et de bouffer des mégots de clopes, ils ont plutôt tendance à clamser au bout de 3 à 5 ans. Triste.

8. Ils bouffent quoi en gros ?

Le truc cool avec les pigeons c’est qu’ils sont pas trop regardant sur la bouffe. Ils avalent n’importe quoi. De la bouffe bien sûr comme du pain, des graines ou des restes de déchets organiques, mais aussi des mégots des bouts de plastique. Clairement ils ne sont pas très regardant sur leur régime ce qui ne les empêche pas d’avoir une ligne que tout le monde envie.

Source photo : Giphy

9. Est-ce qu'ils se reproduisent aussi vite que des rats ?

A Paris on compte environ 80 000 pigeons et 5 millions de rats donc clairement on n’est pas sur le même délire. Pour les pigeons, non seulement ils ont tendance à être monogames, mais en plus ils ne peuvent pas se reproduire plus de six fois dans l’année avec en moyenne deux œufs par couvée.

10. Comment ça se fait que les villes ne soient pas recouvertes de pigeons morts ?

Cette truculente question soulevée par un article de Slate nous a intrigué. En effet, dans les grandes villes comme New-York où planent plusieurs millions d’oiseaux, comment se fait-il qu’on en trouve pas autant de morts sur les trottoirs et les routes ? Eh bien parce que les pigeons se cachent pour mourir. Déjà c’est rare qu’ils ne meurent pas écrasés par une bagnole ou bouffés par un chat, alors quand ils parviennent à mourir de vieillesse ils préfèrent se trouver un coin calme à l’abri de tout dérangement. Hello darkness my old friend.

Source photo : Giphy

Arrêtons de prendre les pigeons pour des pigeons.